go to content

Une dermatologue répond enfin à toutes les questions qu'on a sur la peau

Oui, ce n'est vraiment pas bien de percer ses boutons.

posté le

Parce qu'on se pose tout-e-s des questions sur notre peau sans jamais oser prendre une consultation express, on a demandé à la communauté BuzzFeed de nous dire les questions qu'ils avaient sur la peau.

Nous avons donc contacté le Dr Nina Roos qui nous a répondu. Sachez quand même qu'il s'agit ici de questions généralistes et de tracas bénins. En cas de problème plus important ou très spécifique, on vous encourage vivement à solliciter l'avis d'un médecin.

«Est-ce que j’ai VRAIMENT besoin de me démaquiller même si je me maquille pas?»

Giphy Originals / Via giphy.com

La réponse de la dermatologue est sans appel: «Oui, il faut se nettoyer le visage le soir. Tout simplement parce que, quand on habite en ville surtout, il faut enlever tout ce qui s’est accumulé à la surface tout au long de la journée comme la poussière, la pollution, les particules mais aussi les débris cellulaires de la peau.» Pas besoin de sortir l'artillerie lourde quand on ne se maquille pas mais elle conseille quand même un lait ou une eau micellaire pour les peaux sèches et sensibles et un gel moussant pour les peaux mixtes à grasses.

«Est-ce que c’est grave de ne pas se démaquiller le soir et d’attendre la douche du matin pour tout rincer?»

Via giphy.com

Ça nous est tous déjà arrivé, on n'en meurt pas mais personne ne s'est réveillé avec un teint de bébé. Et pour cause, le Dr Ross insiste sur le fait que «c’est une pratique à bannir!» Parce qu’en faisant ça, on laisse sur le visage tout ce qui a été énuméré à la question précédente, «toutes ces saletés vont boucher les pores et empêcher les mécanismes de réparation de la peau qui ont lieu la nuit. On se retrouve alors avec un teint plus terne, des petits boutons et des points noirs», énumère t-elle.

«Quel impact a le calcaire de la douche sur la peau?»

20th Century Fox / Via giphy.com

Si vous avez la peau rougie ou qui grattouille après la douche, c'est peut-être à cause de l'hiver mais pas que. «Le calcaire forme des petits cristaux irritant à la surface de la peau, surtout quand l’eau est très chaude et mélangée à du savon.» Elle ajoute que «sur une peau sensible, ça se traduit par de l’inconfort et des démangeaisons, en particulier quand les douches sont fréquentes et longues.» Pour y remédier, il faut soit investir dans un filtre ou bien opter pour des produits sans savon spécialement formulés pour les peaux fragiles et qui contiennent souvent des absorbants de calcaire.

«Est-ce que c’est vraiment mauvais de se nettoyer le visage avec du gel douche?»

Via giphy.com

«Il faut savoir qu’un gel douche mousse beaucoup donc ça peut assécher la peau. Sur une peau grasse, ce n’est pas dramatique mais c’est un peu trop agressif pour une peau sèche», selon la dermatologue. Bref, une fois de temps en temps, quand on a rien d'autre sous la main, ça passe mais ça ne doit pas devenir une habitude.

«Les sérums sont-ils vraiment utiles?»

Giphy Originals / Via giphy.com

«Un sérum, c’est un soin boosté en ingrédients actifs. Si on veut une action renforcée sur un point particulier (anti-âge, éclat de la peau, acné…) en plus de sa crème habituelle, c’est un produit intéressant à utiliser. S’il n’y a pas de problème particulier, un sérum est loin d’être indispensable», explique le Dr Nina Roos.

«À quoi sert vraiment la vitamine C? Est-ce que ça marche?»

Hulu / Via giphy.com

On trouve de plus en plus de sérums, de lotions ou encore de masques en tissu à base de vitamine C parce que «la vitamine C est un ingrédient peu coûteux et très efficace sur les taches de pigmentation, les rides et, de manière générale, l’éclat de la peau. Son efficacité a été prouvée il y a des années donc c’est une molécule vers laquelle on peut se diriger sans hésitation», explique-t-elle.

«Est-ce qu’il est vrai que la peau et les cheveux peuvent s’habituer à des produits?»

Via giphy.com

Autrement dit: est-ce qu'il est possible qu'un produit de soin ou d'hygiène perde de son efficacité au fur et à mesure qu'on l'utilise? «Pas à ma connaissance. Ceci dit, on peut être lassés d’un produit donc on en change pour varier les actifs. Je n’ai pas entendu parler d’un effet d’accoutumance: au contraire, plus on utilise assidûment un produit, plus les résultats sont visibles normalement», avance-t-elle.

