Aller directement au contenu

    15 fausses informations qui ont intoxiqué la campagne présidentielle

    Durant les derniers mois de la campagne, les fausses infos sur les différents candidats et thèmes de la présidentielle ont pullulé.

    by ,

    La campagne présidentielle de 2017 a été marquée par de nooooombreuses intox et rumeurs propagées sur les réseaux sociaux. À une semaine du premier tour, on vous propose avec Crosscheck une piqûre de rappel.

    1. L'intox sur Macron financé par l'Arabie saoudite.

    Début mars, le faux site lesoir.info a publié un article à propos d’un prétendu financement de la campagne de Macron par l’Arabie saoudite. Le site est fabriqué de toutes pièces pour ressembler comme deux gouttes d’eau à celui du quotidien belge lesoir.be, qui a rapidement dénoncé ce plagiat. D’autres sites ont repris l’information avant de faire marche arrière avec le démenti du Soir. La députée FN Marion Maréchal-Le Pen a elle aussi relayé l’information sur son compte Twitter, avant d’effacer son tweet.

    2. Le faux «faux témoin» de C8.

    Au lendemain de la diffusion d’un documentaire C8 sur le FN, le maire d’Hénin-Baumont et vice-président du FN Steeve Briois a remis en cause l’honnêteté de la chaîne sur Twitter. L’enquête en caméra cachée «La face cachée du FN» montrait un sympathisant frontiste se vanter d’être raciste et homophobe devant le patron du FNJ de Nice.

    Repris par plusieurs élus FN, ce tweet de Steeve Briois affirmait que ce militant raciste était en fait un certain Kevin, «ingénieur à Canal+», capture d’écran de son profil Facebook à l’appui. C8 a démenti l’information dans un communiqué: la capture d’écran était fabriquée. Et le sympathisant frontiste a assuré à BuzzFeed News qu’il ne travaillait pas pour la chaîne.

    3. Le faux pompier agressé.

    Pour émouvoir ses fans, la page Facebook «Je soutiens nos pompiers» a posté la photo d’un pompier éborgné «par la racaille», déplorant l’indifférence médiatique. Le montage partagé plus de 130.000 fois oppose le jeune Théo, victime cet hiver de violences policières, au chevet duquel François Hollande s’est rendu, au pompier seul dans son lit d’hôpital. En fait, le pompier a été blessé accidentellement par un tir policier de Flash-Ball en marge d’une manifestation qui a eu lieu à Grenoble… en 2013.

    4. L'intox sur le parquet national financier.

    Autre rumeur de collusion entre le gouvernement et... les magistrats cette fois: Gilbert Collard, secrétaire général du Rassemblement bleu marine, retweete puis supprime une rumeur complotiste sur le parquet national financier (PNF).

    Une certaine @PatriciaM_2017 assure dans un tweet que la présidente du PNF, Éliane Houlette (qui supervise l’enquête préliminaire contre François Fillon) est mariée au directeur de cabinet de Michel Sapin (ministère des Finances) -à savoir, Thierry Aulagnon. C’est totalement faux. Le directeur de cabinet de Michel Sapin, Thierry Aulagnon, est l’époux de Maryse Aulagnon, qui n’est pas du tout magistrate.

    5. Le faux sondage du Figaro.

    Le lendemain du débat de la présidentielle sur TF1, le trésorier du Front national Wallerand de Saint-Just a publié un sondage du Figaro falsifié, récoltant des centaines de partages. Le visuel du sondage comportait le logo du Figaro et indiquait que 32% des interrogés auraient répondu «Marine Le Pen» à la question «Qui vous a le plus convaincu?» Ce sondage n’est disponible nulle part sur le site du Figaro, qui a démenti être à l’origine du visuel. Wallerand de Saint-Just s’est ensuite corrigé, reprochant au Figaro d’avoir mis du temps à réagir à son erreur.

    6. Un faux tweet de Marine Le Pen choquée par le voile d'un dessin animé russe.

    Cette rumeur a parcouru plusieurs pages Facebook et Twitter, dont certaines appartiennent à des personnes qui militent contre le Front national. Marine Le Pen aurait tweeté qu'elle était était «choquée» par le dessin animé (produit par la télévision publique russe) Masha et Michka, puisque la jeune fille, Masha, porte un voile. Seulement, la candidate du Front national n'a jamais tweeté ça.

    7. La fausse «taxe sur le loyer fictif des propriétaires» de Macron.

    C'est une intox qu'on ne peut pas arrêter: le site Cyceon.com écrit qu’Emmanuel Macron voudrait faire payer une nouvelle taxe aux propriétaires. La proposition ne figure pourtant pas dans le programme du candidat mais continue d’agiter les militants, notamment pro-Fillon et Marine Le Pen, malgré les nombreuses désintox publiées à ce sujet. D'autres sites, notamment Résistance Républicaine (photo) ou le site parodique BuzzBeed, animé par des militants d'extrême droite, ont repris l’information, ainsi que des comptes Twitter et Facebook militants.

    8. Les faux «logements pour migrants» du phare breton de Paris.

    Un post sur Facebook de «La gauche m’a tuer» accusait la mairie de Paris d’avoir démoli un phare pour construire à sa place des studios pour migrants. Le phare, qui date des années 90, a été démoli début février. Il doit être remplacé par «une résidence sociale de 251 studios pour étudiants, jeunes travailleurs et travailleurs migrants», selon un article du Parisien cité par la page Facebook. Qui a donc titré de façon trompeuse sa publication, partagée 2700 fois sur Facebook.

    9. La vieille citation tronquée de Mélenchon sur le FN.

    La page Facebook «On aime la France» accusait à tort Jean-Luc Mélenchon d’avoir fait l’apologie du FN par le passé, à partir d’une photocopie incomplète d’une interview au Quotidien de Paris datée du 25 décembre 1991. «Le seul parti qui réhabilite la politique, c’est le Front national», titrait le journal, mais la citation est tronquée et n’a rien d’un éloge du parti de Marine Le Pen, contrairement à ce qu’affirment des commentaires sous le post partagé 15.000 fois en moins de 24 heures. JLM a en fait dit: «Le PS a abandonné la politique. Je vais vous dire quelque chose d’affreux: aujourd’hui, le parti qui réhabilite la politique, c’est le Front national.»

    10. La fausse photo d'un policier blessé.

    Pierre Gaudin, qui affiche sur Facebook son soutien à Marine Le Pen, a posté en février une photo montrant un policier gravement blessé par un pavé, déplorant la délinquance française et l’inactivité du gouvernement. En fait, le cliché, qui a déjà circulé sur les réseaux sociaux l’année dernière, date du mois de février 2014, et a été pris par un photographe de l’agence Reuters dans une manifestation antigouvernementale en Thaïlande. Un discret insigne de ce pays est par ailleurs visible sur le bras droit du policier blessé.

    Depuis le 20 février, la photo a pourtant été partagée près de 7000 fois. Ce n’est pas la première fois que ce cliché fait surface: fréquemment associé à tort aux protestations contre la loi Travail, il a également été tweeté par le conseiller régional et trésorier du FN Wallerand de Saint-Just en avril 2016.

    11. La mise en examen automatique de Benoît Hamon.

    Boum : Benoît Hamon vient d’être mis en examen (évidemment, silence média) https://t.co/FLNfotfEdf

    Début mars, Louis Aliot, vice-président du FN, a partagé sur Twitter un article de Dreuz.info, relayant la mise en examen de Benoît Hamon, et s’indignant surtout du prétendu silence médiatique accompagnant cette mise en examen. Il a fait allusion aux mises en examen de Fillon et Le Pen et accusé les journalistes de pratiquer le deux poids deux mesures à l’endroit des candidats à la présidentielle. Sauf que cette mise en examen remonte au 7 décembre 2016, qu'elle a pour objet une «injure envers un particulier», rien à avoir avec les soupçons de détournements d’argent public qui pèsent sur Fillon et Le Pen. Les mises en examen sont systématiques pour les injures.

    12. La fausse photo de gendarmes en «stage de culture arabe».

    Cette photo, où l'on voit deux gendarmes musulmans en compagnie d'un aumônier de gendarmerie, est tirée d'un livre, Nous sommes Français et musulmans, paru en 2010. Mais depuis plusieurs années, elle circule avec l'affirmation que des gendarmes suivraient un «stage de culture arabe». Elle a été notamment diffusée par la page «Rassemblement de patriotes 2» au mois de mars, partagée des milliers de fois.

    13. La fausse Rolex de Mélenchon.

    Des tweets partagés plus d’une centaine de fois affirment que Jean-Luc Mélenchon arbore une montre Rolex à 17.750€. Le grossier photomontage utilisé pour étayer cette thèse date du mois d’avril 2016. Il réapparaît fréquemment sur des comptes Twitter et pages Facebook affiliées à l’extrême droite. Pourtant, l’auteur du post initial, qui se présente comme un militant écologiste, a affirmé à plusieurs reprises peu après la publication du photomontage qu’il s’agissait d’une intox.

    14. Le faux slogan de la manifestation anti-FN.

    Plusieurs cadres du Front national ainsi que l'avocat Gilles-William Goldnadel diffusent une vidéo de la manifestaiton anti-FN du 17 avril, affirmant que le slogan proclamé par les manifestants est «juifs, voleurs, assassins». C'est en fait «flics, violeurs, assassins», un des slogans les plus entendus lors des manifestations contre les violences policières, comme l'indiquent plusieurs témoins sur place. Si Louis Aliot a supprimé son retweet, Gilbert Collard ne s'est pas corrigé. Florian Philippot a toujours un tweet faisant allusions à des propos «antisémites» lors de la manifestation, sans preuve.

    15. La salle vide de Macron (avec la photo de Fillon)

    Alors, euh, comment dire ? C'est moi qui ai pris cette photo et c'était au meeting de Fillon à Toulouse. Ou alors j… https://t.co/GSvRHDkcgp

    Sébastien Foy, un élu local qui soutient François Fillon a tweeté (puis supprimé) une photo voulant railler une éventuelle salle vide dans un meeting d'Emmanuel Macron. On voit les rideaux noirs qui cachent une partie des rangs vides. Problème: au fond de la salle, on distingue clairement une photo de François Fillon...

    Mise à jour

    Ajout des numéros 14 et 15.

    CrossCheck depuis BuzzFeed et CFJ

    Contact Juliette Mauban Nivol at juliettemn75@gmail.com.

    Jules Darmanin est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

    Contact Jules Darmanin at jules.darmanin@buzzfeed.com.

    Got a confidential tip? Submit it here

    News moves fast. Keep up with the BuzzFeed News daily email!

    Newsletter signup form