back to top

Bosch, Chanel, Disney, Petit Navire... une cinquantaine d'annonceurs lâchent Hanouna

Info BuzzFeed News: Petit Navire, Bosch, Chanel, Disneyland Paris, Decathlon, Pringles, le groupe PSA: plus d'une cinquantaine d'annonceurs ont décidé de ne plus passer de pub dans Touche pas à mon poste après le canular homophobe de Cyril Hanouna.

initialement publié sur
Mis à jour le

C'est la première fois que des annonceurs de Touche pas à mon poste réagissent d'une façon aussi tranchée: une cinquantaine de marques comme Petit Navire, Bosch, Chanel, Disneyland Paris ou Decathlon ont décidé de ne plus passer de pub dans l'émission de Cyril Hanouna après la diffusion d'un canular homophobe dans l'émission TPMP de jeudi qui a particulièrement ému l'opinion. Mardi 23 mai, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a annoncé qu’il ouvrait une procédure de sanction à l’encontre de C8.

BuzzFeed a sollicité la très grande majorité des 68 annonceurs qui ont diffusé des pubs dans le cadre de l'émission de jeudi pour leur demander si le caractère homophobe du canular d'Hanouna allait changer quelque chose à leur politique en matière de pub. Une majorité d'entre eux nous annonce qu'ils se retirent.

Voici un tableau récapitulatif:

Dans le détail voici ce que chaque annonceur nous a déclaré:

Publicité

Petit Navire

La marque alimentaire a décidé de ne plus être sponsor de TPMP, en raison de «la polémique actuelle» liée au canular.

«Petit Navire tient à préciser qu’il ne cautionne en aucun cas tout propos discriminatoire ou humiliant. Dans ce contexte, la marque a stoppé sa campagne actuelle de sponsoring de l’émission.», explique une porte-parole à BuzzFeed News.

Bosch

«Bosch ne cautionne pas ce qui est passé et les propos qui ont été tenus. La marque a décidé d'arrêter la publicité digitale et télé en cours et à venir pour cette émission», a déclaré une porte-parole à BuzzFeed.

Chanel

La marque de luxe va cesser toute collaboration, «regrettant d'être associée à cette polémique» et à «ce type de dérapage»:

«Nous avons ainsi demandé à notre agence de bien veiller à ce que nous ne soyons plus présents dans cette émission et nous renforcerons notre vigilance afin que nos consignes en matière d’achat d’espace soient respectées», déclare un porte-parole par mail.

Disneyland Paris

Le parc nous annonce qu’il «ne souhaite plus diffuser [ses] publicités durant cette émission, qui va à l’encontre de [ses] valeurs».

Maaf

La mutuelle déclare qu'elle «arrête les investissements pub autour de l'émission» car ce qui s'est passé «n'est pas dans nos valeurs».

Karcher

«Kärcher ne cautionne pas ce qui s’est passé et les propos tenus. Dans ce contexte, toutes les campagnes publicitaires prévues sur ces créneaux horaires sont retirées», annonce un porte-parole de la marque à BuzzFeed.

SFR

L'opérateur téléphonique nous a écrit que ses «investissements publicitaires sur ce créneau horaire ont été suspendus».

Trivago

Le site de recherche d'hôtels ne «cautionne» pas les propos qui ont été tenus pendant l'émission et va arrêter sa collaboration.

Nestlé

«Des autorités compétentes comme le CSA sont là pour juger des contenus des émissions. Néanmoins nous avons décidé de suspendre toutes nos pubs dans cette émission car cela heurte nos valeurs», déclare un porte-parole à BuzzFeed News.

Lafourchette

«Lafourchette ne souhaite en aucun cas être associée aux évolutions de la ligne éditoriale de l'émission et les propos tenus par son animateur. C'est la raison pour laquelle nous avons demandé à ce que nos spots pub ne soient plus diffusés pendant cette émission.», a indiqué la marque par mail.

Sanofi

«Sanofi regrette vivement les propos discriminatoires tenus dans l’émission Touche pas à mon poste et a décidé d’annuler tout investissement publicitaire sur ce créneau horaire.»

Tipiak

«Nous avons décidé d'arrêter notre diffusion publicitaire dans cette émission dès dimanche dernier.»

Mondelez (LU, Milka...)

Le groupe Mondelez a diffusé des spots (pour Lu, Milka) lors de l'émission du jeudi, mais LU était également sponsor à part entière de l'émission du lendemain, pendant laquelle Cyril Hanouna est revenu sur la polémique. Mondelez a tout d'abord répondu à BuzzFeed News qu'ils «désapprouvaient» le canular et envisageait de boycotter l'émission d'Hanouna à l'avenir, avant de confirmer:

«Nous avons décidé de stopper tout écran de nos marques autour de cette émission.»

Interpellées par des internautes, plusieurs marques ont annoncé sur Twitter qu'elles ne feraient plus de pub chez Hanouna jusqu'à nouvel ordre. C'est le cas de l'équipementier sportif Decathlon, du groupe automobile PSA, Peugeot, Citroën et DS de la marque de luxe Guerlain, de PMU, du site de covoiturage IDVroom, des crédits Cofidis, du groupe de restauration Flunch, du site Liligo, des couches Pampers, des magasins Carrefour, de Photobox, de Campanile, de Bordeau Chesnel, de Conforama, Eafit, La banque postale, la chaîne 13e rue, la marque de bonbons Haribo, de Kenzo, Dacia, Land Rover, Carte Noire, easyJet, Renault, les savons Le Petit Marseillais, iRobot, Mini, l'Oréal (Mennen), Samsung, et des sèches-cheveux Dyson.

Tout comme Orange, qui a tweeté lundi dans la soirée que, «conformément [à ses] valeurs», l'entreprise suspendait ses publicités sur le créneau de TPMP.

Conformément aux valeurs d'@Orange_France nous suspendons toutes nos publicités diffusées sur le créneau horaire de l'émission #TPMP

Haagen-Dazs

Conformément à ses valeurs, Häagen-Dazs a pris la décision de ne plus diffuser de publicités lors du créneau horaire de l’émission TPMP.

Pampers

Thomson

Conformément aux valeurs de @Thomson_FRA, nous avons suspendu toute campagne de sponsoring de l'émission #TPMP

Publicité

Engie

ENGIE suspend tout investissement publicitaire autour de l'émission #TPMP et rappelle son attachement à la lutte contre ttes discriminations

Bouygues Immobilier

Pour rester fidèles à nos valeurs, nous suspendons nos investissements publicitaires sur #TPMP

Pringles

Pringles est contre toute forme de discrimination. Pour cette raison, nous suspendons notre présence publicitaire lors des émissions TPMP

Pulco

Conformément aux valeurs de respect communes à @OSFrance et sa marque @Pulco, nous suspendons nos investissements pub sur ce créneau.

Groupama

Conformément aux valeurs de @GroupeGroupama, le groupe a décidé de suspendre toutes publicités diffusées sur le créneau de l'émission #TPMP

Publicité

Sodastream

Contacté lundi par BuzzFeed News, un porte-parole de Sodastream, Philippe Chancellier, nous avait déclaré que la marque ne «choisissait pas l’émission en fonction des éventuelles polémiques qu’elle peut provoquer ou non, mais en fonction de l’audience et de la clientèle» ciblées. Ce dernier avait donc estimé que le contrat de sponsoring entre la marque et TPMP irait jusqu’à sa fin, prévue le 27 mai. Mardi, changement de ton dans un tweet: la marque annonce qu'elle ne fait plus partie des annonceurs de l'émission.

sodastream rappelle son attachement à la lutte contre ttes discriminations et ne fait plus partie des marques à l'a… https://t.co/rI81zJkOwE

Au total, 68 marques ont diffusé des publicités dans l'émission mise en cause jeudi. Mercredi matin, plus de cinquante de ces marques avaient annoncé qu'elles se retiraient.

Contactées par BuzzFeed News, les marques Cash Converters, Gifi, Scotch, Gleeden, ou Vania qui ont toutes diffusé un spot de pub dans l'émission de jeudi, n'ont pour l'instant pas donné suite.

25.000 signalements en quelques jours

Jeudi, lors de l'émission spéciale Touche pas à mon poste Radio Baba, Cyril Hanouna a reçu des appels, après avoir posté une annonce sur un site de rencontre en ligne, où il se présentait comme étant Jean-José, bisexuel qui «aime quand on [l]'insulte». L'annonce était calibrée pour obtenir des réponses assez crues. L'animateur a reçu en direct un appel de femme et plusieurs appel d'hommes, et a crû bon de leur répondre avec une voix traînante -comme dans une caricature cliché d'homme gay- avec de gros sous-entendus, et s'est s'esclaffé dès que la conversation a pris une tournure sexuelle.

La séquence a choqué de nombreux téléspectateurs, qui ont signalé la séquence en masse au CSA. Ce mardi à 14h, 25.746 plaintes ont été transmises à l'autorité administrative, selon un porte-parole contacté par BuzzFeed News. Plusieurs associations LGBT ont également dénoncé l'homophobie de ce canular, comme de nombreux internautes qui ont expliqué pourquoi la séquence les avait blessés.

Publicité

Mise à jour

Ajout de plusieurs annonces de nouvelles entreprises

Mise à jour

Ajout du tableau récapitulatif et de plusieurs nouvelles entreprises


Publicité

Marie Kirschen est journaliste chez BuzzFeed News, France, et travaille depuis Paris.

Contact Marie Kirschen at marie.kirschen@buzzfeed.com.

Stéphane Jourdain est en charge de BuzzFeed News en France et travaille depuis Paris

Contact StephaneJourdain at Stephane.Jourdain@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.

Sponsorisé