back to top

Rien compris à l'histoire de Ryan Lochte? On vous explique tout

Quatre nageurs, de l'alcool, une maman et la police.

Publié le

Vous avez peut-être entendu son nom récemment. En effet, il affirme avoir été victime de vol à main armée, en compagnie d'autres nageurs américains, à Rio de Janeiro, alors qu'il avait passé toutes ses épreuves des Jeux olympiques.

Publicité

Tout a commencé lorsque la maman de Ryan Lochte, Ileana, a informé Fox Sports de l'agression de son fiston, alors qu'il prenait le taxi après avoir fait la fête au Club France, dimanche 14 août à l'aube. Elle parle d'un événement «terrifiant».

On arrive au premier point d'embrouille. D'abord, un porte-parole du Comité international olympique (CIO) a dit que les affirmations de la maman étaient «absolument fausses», avant de se corriger. En effet, peu après, le Comité olympique américain a confirmé l'incident qui aurait touché Lochte et trois autres nageurs.

giphy.com

En fait, l'information a mis plus de temps à être transmise au Comité olympique américain qu'à la maman de Ryan Lochte. «On avait peur que ça nous cause des problèmes», dira-t-il un peu plus tard à USA Today. Bon.

Le lendemain, Ryan Lochte a confirmé l'incident à NBC, dans une interview plutôt relax sur une plage brésilienne.

WATCH: Ryan Lochte recounts being robbed at gunpoint with his teammates in Rio. https://t.co/pXZNabPeFN https://t.co/62SlTOgoxP

Voici ce que dit le nageur.

«J'étais avec deux, trois nageurs, on revenait du Club France, et on a été arrêtés dans notre taxi. Et ces mecs avaient des badges de police —pas de sirènes, rien du tout, juste des badges. Ils ont sorti leurs pistolets et ont demandé aux autres nageurs de se mettre à terre, ils se sont mis à terre. J'ai refusé, j'ai dit genre «on a rien fait de mal». Alors un des mecs sort son pistolet, il l'a armé et mis contre mon front. J'ai mis les mains en l'air, j'étais genre «ouais, OK». Il a pris notre argent, mon portefeuille, mais il a laissé mon téléphone et mon accréditation.»

Donc, la police de Rio ouvre une enquête. Et mardi dans la soirée, elle dit à l'agence AP avoir du mal à trouver des preuves tangibles de l'agression. Tout ce qu'on sait, c'est qu'ils étaient bien bourrés.

afv.com

«La police a interrogé Ryan Lochte et un autre nageur, qui ont dit qu'ils étaient ivres et qu'ils ne pouvaient pas se souvenir de la couleur de leur taxi ou de l'endroit où le vol avait eu lieu. Ils ne pouvaient pas non plus dire à quelle heure l'événement avait eu lieu», explique l'agence de presse.

Publicité

Super, merci les gars. Le lendemain, mercredi, un juge brésilien a demandé à Ryan Lochte et un de ses compères, Jimmy Feigen, de rester sur le territoire brésilien. La police est même allée au village olympique leur prendre leurs passeports... mais Ryan Lochte était déjà rentré.

Les deux autres nageurs qui étaient avec Ryan Lochte, Gunnar Bentz et Jack Conger, ont, eux, été chopés à l'aéroport alors qu'ils s'apprêtaient à rentrer aux États-Unis.

Comme si ce n'était pas assez compliqué, Ryan Lochte corrige un peu son premier témoignage auprès de NBC, mercredi soir. Il ne dit plus qu'on lui a posé le pistolet contre le front, mais plutôt qu'on l'a pointé sur lui. Et Il ne dit plus que la voiture a été arrêtée sur le bas-côté, mais qu'elle était déjà arrêtée à une station essence.

Hmm... une station-essence, vous dites...

D'accord. Jeudi matin, la police a d'abord indiqué à BuzzFeed News que des vidéos de surveillance contredisaient les accusations des quatre nageurs.

dailymail.co.uk

En effet, le Daily Mail a obtenu des images montrant que les quatre nageurs sont arrivés au village olympique à 7 heures du matin, alors qu'ils ont dit qu'ils avaient quitté le Club France à 4 heures, ce qui ne coïncide pas avec des temps de trajet normaux. De plus, les images de vidéosurveillance recueillies au Club France semblent également contredire la chronologie des événements telle qu'elle a été fournie par Ryan Lochte et les autres nageurs.

Jeudi, la vraie version de l'histoire éclate: la police de Rio a dit à BuzzFeed News, que les nageurs se sont battus avec du personnel de la sécurité d'une station essence, qu'ils ont cassé quelques objets et qu'ils ont remboursé les dégâts une fois que les forces de l'ordre sont arrivées.

Publicité

En même temps, la police de Rio a donné une conférence de presse. On y apprend que les compères de Ryan Lochte l'ont balancé à la police en disant qu'il avait complètement inventé son histoire.

On y apprend aussi que les nageurs ont donné environ 50 dollars pour dédommager leurs dégâts, et qu'un agent de sécurité a bien pointé une arme (portée légalement) vers les nageurs, car ils se comportaient agressivement.

La police a également mis en examen Ryan Lochte et Jimmy Feigen pour fausse déclarations à la police. Ryan Lochte étant déjà aux États-Unis, il n'est pas vraiment inquiété. Jimmy Feigen, lui, a donné environ 11.000 dollars à une association humanitaire afin d'avoir le droit de quitter le territoire.

Finalement, vendredi, Ryan Lochte a présenté ses excuses sur Twitter.

«C'est traumatisant d'être tard le soir avec ses amis dans un pays étranger — où on ne parle pas la langue — et d'avoir un étranger qui pointe un pistolet sur vous en demandant de l'argent pour vous faire partir. (...)
J'accepte ma part de responsabilité dans cet évènement et j'ai appris d'importantes leçons»

Jules Darmanin est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Jules Darmanin at jules.darmanin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.

Sponsorisé