Aller directement au contenu
    Posted on 26 nov. 2016

    12 choses que vous ne saviez peut-être pas sur les pets vaginaux

    Par exemple, ce ne sont en fait pas des pets!

    1. Ce ne sont pas des pets.

    United International Pictures / Via giphy.com

    D’abord, même si le terme scientifique et latin est bien «flatus vaginalis» (oui, oui, flatulence vaginale), arrêtons de parler de «frout» (contraction entre «fouffe» et «prout»), de «pet de fouffe» ou de «prouts de chatte». Car «le terme de pet n’est pas approprié», explique auprès de BuzzFeed la docteure Béatrice Guigues, vice-présidente du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF). Tout simplement parce que «ça n’a rien à voir avec des fermentations ni des gaz: c’est de l’air qui pénètre dans le vagin et qui s’évacue, tout simplement».

    Mais alors pourquoi font-ils du bruit (au lieu d’être aussi silencieux que votre respiration, du moins quand vous n’avez pas le nez bouché)? «Quand de l’air pénètre dans un endroit clos, il faut bien qu’il en ressorte. Et si l’orifice est un peu fermé, cela produira un son, un peu comme un instrument de musique», décrit avec poésie la gynécologue.

    2. Ce n’est pas dégoûtant.

    NBC / Via giphy.com

    Donc, même si le bruit fait penser au pet, il faut radicalement distinguer ce phénomène d’air qui est expulsé du vagin de la flatulence, insiste auprès de BuzzFeed Philippe Kempeneers, professeur de sexologie à l’université de Lièges.

    «Les personnes peuvent être gênées en raison d’un phénomène psychologique d’association. L’élément sonore peut susciter une réaction de dégoût car il peut être évocateur d’un pet et de l’excrétion (tout comme les bruits de mastication qui sont associés sur le plan sonore à des bruits de sphincter). La localisation, au niveau du siège, peut aussi être évocatrice de l’impureté, de la saleté. Mais ce sont des associations culturelles.»

    Retenez donc que les pets vaginaux n’ont rien de sale.

    3. C’est inodore.

    Logo TV / Via giphy.com

    D’ailleurs, si de l’air sort de votre vagin ou de celui de votre partenaire, il ne sentira pas mauvais. «C’est complètement inodore», insiste la gynécologue Béatrice Guigues.

    4. Et ça arrive à toutes les femmes.

    Walt Disney Studios Motion Pictures France / Via giphy.com

    Bon, maintenant que vous savez qu’il n’y a rien de gênant à ce que de l’air sorte de votre vagin, vous pouvez continuer à relativiser en vous disant que ça arrive à toutes les femmes. Quel que soit leur âge. «C’est un phénomène relativement banal», souligne le sexologue Philippe Kempeneers.

    5. Ça arrive surtout pendant les rapports sexuels.

    Comedy Central / Via giphy.com

    Et ce petit bruit se fait particulièrement entendre dans les moments intimes. «Pendant le rapport sexuel, le vagin augmente en taille», précise Béatrice Guigues. Forcément, cela augmente la possibilité que de l’air y entre: plus on ouvre, plus l’air pénètre.

    «Lorsque la femme est excitée, sa cavité vaginale se dilate, explique Philippe Kempeneers. Cela peut produire un appel d’air.» Puis, tout simplement, «une fois que l’air est entré et si le vagin se contracte, pour une raison mécanique ou un manque d’excitation, il va y avoir une expulsion d’air», ajoute le sexologue. Et si un pénis, des doigts ou un sextoy s’y trouvent aussi, cela produira un effet de pression qui peut le faire ressortir de manière plus ou moins bruyante.

    6. Mais ça n’est pas forcément une question de position.

    Channel 4 / Via giphy.com

    Vous vous demandez maintenant s’il y a des positions à éviter. «Tous les vagins ne se ressemblent pas, cela dépend de la morphologie particulière du vagin de chaque personne. Et c’est moins une question de position que de type de manipulation», signale Philippe Kempeneers. Exemple: «Si vous faites un mouvement en ciseaux avec les doigts, l’introduction d’air est plus probable que si vous introduisez un ou deux doigts dans le vagin sans faire ce type de mouvement. Idem si vous soufflez de l’air dans le vagin lors d’un rapport buccogénital.» Logique.

    7. Ça peut aussi être une question de musculature.

