Aller directement au contenu

    L'impressionnante photo d’une militante face à des néonazis

    En levant le poing face à des néonazis en Suède, Tess Asplund est devenue une héroïne sur les réseaux sociaux.

    Maria-Teresa Asplund, alias Tess, est une militante antiraciste suédoise de 42 ans. Le 1er mai, elle se trouvait à Borlänge, une ville située au nord-ouest de Stockholm, pour protester contre une marche de néonazis.

    Pendant le rassemblement, elle s'est présentée devant le groupe de néonazis et les a bloqués, explique le journal suédois The Local. L'instant a été capturé par le photographe David Lagerlöf:

    David Lagerlof/TT News Agency/Press Association Images

    David Lagerlöf travaille pour Stiftelsen Expo, dont fait partie le magazine Expo à la ligne éditoriale antiraciste, créé en 1995 par Stieg Larsson, l'écrivain auteur de la célèbre saga Millenium.

    Son tweet avec la photo a été partagé plus de 1500 fois, et elle est instantanément devenue virale sur les réseaux sociaux.

    In your face! Face à 300 néo-nazis qui défilent en #Suede, Tess #Asplund, 42 ans, poing levé https://t.co/HdkhSur3hH

    L'activiste suédoise @tess_asplund poing levé face à 300 néo-nazis: une définition possible du mot courage #Support

    J.K. Rowling, l'auteure de la saga Harry Potter, a aussi partagé l'image, disant que Tess Asplund était «magnifique»:

    Look what this woman did. Tess Asplund, you are magnificent ❤️ https://t.co/tvOGMM9TUD

    Interrogée par la radio P4 Dalarna, Tess Asplund, qui dit lever son poing lors des rassemblements antifascistes en hommage à Nelson Mandela, explique son geste:

    «Quand ils sont arrivés, je savais qu'ils ne devaient pas être ici. Je ne crois pas y avoir vraiment réfléchi, j'y suis juste allée. Puis l'un d'eux m'a dévisagée et je l'ai dévisagé à mon tour. Il n'a rien dit et moi non plus. Puis la police est venue assez rapidement et m'a emmenée», dit la militante.

    Concernant son nouveau statut de symbole contre le racisme, elle dit:

    «Je suis totalement choquée, je ne comprends pas tout. Je me suis battue contre le racisme pendant 26 ans et j'en ai à présent 42. Si comme ça, les gens prêtent plus d'attention à la lutte contre le racisme et la xénophobie, c'est bien. Mais je ne veux pas que les gens me voient comme un symbole».

    Derrière son objectif, David Lagerlöf raconte lui aussi la scène à l'agence de presse suédoise TT:

    «Il y avait les leaders du mouvement Nordic Resistance qui marchaient lentement vers elle, et il me semble que les regards de la militante et celui du leader se sont croisés, qu'il se sont fixés. Alors qu'ils étaient proches l'un de l'autre, la police est arrivée et l'a poussée», a-t-il dit.

    Sur internet, plusieurs personnes ont trouvé que le cliché ressemblait à une célèbre photo. Prise par le photographe Hans Runesson en 1985, on y voit une femme sur le point de frapper avec son sac des néonazis à Växjö, une ville au sud-ouest de Stockholm.

    Dagens dokumentärtips. Tanten (som bara var 38 år) med väskan. http://t.co/bVqTRSdd1y

    Crédit photo de une: David Lagerlof/TT News Agency/Press Association Images

    Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

    Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

    Got a confidential tip? Submit it here