go to content

Camille Lacourt se fait pourrir par des Chinois sur Instagram à cause de la «pisse violette»

«Tu peux goûter l'urine violette de Sun et découvrir qu'elle a le goût du vin français.»

posté le

Voici Sun Yang, un nageur chinois de 24 ans qui est plus ou moins un dieu dans son pays.

Il est considéré comme un des meilleurs nageurs de l'histoire de la Chine, et il a gagné tous les titres imaginables depuis sa première compétition en 2006, à 14 ans. Et en 2014, il a été contrôlé positif lors d'une analyse antidopage.

Ce qui ne l'empêche pas d'être une superstar en Chine, malgré –ou grâce à– sa réputation de bad boy (il a séché plusieurs entraînements en 2013 à cause de sa vie de playboy, ce qui avait causé un petit scandale à l’époque, et a aussi été chopé en train de conduire sans permis):

C'est un nageur français expérimenté qui a déjà gagné plusieurs championnats du monde, mais jamais de médaille aux Jeux olympiques, y compris aux JO de Rio. Dans une interview à RMC juste après être arrivé 5e du 100 mètres dos ce 8 août, il s'est complètement lâché sur Sun Yang:

«Ça me dégoûte de voir des gens qui ont triché sur le podium. Sun Yang, il pisse violet.»

Ce commentaire sur la pisse violette a VRAIMENT ÉNERVÉ les Chinois sur les réseaux sociaux. Vraiment. Ils s'en sont pris au nageur français en faisant des montages sur Instagram.

Instagram: @supgirlll10

«J'adorerais boire ton urine.»

«Merde française.»

«Tu peux goûter l'urine violette de Sun et découvrir qu'elle a le goût du vin français», commente ce supporter de la natation chinoise.

Sur Twitter aussi, c'est plutôt violent.

@Cam_Lacourt To be honest, you are the snotty son of bitch, there's only dirty words or shit to you. Hope you know English. 滚犊子,丢自己国家脸的LOSER

«Franchement, c'est toi le fils de pute morveux, tu n'es fait que de mots sales et de merde. J'espère que tu parles anglais. (En mandarin: Va te faire foutre, tu es un loser, une honte pour ton pays.)»

Juste avant, les internautes chinois s'en étaient pris à un autre nageur: l'Australien Mack Horton.


Plus tôt dans la semaine, le nageur avait affirmé que Sun Yang lui avait volontairement balancé de l'eau dans la figure pendant l'entraînement.

«Je n'ai pas répliqué», a-t-il alors expliqué. «Je n'ai pas le temps pour les dopés», a-t-il ajouté en référence au contrôle antidopage de 2014.

Après avoir battu le Chinois lors de la finale du 400 mètres nage libre, l'Australien en a remis une couche. «J'ai utilisé le terme de dopé parce qu'il avait été contrôlé positif. J'ai juste un problème avec les athlètes qui ont été contrôlés et qui continuent de concourir.»

Et il s'est passé plus ou moins la même chose pour Mark Horton que pour Camille Lacourt: il s'en est pris plein la gueule.


@_mackhorton @DellyPhotoNinja you won the game but you lose your basic polite we China a big country won blame your suckeyou makes us sick

@_mackhorton @DellyPhotoNinja fuck you! You fucking piece of shit! You are just a shitty loser!

«Va te faire foutre! Espèce de merde, tu es juste un perdant merdeux!»


Même les médias chinois s'en sont pris à l'Australie toute entière.

«Vue depuis la Chine, l'Australie, un pays anglophone et développé, a l'air tout à fait occidental. Mais en vérité, l'Australie a toujours été un pays de second rang, et beaucoup de gens en Europe de l'Ouest se sentent supérieurs aux Australiens», indique un éditorial BRUTAL du Global Times.

Et ni les Australiens, ni les Français ne vont s'excuser.

Sur sa page Facebook, Camille Lacourt a partagé l'article de RMC avec ses déclarations, et a ajouté: «Ce n'était certainement pas le moment mais je ne le regrette pas et je le pense, les tricheurs n'ont rien à faire dans nos compétitions.»

Ian Thorpe, légende de la natation australienne, a défendu le droit à Mack Horton «d'exprimer son opinion», tandis que la chef de mission de la délégation olympique australienne, Kitty Chiller, a déclaré: «Nous n'avons aucune intention de présenter des excuses.»

Jules Darmanin est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Jules Darmanin at Jules.Darmanin@buzzfeed.com.

Brad Esposito is a news reporter for BuzzFeed and is based in Sydney, Australia.

Contact Brad Esposito at bradley.esposito@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.