    Why Not Productions / Via giphy.com

    Si toutes les femmes ont déjà évacué de l’air de leur cavité vaginale, «le phénomène d’expulsion d’air par le vagin est d’autant plus probable que le vagin est hypotonique», ajoute Philippe Kempeneers. Autrement expliqué par la kinésithérapeute Marina Cremel: «La très grosse majorité des femmes concernées sont celles qui ont effectivement un périnée plutôt faible.»

    La plupart sont des jeunes femmes qui ont accouché par voie basse, surtout celles «qui ont eu un gros bébé et un accouchement long et difficile». Paradoxe: les grandes sportives risquent elles aussi d’avoir un périnée peu musclé. Certains sports fragilisent en effet cette région. C'est le cas de la course à pied, de la gymnastique tonique ou même des abdos, car les impacts et pressions abdominales vont abîmer le muscle du périnée et le rendre moins performant. Idem pour certaines femmes constipées de manière chronique: «les efforts de poussées abdominales répétés sur leur plancher pelvien» pour aller à la selle vont fragiliser leur périnée. Sans oublier toutes celles qui n’ont pas un périnée tonique de base.

    8. Qui dit pet vaginal ne dit pas problème médical.

    BET France / Via giphy.com

    Attention, «il ne faut pas croire que, si votre vagin fait du bruit, c’est forcément que vous avez un problème de tonicité du périnée», rappelle la vice-présidente du CNGOF. «C’est un phénomène purement naturel. Il ne faut surtout pas dramatiser ni s’imaginer que c’est le premier signe d’un relâchement morbide de la musculature vaginale», insiste Philippe Kempeneers.

    9. Le cycle menstruel peut influer sur les pets vaginaux.

    NBC / Via giphy.com

    Surtout, comme le fait remarquer Marina Cremel, que «la musculature périnéale est hormonodépendante». Plus précisément, «certaines femmes ressentent une faiblesse périnéale passagère lors de l'ovulation ou pendant leurs règles».

    10. Un passage chez le kiné peut faire du bien.

    Via giphy.com

    Si toutefois ces bruits vaginaux ont lieu fréquemment, même au repos, et s’ils sont associés à d’autres gênes, comme des fuites urinaires et un manque de sensation pendant les rapports ou de l’eau qui rentre dans votre vagin quand vous prenez un bain ou allez à la piscine, il est conseillé de faire de la gymnastique périnéale «pour (re)prendre conscience des muscles entourant le vagin.»

    Il n’existe pas d’exercice spécifique, précise la kiné, qui conseille de consulter un kiné spécialiste avant de faire les exercices chez soi, tout simplement parce que «les femmes connaissent mal leur périnée, donc certaines vont plus contracter les fessiers ou le ventre plutôt que le périnée».

    11. Vous pouvez aussi utiliser des boules de geisha.

    新Xacti / Via youtube.com

    Vous pouvez aussi vous procurer des boules de geisha spécialement conçues pour la rééducation périnéale qui vous permettront de faire cette gymnastique à la maison. Il peut s’agir de «simplement placer la boule dans le vagin et de faire les choses du quotidien chez soi; une boule de geisha contient en effet une petite bille qui, quand elle s'entrechoque avec la boule, provoque une vibration, ce qui amène à une contraction périnéale réflexe.

    Le fait de marcher, se baisser, s’asseoir, se relever provoquera donc ces contractions réflexes», détaille Marina Cremel. Autre exercice possible, à répéter 30 fois, en position assise ou allongée: «Placer la boule de geisha et contracter son périnée fort pendant 6 secondes, relâcher 12 secondes.»

    12. Et il ne tient qu’à vous d’en faire un jeu sexuel.

    Twentieth Century Fox France / Via giphy.com

    Et puisqu’on parle de boules de geisha, parlons encore une fois de sexe. «Il n’y a pas de fatalité à associer air expulsé du vagin et flatulence», ponctue le professeur de sexologie. Après tout, vos mains aussi peuvent produire des bruits semblables au pet mais vous n’êtes pas pris-e d’un haut-le-cœur à chaque fois que vous voyez un doigt s’approcher de vous!

    «C’est aux amoureux de recontextualiser cela de manière plus appétissante. On pourrait associer ce bruit au son d’une bouteille de champagne que l’on débouche: c’est moins péjoratif et plus savoureux.» Autre possibilité: «Provoquer ce bruit lors de jeux érotiques en soufflant dans le vagin de sa partenaire par exemple.»

    Want to be the first to see product recommendations, style hacks, and beauty trends? Sign up for our As/Is newsletter!

    Newsletter signup form