back to top

Les messages touchants de condoléances après les attentats de Bruxelles

«Rester debout, continuer à vivre, à partager, à aimer, pleurer et rire, c'est ça l'important. Belgique, je t'aime.»

Publié le

Des registres de condoléances ont été ouvert à l'hôtel de ville de Bruxelles et dans différentes villes après les attentats du 22 mars.

Un registre de condoléance est ouvert à l'hôtel de Ville de #Bruxelles #BrusselsAttacks #JeSuisBruxelles

Le ministère des Affaires étrangères belge a également ouvert un registre en ligne, afin de permettre à tous ceux qui le souhaitent d'y inscrire un message.

You can post your messages of sympathy in our on-line book of condolence on the MFA website https://t.co/7DhxAdyVNO #Brussels

Il y a déjà 136 pages de messages.

Une partie de ceux qui ont laissé des mots sont des Belges, comme cette femme qui «éprouve en ce moment le besoin d'exprimer [son] chagrin».

Publicité

Ou celle-ci qui écrit: «Mon cœur de Bruxelloise saigne.»

Mais on peut aussi y lire des messages venus du monde entier, en anglais...

...mais aussi en arabe, en italien, en chinois, en espagnol...

Publicité
Christian Hartmann / Reuters

«Nous partageons votre douleur et votre chagrin», écrit cette personne. «Nous devons travailler ensemble pour éradiquer ce fléau.»

Cette femme raconte qu'elle a craint pour ses proches, qui étaient dans le métro 20 minutes avant l'explosion. «Bruxelles ma belle, courage, défends-toi ne cède surtout pas!»

Publicité

«Mais qu'arrive-t-il à notre monde? Je verse des larmes avec vous. Soyons unis pour devenir plus forts. Je pleure.»

Cette femme explique qu'elle devait venir à Bruxelles le matin des attentats, mais que son voyage a été décalé. «J'ai pleuré pour mon pays, j'ai pleuré pour les victimes. (...) Ce jour restera à jamais gravé dans ma mémoire.»

Charles Platiau / Reuters

Certains messages sont signés par des ambassadeurs ou ambassadrices.

Publicité

On trouve également beaucoup de messages d'expatriés, profondément touchés par ce qu'il s'est passé dans leur pays d'origine.

Cet expatrié installé au Mexique explique «avoir peu de mot pour exprimer [son] désarroi». «L'horreur vécue en Belgique est arrivée ici comme un éclair.»

On peut lire de nombreux messages de personnes qui ont vécu un temps en Belgique. Comme cette femme qui explique: «nous avons tremblé pour nos amis vivant sur place».

Certains messages rendent hommage à la ville de Bruxelles. «La barbarie veut éteindre son rayonnement (...) non et mille fois non» dit celui-ci.

Publicité
Charles Platiau / Reuters

Ou cet autre: «La Belgique m'a tout donné.»

«J'aimerais exprimer tout mon amour pour la Belgique, ce beau pays libre et démocratique.»

Certains messages appellent à rester unis «contre la terreur et la haine», sans faire d'amalgame.

Publicité

Cet homme rappelle qu'il ne faut pas confondre un musulman et un assassin. «Je prie pour qu'Allah protège la Belgique et le peuple belge.»

«Je ne peux m'empêcher de penser à toutes les personnes qui sont décédées», dit ce message. «Je ne peux retenir mes larmes quand je pense à tous ces gens. Je suis musulmane et je vous demande de ne pas nous détester. L'Islam est une religion de paix.»

«Les terroristes tuent l'humanité et la vie car pour longtemps ils ont perdu l'une et l'autre. Les esprits faibles ne peuvent rien contre un pays fort par ses valeurs et son ouverture.»

«Rester debout, continuer à vivre, à partager, à aimer, pleurer et rire, c'est ça l'important. Belgique, je t'aime.»

Charles Platiau / Reuters

Marie Kirschen est journaliste chez BuzzFeed News, France, et travaille depuis Paris.

Contact Marie Kirschen at marie.kirschen@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.