«C’est vrai qu’il faut commencer la crème anti-rides méga tôt ?»

Walt Disney Pictures / Via giphy.com

Les magazines féminins évoquent souvent le cap des 25 ans mais, comme chaque peau est différente, c'est une affirmation à nuancer selon la dermatologue: «De manière générale, à partir de trente ans, la peau commence à vieillir sérieusement donc il faudrait commencer à utiliser un soin anti-âge à trente ans au plus tard. Mais si on a une peau fine, un rythme de vie intense ou que l’on s’est beaucoup exposé au soleil, on peut commencer plus tôt à partir de 25 ans.»

Par ailleurs, il n’y a pas besoin de suivre à la lettre les cibles définies par les marques selon elle. On peut tout à fait utiliser un soin pour peaux matures même si on est plus jeune.

«Est-ce qu’il faut vraiment mettre de la crème tous les jours ou est-ce que c’est des bêtises pour nous faire dépenser de l’argent?»

Appian Way / Via giphy.com

La règle est simple, «il faut utiliser de la crème après qu’on s’être lavé le visage parce que la toilette retire le film de sébum et déséquilibre la physiologie naturelle de la peau. Il faut donc compenser par un soin. Notre mode de vie urbain fait que nous devons nous laver le visage le soir. Le matin, en revanche, si on n’a pas la peau grasse, on peut s’en passer», explique le Dr Nina Roos tout en précisant que le soin n'a pas besoin d'être cher et compliqué. Il faut juste apaiser.

«Est-ce qu’utiliser trop de crème est contre-productif?»

20th Century Fox / Via giphy.com

Plus on utilise de produits, plus on a des risques d’irriter la peau. «Oui, utiliser trop de produits peut même être contre-productif car il y a des actifs qui ne sont pas complémentaires et qui peuvent déséquilibrer la peau. Par exemple, si on associe un soin au rétinol avec un autre aux acides de fruits ou bien deux soins au rétinol», explique-t-elle.

«Est-ce que les patchs points noirs font plus de mal que de bien à la peau?»

The CW / Via giphy.com

Déjà, il faut relativiser: «il faut savoir qu’il est normal d’avoir des points noirs car c’est la structure de la peau qui est comme ça», selon la dermatologue. Elle ajoute que «la peau est très robuste au niveau du nez donc un usage fréquent n’est pas dangereux mais c’est loin d’être une solution miracle.» Hélas.

«C’est vrai qu’il faut mettre une protection solaire tous les jours? Est-ce que l’indice solaire présent dans les fonds de teint suffit?»

Via giphy.com

Apparemment c'est une question qui fait débat. «Les avis divergent à ce sujet. Je pense qu’il n’y a pas besoin d’utiliser une protection solaire entre octobre et avril en France métropolitaine. Le soleil n’est en général pas très fort et nous aide à produire de la vitamine D. Moins on utilise de produits chimiques, mieux c’est», explique le Dr Nina Roos. En revanche, au printemps et à l’été, une haute protection est indispensable. «Pour ce qui est des écrans solaires intégrés aux cosmétiques, les indices sont souvent peu élevés et ne filtrent parfois que les UVB et non les UVA. La protection est donc plus que partielle». Mieux vaut donc ne pas compter uniquement sur ça et miser plutôt sur une protection solaire indépendante quand les beaux jours arrivent.

«Quel forfait ai-je commis dans une autre vie pour avoir des points noirs?»

één tv / Via giphy.com

Le Dr Nina Roos le répète: c'est normal d'avoir des points noirs! «C’est juste un pore qui s’est bouché avec des débris cellulaires mais il existe des facteurs aggravants: si on est fumeur par exemple, si on mange très gras ou très sucré, si on nettoie mal son visage et si on habite dans une ville polluée», précise-t-elle.

Ce n'est pas une fatalité et il est possible de les diminuer. «Il faut par exemple revoir son alimentation et son mode de vie, éviter les cosmétiques trop gras et faire des gommages régulièrement», conseille-t-elle.

«Est-ce que l’utilisation quotidienne de crème solaire peut donner des boutons?»

Bedford Falls Productions / Via giphy.com

«C’est tout à fait possible car la crème solaire est un produit assez gras, qui constitue un film sur la peau et qu’on remet plusieurs fois dans la journée», explique la dermatologue. Mais ce n'est surtout pas une raison pour arrêter d'en mettre! Il suffit de faire quelques ajustements: «Privilégiez les textures plus fluides et légères sans négliger pour autant la protection. Le soir, il faut un bon nettoyage avec un produit plus costaud qu’un lait comme un gel moussant par exemple.»

