back to top

L’appli qui prétendait aider à sauver des réfugiés a été retirée par Apple

L'application I Sea affirmait aider à assurer la sécurité des migrants traversant la mer Méditerranée, mais elle ne fonctionnerait pas.

Publié le

L'appli I Sea affirmait «rendre possible une tâche impossible» en permettant à ses utilisateurs de repérer des bateaux de migrants sur des portions de la mer Méditerranée. Mais, après avoir été accusée d’être une arnaque, elle a été supprimée de l'Apple Store.

I See

L'appli I Sea est sortie la semaine dernière et a joui d'une couverture positive de la part de Reuters, Wired et d'autres organes de presse.

L'appli a été développée par Grey For Good, la branche philanthropique de l'agence publicitaire Grey Group, basée à Singapour.

Les développeurs affirmaient que l'imagerie par satellite de la Méditerranée avait été divisée en petites «parcelles» envoyées aux utilisateurs de l'appli pour qu'ils analysent les eaux et repèrent des bateaux pouvant être en difficulté.

Dans une vidéo, les créateurs de l'appli déclarent: «Pendant que les dirigeants mondiaux continuent de débattre sur la plus grande tragédie humaine du siècle, le monde a décidé de prendre lui-même les choses en main.»

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

L'agence a déclaré qu'elle lançait l'appli en collaboration avec le groupe de recherche et de sauvetage Migrant Offshore Aid Station, affirmation démentie par l'organisme.

Un porte-parole de MOAS a expliqué à BuzzFeed News que le groupe n'avait rien à voir avec le développement de l'appli.

«Grey for Good nous a contactés pour nous parler de son idée en novembre 2015 et notre équipe a par la suite expliqué les réalités des sauvetages en mer, qui exigent des informations en temps réel, exactes et mises à jour à la seconde», a expliqué Robert Young Pelton.

«[Nous] n'utilisons pas d'applis sur iPhone pour sauver des vies.»

Publicité

Ceux qui ont regardé l'appli de plus près au cours du week-end dernier ont déclaré qu'elle n'aidait à sauver strictement aucune vie. Le compte Twitter SwiftOnSecurity a traité I Sea d'«arnaque marketing pour que le développeur obtienne des articles dans la presse».

Tried it, the app is completely non-functional. It's a marketing stunt for the developer to get press articles.

Plutôt que de prendre des images en direct et de les diviser en petites portions pour différents utilisateurs, l'appli semblait fournir à tous les utilisateurs la même photo.

@SwiftOnSecurity it is at least talking to an API but seems to link to a static image

D'après les utilisateurs, même le bulletin météo inclus dans l'appli est un faux. Celui-ci affirmait montrer les conditions en mer Méditerranée, mais émanait apparemment d'une station météo de Libye.

@SwiftOnSecurity The Map/images is from Google Maps (which means out of date. The weather is for Misrata, Libya https://t.co/rzP58dpvDO

Malgré les critiques, l'appli a été sélectionnée pour faire partie des vainqueurs potentiels des Cannes Lions, un prix du secteur de la publicité.

Lundi après-midi, elle n'était plus disponible sur l'App Store.

MOAS a salué les intentions de Grey For Good mais a pris ses distances avec le géant publicitaire. «Tout ce que l'on peut dire au nom des développeurs, c'est que l'appli semblait probablement intéressante en théorie mais a été un misérable échec dans la pratique», a confié Robert Young Pelton.

Lundi, l'organisme de bienfaisance a demandé que son nom n'apparaisse plus dans l'appli, celle-ci étant «dysfonctionnelle et trompeuse».

BuzzFeed News a contacté Grey For Good pour recueillir ses commentaires.

Ishmael Daro is a social news editor for BuzzFeed and is based in Toronto.

Contact Ishmael N. Daro at ishmael.daro@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.

Sponsorisé