back to top

Un homme s'est fait passer pour sa copine pendant deux semaines après l'avoir assassinée

Il s'est fait passer pour elle en répondant aux SMS envoyés sur son téléphone. BuzzFeed News a parlé, en exclusivité, à la famille et aux amis de Sunny Kim, la jeune fille de 26 ans, dont ils veulent faire connaître l'histoire au monde entier.

Publié le

Voici Sunny Kim, une jeune fille de 26 ans, originaire de Corée du Sud.

Provided to BuzzFeed News

Sunny Kim étudiait aux États-Unis depuis l'âge de 14 ans. Elle y avait fréquenté la Massanutten Military Academy, en Virginie, et, plus tard, l'Université d'état de New York, à Albany, où elle étudiait l'économie.

Facebook

Sunny Kim était populaire et avait beaucoup d'amis aux États-Unis.

Facebook

Après avoir été diplômée, elle est retournée chez elle pour obtenir un poste de professeur à Busan, en Corée du Sud. Malgré les années, elle est restée en contact avec ses amis américains via Facebook et l'appli KakaoTalk.

En Corée du Sud, elle a rencontré un homme qui deviendrait plus tard son petit copain. Elle partageait régulièrement des photos d'eux deux sur Facebook, diront plus tard ses amis.

Facebook

Kim postait aussi régulièrement des photos de ses amis, d'art, de nourriture et de ses chiots sur Facebook. Un ami a dit à BuzzFeed News: «Elle semblait être heureuse, elle mangeait et vivait bien.»

Kim a disparu le 2 mai, selon la police. Deux semaines plus tard, son petit copain est rentré dans un commissariat et a avoué son meurtre.

Facebook

Le copain de Sunny Kim, âgé de 24 ans –et à qui, selon la loi coréenne, on ne peut faire référence qu'en tant que M. Lee dans les médias coréens– a d'abord appelé la police en disant: «J'ai tué ma copine et enterré le corps. J'ai aussi tenté de me suicider.»

Il s'est rendu de lui-même à la police de Busan et a été conduit à la station de Gwanak de l'agence métropolitaine de police de Séoul, près de là où il vivait avec Sunny. Il est entré dans le commissariat avec des coupures et du sang aux poignets après avoir, selon lui, tenté de se suicider dans un hôtel de Busan. Les défenseurs de Sunny Kim décrivent cela comme une «ruse pour montrer qu'il se sent coupable».

M. Lee a ensuite été relâché et comparaîtra à une date ultérieure.

Deux jours plus tard, le corps de Sunny Kim était découvert, enfermé dans une valise et enterré sous du ciment dans les collines proches de chez elle. Des fleurs avaient été plantées là où elle était enterrée.

Communiquée par la police de Séoul

Communiquée par la police de Séoul

Son corps a été retrouvé le 18 mai. La police a communiqué la photo, ci-dessus, de l'emplacement.

Les résultats de l'autopsie n'ont pas encore été communiqués, mais la police a déclaré que son corps avait été «sévèrement endommagé».

La police a diffusé une vidéo de l'entretien avec M. Lee où il avoue le meurtre de Sunny Kim et explique comment il s'est débarrassé de son corps et l'a recouvert de ciment.

Selon la police, M. Lee a dit avoir tué Sunny dans un accès de colère après qu'elle a essayé de rompre avec lui.

Facebook

M. Lee a dit avoir transporté le corps de sa petite amie, jusque dans les montagnes, grâce à une valise. Il l'a ensuite enterrée dans un trou d'un mètre de profondeur et couverte de ciment à Jecheon, dans la province du Chungcheong du Nord.

La vidéo, qui a été montrée dans les médias coréens, montre également M. Lee confronté à la mère de Sunny Kim, dans le hall du commissariat, trois jours plus tard.

On peut entendre la mère de Sunny Kim dire:

«Tant que je serai en vie, je ne te pardonnerai jamais. Tu ne mérites même pas d'être jugé par la justice. Tu n'es pas un être humain. Elle m'avait dit qu'elle avait enfin obtenu un bon travail en Corée, et tout le monde était impatient de la revoir. Je n'avais jamais imaginé que je verrais son corps comme ceci.»

La sœur de Sunny Kim a confié ne pas avoir réalisé que sa sœur été morte car M. Lee s'était fait passer pour elle, pendant deux semaines, en répondant aux SMS sur son téléphone.

Facebook

Facebook

M. Lee a envoyé des SMS à la sœur –qui étudie actuellement aux USA– à de nombreuses reprises, prétendant être Sunny Kim.

«La façon dont il m'envoyait des SMS correspondait à celle de ma sœur», a raconté la sœur de Sunny Kim, qui a souhaité rester anonyme, à BuzzFeed News. «Nous pensons qu'il a fouillé son téléphone pour voir comment elle avait l'habitude de nous contacter. C'est très choquant de voir comment une personne peut cacher ses actes d'une telle façon.»

Le jour de sa mort, Sunny avait accepté un nouveau travail et envoyé des SMS à sa famille en disant qu'elle voulait les revoir prochainement. Plus tard, se faisant passer pour Sunny, M. Lee a envoyé un e-mail de refus au nouvel employeur, disant qu'elle retournait aux USA pour étudier. Sa sœur a dit qu'il avait fait ça pour «couvrir ses traces».