«Est-ce que c’est vraiment mal de percer ses boutons?»

Via giphy.com

Vous vous doutez de la réponse... «Quand on perce un bouton, on risque de se faire une marque avec les ongles et de créer une inflammation sur plusieurs centimètres. Or quand on irrite la peau, on risque de provoquer de nouveaux boutons. Il faut absolument éviter de le manipuler», explique le Dr Nina Roos.

Pour le faire disparaître plus vite, elle conseille quelques méthodes de grand-mère, l’assécher avec une noisette de masque à l’argile, une goutte d’huile essentielle d’arbre à thé ou de lavande, et même du gel pour cheveux ou un peu de dentifrice.

«L’excès de sébum est-il une fatalité?»

Paramount Pictures / Via giphy.com

«L’excès de sébum est très lié à notre mode de vie, en particulier chez les femmes. Les nuits courtes, le tabac, l’alcool ou encore une alimentation pas très saine sont tout autant de facteurs aggravants. Il faut aussi éviter d’utiliser des produits de soin étouffants. Les crèmes sébo-régulatrices peuvent aider mais il faut surtout remettre en question son mode de vie en général», explique la dermatologue. Bonne nouvelle: «Il faut aussi savoir qu’on en produit moins à partir de trente ans.»

«Comment éviter aux cheveux de re-graisser trop vite?»

Universal / Via giphy.com

Déjà, qu'est-ce que c'est, des cheveux qui regraissent trop vite? Selon la dermatologue, on rentre dans cette catégorie si on ressent le besoin de les laver tous les jours, ce qui n'est pas l'idéal: «Pour réussir à espacer les shampoings, il faut utiliser des shampoings qui absorbent le sébum et alterner avec des shampoings plus doux. En parallèle, il faut éviter de porter des casques trop étouffants et adopter une alimentation saine mais ça peut aussi être un déséquilibre hormonal provoqué par la pilule.»

«Est-ce que c’est mal de se laver les cheveux tous les jours?»

Olive Bridge Entertainment / Via giphy.com

«L’idéal, ce serait de se laver les cheveux tous les deux jours selon son type de cheveux», précise-t-elle. Et si on ne peut pas s'en empêcher? La dermatologue conseille alors d'utiliser des shampoings très doux comme ceux des bébés, qui moussent peu et agressent moins le cuir chevelu.

«Est-ce que la cire/le gel/ la laque/le shampoing sec peuvent agresser le cheveu?»

NBC / Via giphy.com

«Normalement ce sont des produits qui ont été formulés pour ne pas agresser le cheveu mais s’il est déjà à la base fragile et sec, ils peuvent détériorer encore plus la fibre capillaire», avertit le Dr Nina Roos avant de rappeler que tous ces produits doivent être rincés au minimum à l'eau, à l'exception de la cire qui nécessite un shampoing. «Le shampoing sec peut potentiellement agresser le cuir chevelu car c’est un produit non rincé, il doit rester une solution d’appoint à utiliser avec modération», précise-t-elle.

«Est-il possible de ralentir la chute de cheveux?»

Fox 2000 Pictures / Via giphy.com

«La chute des cheveux est une problématique complexe qui nécessite une consultation pendant laquelle on va faire une petite enquête et un bilan hormonal», indique la dermatologue. Si la chute de cheveux débute avant quarante ans, il vaut mieux consulter. Parmi les facteurs aggravants, elle cite le tabac, une pilule pas adaptée mais aussi un brossage trop vigoureux et les coiffures qui tirent les cheveux comme les tresses.

«Les silicones, c’est vraiment mal?»

BBC Films / Via giphy.com

Les avis divergent sur ce sujet et il est compliqué de trancher sur la question : «Lorsque c’est appliqué à l’extérieur de l’organisme, même s’il est rincé, il peut y avoir des allergies ou des irritations mais c’est difficile de quantifier l’impact réel sur la santé», indique la dermatologue.

Si on est vraiment préoccupé par cette problématique, elle conseille d'utiliser des produits à la composition plus propre et limiter, de manière générale, ses cosmétiques en quantité et en fréquence d’utilisation.

Merci au Dr Nina Roos, dermatologue à Paris mais aussi créatrice de Monsitebeaute.com et auteur d'Une peau en pleine forme aux éditions Solar.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss