Aller directement au contenu

    «Nos ancêtres les Gaulois»? La leçon d'histoire de deux historiennes à Sarkozy

    Saviez-vous que «les Gaulois» ont en fait été inventés par Jules César?

    En campagne à Franconville dans le cadre de la primaire des Républicains, Nicolas Sarkozy a déclaré ce lundi 19 septembre: «Dès que vous devenez Français, vos ancêtres sont Gaulois.»

    Martin Bureau / AFP / Getty Images

    Si cette remarque semble défier les lois de la génétique, elle est surtout fondée sur des conceptions historiques fausses, comme le montrent deux historiennes, dont une spécialiste de l'enseignement de l'Histoire, sur Twitter.

    Tout commence avec Mathilde Larrere, qui avait déjà fait la leçon à Manuel Valls sur Marianne.

    Elle explique que les Gaulois ne font pas tous partie d'un peuple homogène. C'est en fait un mot donné par Jules César et les Romains pour désigner plein de peuples différents qui vivaient sur un territoire qui correspondait vaguement à la France d'aujourd'hui.

    Sauf que, écrit Mathilde Larrere, les choses changent très vite, et la Gaule, après avoir été romanisée, est envahie par les Francs (le peuple, pas la monnaie).

    Depuis «nos ancêtres les Gaulois», des brassages de population ont sans cesse eu lieu.

    Jusqu'à ce qu'au XIXe siècle, on se cherche un roman national:

    Ok, mais alors, comment (et pourquoi) tout ça est passé dans les manuels scolaires? C'est ce que nous explique Laurence De Cock, historienne, spécialiste de l'histoire de l'éducation et enseignante en lycée. Cela remonte au Second Empire et à Napoléon III.

    C'est là qu'arrive Ernest Lavisse, qui est responsable des programmes à l'époque.

    Seulement l'Histoire enseignée aux enfants de la IIIe République est un peu romancée pour renforcer le sentiment national, qui est encore en train de se construire.

    Et, en gros, il faut attendre la Seconde Guerre mondiale pour que cette conception de l'enseignement de l'Histoire bouge un peu.

    Les programmes élargissent leur perspective et s'éloignent un peu du «récit national».

    Jusqu'à l'arrivée des nouveaux programmes de l'école primaire, en 2008. C'est-à-dire sous... Sarkozy, qui remet les Gaulois au goût du jour.

    La boucle est bouclée.

    Canal + / Via youtube.com

    Pour aller plus loin, vous pouvez aussi lire sur Rue89 une tribune de l'historienne Suzanne Citron, qui analyse l'expression «nos ancêtres les Gaulois».

    Jules Darmanin est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

    Contact Jules Darmanin at jules.darmanin@buzzfeed.com.

    Got a confidential tip? Submit it here