back to top

Le spectacle qui proposait de «se plonger dans la peau d'esclaves noirs» annulé

Après de vives critiques sur les réseaux sociaux, le spectacle interactif, qui se tenait à Bordeaux, n'aura plus lieu.

Publié le

Bordeaux by Knight, une compagnie théâtrale qui propose à ses clients des visites historiques de la ville, proposait parmi ses spectacles «Aller simple pour Saint-Domingue».

Mais le fait qu'un spectacle propose d'incarner des esclaves noirs a choqué de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux. Le spectacle a été repéré par la section locale de la Licra et SOS Racisme.

"Découvrez Bordeaux, plongés dans la peau d’esclaves africains". Inacceptable ! https://t.co/0ailMYOuod

Très mauvais goût que cette compagnie théâtrale propose de découvrir Bordeaux "dans la peau d'un esclave" (sic) https://t.co/WJCwVYQ8UD

«On a été choqués. Je suppose que l’intention n’était pas mauvaise à la base. Mais le ton employé sur le site... Ce ne sont pas des thématiques qui se prêtent à des jeux de rôles. Elles appellent à des traitements dignes», a ajouté auprès de BuzzFeed News Clotilde Chapuis, présidente de la Licra Bordeaux.

Le spectacle a été aussi repéré par d'autres associations et la militante antiraciste Rokhaya Diallo.

"Vous visiterez bordeaux plongé dans la peau d'un esclave"... #seriously? #cauchemar @lebeauvice @RokhayaDiallo https://t.co/2ntrzweIM2

Certaines personnes ont également noté le nom d'un des personnages, «Jean-Aymar Destrenoir».

@Bordeaux une petite visite dans la peau d'un esclave guidée par "jean aymar destrenoir" vous validez ? https://t.co/5KdbZX9iKt #honte

Entre jeudi 7 et vendredi 8 juin, la page répertoriant la visite théâtrale a été supprimée du site de Bordeaux by Knight. Contactée par BuzzFeed News, Cassiopée Delplanque, en charge de la troupe, a dit s'être concertée avec les autres comédiens pour annuler le spectacle.

facebook.com

«Je comprends la réaction même si je ne m’y attendais pas», a-t-elle dit par téléphone à BuzzFeed News jeudi 7 juillet dans la soirée. Le lendemain, elle a confirmé que le spectacle ne serait plus joué. «On s’est complètement fait déposséder du texte. On ne voulait pas alimenter plus cette polémique qui, de notre point de vue, n’a pas lieu d’être.»

Bordeaux by Knight a deux autres spectacles au programme. «On met les gens dans la peau de chevaliers, de troubadours. Ça fait moins polémique.»

«Je m'attendais à avoir des problèmes, mais je pensais qu'ils viendraient plutôt de la mairie, parce que l'esclavage à Bordeaux est encore un sujet tabou», raconte Cassiopée Delplanque.

«Le problème, c’est qu’ils n’ont pas vu le spectacle. Ce ne sont pas les esclaves qui sont tournés en dérision. Les deux personnages qui sont ridicules, c’est l’armateur et le marchand.

Le but n’est pas de tourner en dérision la traite négrière, mais de parler de cette histoire, de la dénoncer. C’est pour qu’ils vivent cette expérience, mais on ne les maltraite pas. On a choisi de traiter ça avec de l’humour. On ne toucherait pas grand monde si on restait sérieux. On est pas là pour leur faire passer une mauvaise soirée. On l’a déjà joué plusieurs fois et les gens comprennent pourquoi on les met dans cette situation», a également expliqué l'entrepreneuse à BuzzFeed France.

La réaction à ce spectacle rappelle, dans d'autres proportions, la réception de Exhibit B, une performance qui mettait en scène des comédiens noirs dans un récit interactif sur la période coloniale. À l'époque, des manifestations s'étaient tenues devant les théâtres programmant ce spectacle en région parisienne. Le spectacle avait été annulé.

Jules Darmanin est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Jules Darmanin at jules.darmanin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.