back to top

Solange Te Parle publie des témoignages de femmes sans leur consentement

«En gros je lui ai raconté mon viol. Donc mon viol est étalé aux yeux de tous dans un bouquin. Sans mon consentement. Ironique, non?» a dit à BuzzFeed News une des femmes dont le témoignage a été publié dans le livre.

Publié le

La vidéaste Solange Te Parle a publié au mois de février Très Intime, un recueil de témoignages sur la sexualité féminine sous tous ses aspects. Elle est en ce moment en train de promouvoir le livre et a effectué une séance de dédicace au Salon du Livre de Paris le samedi 25 mars.

Payot

Dans ce livre, Solange fait témoigner 20 femmes sur leur vie sexuelle, y compris, pour certaines d'entre elles, sur les viols ou agressions sexuelles qu'elles ont subis.

Ces témoignages ont été recueillis initialement pour une pastille diffusée sur Le Mouv', entre 2014 et 2016. Seulement, Solange n'a pas prévenu que les témoignages seraient publiés dans un livre, selon la blogueuse Catnatt dans un article publié samedi, le même jour que la séance de dédicaces de Solange.

"Chère @SolangeTeParle (du respect de l'intimité)" à propos de ton bouquin "Très intime", j'ai 2, 3 trucs à te dire https://t.co/obs2H5rE0k

Dans son billet de blog, Catnatt explique qu'elle a été mise devant le fait accompli, apprenant deux mois après la sortie du livre que son témoignage a été publié sans son consentement.

«Je fais partie des femmes qui ont témoigné dans le cadre d’un projet précis de Solange il y a quoi deux ans? Nous avons été quelques-unes à participer, raconter des anecdotes, des points de vue sur nos sexualités et nos émotions, la maternité et j’en passe; nos prénoms ont été changés et c’était diffusé sur une radio, des pastilles comme on dit. Je l’ai fait dans la joie et la bonne humeur et j’étais pas si anonyme que ça puisque je l’ai fait suivre. J’ai raconté des trucs légers finalement. Certaines ont témoigné de la violence qu’elles ont subie, elles se sont vraiment mises à nu, elles ont vraiment fait confiance.
En fait quand je me suis aperçue ce matin que Solange en avait fait un bouquin, j’ai même pensé, naïve que je suis, que j’avais été oubliée et qu’elle avait prévenu les autres. C’est la troisième et elle n’est pas au courant. T’as rien dit à personne, ma cocotte (tu permets que je t’appelle ma cocotte?), tu nous as mises devant le fait accompli.»

«Je suis très ennuyée pour les jeunes filles qui avaient 20 ans à l'époque», dit Catnatt à BuzzFeed News:

Lorsque certaines d'entre elles ont contacté Solange, «elle répond que l'anonymat est préservé, que les pastilles ont été supprimées du Mouv' et elle leur a proposé d'envoyer le bouquin», poursuit la blogueuse. Catnatt est aussi gênée par la situation car elle a «envoyé pas mal de filles à Solange» pour livrer leur témoignage.

Trois autres femmes disent à BuzzFeed News ne pas avoir été prévenues. Léa* (les prénoms marqués d'une astérisque ont été modifiés) écrit qu'elle a vu le récit de son viol publié dans les pages du livre de Solange.

«En gros, je lui ai raconté mon viol. Donc mon viol est étalé aux yeux de tous dans un bouquin. Sans mon consentement. Ironique, non?», nous a-t-elle dit par écrit.

«J'ai appris ça au moment de la sortie du livre et j'avais envoyé un mail à [Solange] à ce moment-là parce que j'étais super inquiète. Elle m'avait dit que l'anonymat était respecté et proposé d'envoyer le bouquin. Ça, c'était il y a presque deux mois. Comme Catnatt, j'ai cru qu'elle avait juste oublié de me contacter moi. Mais l'une de mes amies n'avait pas été contactée non plus. Mais on a voulu (j'ai voulu) lui laisser le bénéfice du doute jusqu'à maintenant.»

«Je ne comprends pas qu'on soit dans une démarche comme ça, féministe, etc., et qu'on fasse ce qu'elle a fait. Je l'aime bien et je croyais vraiment que sa démarche était honnête. Je me sens trahie quoi», conclut Léa.

