back to top

Et si on oubliait le circonflexe et qu’on parlait de la grammaire sexiste?

Si on accepte «nénufar» alors pourquoi ne pas dire «autrice»?

Publié le

La réforme orthographique, approuvée en 1990 par l'Académie Française et qui va être appliquée à la rentrée 2016 dans les manuels scolaires, a beaucoup fait réagir les internautes, avec le hashtag #JeSuisCirconflexe.

Le seul fait de lire le mot "ognon" suffira à nous faire pleurer maintenant. #JeSuisCirconflexe

Mais certain-es ont regretté qu'il y ait une telle mobilisation pour l'accent circonflexe (qui, rappelons-le, ne disparaît pas) alors qu'il y en a généralement peu pour une grammaire française plus égalitaire.

Vous râlez pour râler. Par contre, pour demander une féminisation de tous les termes et une grammaire inclusive : y a personne !

Par contre quand il faut virer le ^ y a tt le monde, mais pr éradiquer "le masculin l'emporte sur le féminin" y a personne

Publicité

Car quitte à réformer, pourquoi ne pas revoir certaines règles sexistes de notre langue?

Vu qu'on parle d'une (vieille) réforme de la langue française, parlons féminisation (plutôt...) : https://t.co/1lT43wSsNq via @A_C_Husson

Pourquoi réformer l'orthographe des accents circonflexe mais garder la règle de grammaire de "si t'as 288749599 filles et un mec c'est ils"?

C'est en tout cas ce que voudraient certain-es qui se moquent un peu de cette réforme de l'orthographe...

@Elvendorcas @SilverBD après j'aurai moins râlé si la réforme s'était attaquée à la féminisation du vocabulaire par ex ;)

Je m'en balance un peu de la réforme de l'orthographe par contre j'attends le jour où on supprimera la règle du masculin > féminin.

...quand d'autres changements leur semblent plus prioritaires.

Réforme de l'orthographe ? Je m'en bats les couilles. Sauf quand elle corrigera la règle du "le masculin est plus fort que le féminin".

Publicité

Notamment pour la règle du «masculin qui l'emporte que le féminin».

@Bowluxadelaide les gens s'indignent de cette merde alors que le masculin l'emporte toujours sur le féminin, paye "l'histoire de la langue"

Une règle «à la con».

Maintenant je veut bien qu'on change cette règle a la con du masculin qui l'emporte sur le féminin hein ok? :D

Cette règle a été défendue par l'abbé Bouhours en 1675 de la manière suivante: «Lorsque les deux genres se rencontrent, il faut que le plus noble l'emporte».

Ils changent règles grammaticales de merde mais à côté il y a toujours la règle du masculin qui l'emporte sur le féminin 👏🏼 bravo la France

Pour le grammairien Nicolas Beauzée, en 1767, «Le genre masculin est réputé plus noble que le féminin à cause de la supériorité du mâle sur la femelle».

Comme l'explique Eliane Viennot, professeure de littérature qui a écrit l'ouvrage Non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin! cette règle a été inventée en France seulement au XVIIe siècle. Dans cette tribune, elle décrit: «D'anciens textes montrent même que jusqu'au milieu du 19e siècle, cette règle n'était pas appliquée. C'est l'école primaire obligatoire qui a fini par l'imposer.»

Publicité

Comment faisait-on avant? Il était possible d'utiliser la règle «de proximité» selon laquelle on accorde en genre et en nombre du dernier nom d'une énumération.

Puisqu'on reparle des reformes de l'Académie française, il était d'usage, avant que le masculin ne l'emporte sur le féminin/

D'accorder avec le genre du dernier nom d'une énumération. Ce qui donnait une certaine flexibilité poétique. Je suis pour.

Mais cette règle n'est pas la seule trace de sexisme dans la langue française. D'autres voudraient aussi que toutes les déclinaisons féminines des noms de métier entrent enfin dans les mœurs. Comme avec «autrice» par exemple.

On accepte nénufar mais autrice OHLALALA NON OH C'EST SACRÉ LE FRANÇAIS HEIN OH ÇA VA PAS LA TÊTE https://t.co/upsVdTa6dP

Car, oui, le féminin de «auteur» était bien «autrice». Comme pour acteur/actrice, aviateur/aviatrice...

@titiou coucou 😊 Autrice était bien le féminin historique d'auteur supprimé au 17e s par les académiciens. Lire le livre d'eliane viennot...

L'association Osez le féminisme a posté un visuel de l'illustratrice Florence Dellerie qui rappelle que c'est l'académie française a voulu supprimer l'usage du mot «autrice» au XVIIe siècle, pour des raisons idéologiques.

Publicité

Car si l'Académie française a bien approuvé la réforme de l'orthographe en 1990...

Où il est question de la "modération et [du] bon sens" de la #ReformeOrthographe, selon l'AF https://t.co/VlJko4d7A0

...elle a beaucoup plus de mal avec la «féminisation» des noms.

En revanche la féminisation de fonctions, grades & titres c'est un "contresens linguistique" https://t.co/VlJko4d7A0

Marie Kirschen est journaliste chez BuzzFeed News, France, et travaille depuis Paris.

Contact Marie Kirschen at marie.kirschen@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.