Les médias coréens ont rapporté que M. Lee avait suivi Sunny Kim jusqu'à son appartement le soir du meurtre.

Il y avait de nombreux antécédents de violence conjugale et de harcèlement dans leur relation.

Facebook

La sœur a dit que lorsque les choses ne se passaient pas comme M. Lee le voulait, il battait violemment Sunny Kim.

«Des amis de Corée proches d'elle m'ont dit que, une fois, elle s'était mise à genoux et l'avait supplié d'arrêter de la battre», a-t-elle dit à BuzzFeed News. «Je pense qu'elle croyait qu'il avait changé, et ils ont recommencé à sortir ensemble –ça s'est sûrement reproduit encore et encore.»

L'année dernière, des photos du corps de Sunny Kim avec des hématomes, des coquards et des doigts cassés avaient été données à la police comme preuves du comportement abusif de M. Lee, mais aucune charge n'avait été retenue.

Les photos ont plus tard été diffusées par la télévision coréenne.

La sœur de Sunny Kim a dit que leurs parents avaient toujours voulu que leurs enfants «accomplissent de grandes choses» et atteignent leurs rêves.

La sœur de Sunny Kim a dit à BuzzFeed News que leurs parents travaillaient durant des heures interminables et avaient plusieurs emplois pour subvenir aux besoins de la famille, et qu'ils dépensaient la plupart de leurs revenus dans l'éducation de leurs enfants. Sunny Kim aidait à payer les frais de scolarité de sa sœur.

«Mes parents sont, et ont toujours été, très encourageants avec nous», a dit la sœur. «Depuis que nous étions enfants, ils nous ont demandées ce que nous voulions faire et étudier, et où nous voulions aller.»

«Je ne savais pas vraiment à quel point ils travaillaient dur pour nous envoyer aux États-Unis ou pour investir dans notre éducation, mais il s'avère qu'ils ont emprunté de l'argent à la famille et à des gens dans toute la ville, et ont souscrit des emprunts qu'ils remboursent encore aujourd'hui.»

Les amies de Sunny, qui la connaissaient de la section Upsilon de la sororité Kappa Phi Lambda, sur le campus de l'université à Albany, sont dévastées pas sa mort.

Facebook

«Nous étions de très proches amies, on gardait toujours un œil sur l'autre dans des fêtes, on s'amusait ensemble», a dit une amie à BuzzFeed News. «Elle adorait cuisiner, faire le ménage, des travaux manuels, jouer à des jeux vidéo, regarder des films, et chanter. Elle disait toujours qu'elle préférait dépenser son argent dans un bon repas qu'elle pourrait partager avec les personnes qu'elle aime, plutôt que dans des choses matérielles.

Une autre amie nous a dit qu'elle voulait que l'on se rappelle de Sunny comme d'une femme forte et sans peur qui voulait vivre sa vie comme elle l'entendait.

Facebook

«Elle pouvait transformer chaque instant en un moment extraordinaire et en un souvenir à partager avec ses proches», a ajouté cette amie. «Elle était tellement vraie, elle avait tellement d'amour à donner, et c'est une bénédiction que de l'avoir connue.»

Une autre amie a dit: «Le dernier message que je lui ai envoyé disait: "Hey, comment ça va?", j'ai découvert plus tard qu'elle ne m'avait pas répondu car c'était le soir où elle avait été assassinée.»

Ses amis ont collecté des fonds pour sa famille. La semaine dernière, les amis de Sunny Kim ont tenu une veillée à la bougie à New York.

facebook.com

Une personne du groupe de la veillée a déclaré: «Nous sommes avec toi. Nous pensons à toi, à la famille de Sunny, à ceux affectés par la perte de Sunny, à ceux qui ont vécu des violences domestiques ou la perte d'un être cher.»

facebook.com

La famille de Sunny Kim est bouleversée et «réduite en miettes» par sa mort. Elle veut que le monde découvre son histoire.

La sœur de Sunny nous a dit:

«Je suis frustrée. Elle n'est pas vivante, elle ne peut donc pas donner sa version des faits. Nous travaillons dur à faire connaître son histoire parce que nous ne pouvons pas parler à la police, mais le suspect le peut. Les médias raconteront ce qu'il a dit, pas ce que nous disons.»

«Ma famille est complètement anéantie. Nous sommes tous réduits en miettes. Ma mère et ma grand-mère ont fait une dépression nerveuse. Ma mère ne peut pas dormir et mon père lui a donné des cachets pour l'aider à dormir –elle est restée éveillée toute la nuit à pleurer.»

«Je ne peux pas me concentrer sur ce que je suis censée faire, j'ai pleuré pendant tellement de jours et de nuits. Aujourd'hui, nous avons le sentiment que personne n'est avec nous, notre pays, notre loi. Qui est avec nous?»

Rossalyn Warren is a senior reporter for BuzzFeed News and is based in London.

Contact Rossalyn Warren at rossalyn.warren@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.