Sarah*, une autre femme dont le témoignage a été publié, partage le même sentiment. «Je suis un peu tombée des nues. (...) Sur le moment, j'étais contente d'avoir fait ça. Un climat de confiance. Je savais pas que ça ressortirait», nous a-t-elle dit.

Après la publication de son billet de blog, Catnatt a été contactée par d'autres femmes dont le témoignage a été publié à leur insu, dont Léa, Sarah, et Clara*, qui résume ainsi la situation:

«Ce qui était une expérience sympa, excitante, éphémère, et Dieu merci anonyme, se retrouve fig​é​ dans un bouquin pour lequel nous n'avons jamais été prévenues.»

Mathilde*, une cinquième personne dont le témoignage s'est retrouvé dans Très Intime, s'est également exprimée par écrit auprès de BuzzFeed News.

«Après l'enregistrement, Solange ne m'avait plus du tout contactée et comme la diffusion a mis longtemps à se faire, je pensais que ça n'avait jamais été diffusé. Donc je n'ai jamais entendu la version audio. Il y a quelques semaines, je vais dans une librairie et je tombe sur le bouquin. J'ai d'abord pensé qu'elle avait dû faire le livre en contactant certaines personnes et pas d'autres ; j'ai compris que ça n'était pas le cas en voyant le pseudonyme que j'avais choisi dans le sommaire... c'était surréaliste comme scène, de feuilleter dans une librairie un bouquin où ma vie intime était décrite avec mes propres mots.
Je suis en colère, mais surtout contre l'éditeur en fait. C'est eux les pros, c'est eux qui ont l'habitude de ce genre de cas. Même si c'est avec elle que j'ai eu un lien direct et à qui j'ai fait confiance. Je suis très déçue aussi. Je pense que ça aurait pu être un beau projet collectif ces enregistrements et en faisant ça elle s'est complètement approprié nos histoires et nos intimités.
(...) Il y a des personnes qui souhaitent que leur témoignage soit retiré du livre, moi je voudrais juste pouvoir l'annoter ou rajouter une page où je reviens dessus. J'avais 18 ans à l'époque, j'en ai 21 aujourd'hui et j'ai changé de regard sur pas mal de choses.»

Les Éditions Payot ont fait paraître le 1er février un livre de Solange, Très intime, qui s’inscrit dans une ligne éditoriale consacrée depuis plusieurs années à la sexualité féminine.

Nous sommes très fiers d’avoir publié cet ouvrage qui, grâce au travail de Solange, a permis – à la radio d’abord pendant plusieurs années et de façon anonyme, à l’écrit aujourd’hui en respectant l’anonymat d’origine – de donner à entendre et à lire des paroles fortes et universelles sur la vie amoureuse des femmes.

Dans une vidéo publiée mercredi soir, l'auteure s'est dite «désolée» et ajoute qu'elle aurait aimé «s'en expliquer auprès de chacune en privé».

Un petit mot sur la polémique que tu as peut-être vu passer concernant mon dernier livre Très intime. Je rappelle que Très intime est une transposition à l’écrit d’une série radiophonique Solange pénètre ta vie intime dont les 10 épisodes ont été disponibles à l’écoute sur le site du Mouv' pendant 3 ans avec l’accord des personnes interrogées. Mon éditeur chez Payot a estimé que ce travail méritait d’être publié. C’est un travail qui me ressemble dans sa complexité et ses paradoxes. Je n’avais pas pour mission de dresser des portraits. Je voulais capturer des impressions d’une vie intime à un moment donné et j’ai tenu à ce que l’anonymat de ces femmes soit conservées. Aujourd’hui je constate la douleur de certaines de ces femmes sur les réseaux et je suis triste parce qu’évidemment, ce n’étaient pas mes intentions. J’aurais aimé m’en expliquer auprès de chacune en privé mais je me suis mal organisée pour le faire et j’en suis désolée.

Solange Te Parle n'a pas encore répondu à nos sollicitations.

Sur Twitter, une personne a fait remarquer que son commentaire avait été supprimé de la page de Solange Te Parle.

Mise à jour

Ajout du communiqué (lundi à 18h) et du témoignage de Mathilde (mardi à 10h)

Jules Darmanin est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Jules Darmanin at jules.darmanin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.