Aller directement au contenu

    15 raisons de ne jamais dire: «Je ne suis pas raciste, mais...»

    Marche aussi avec: «Je ne suis pas homophobe, mais...»

    1.

    MATTHIEU ALEXANDRE / AFP / Getty Images

    Nadine Morano en 2012 après sa défaite aux législatives. Campagne pendant laquelle l'humoriste Gérald Dahan l'avait piégée en se faisant passer pour le FN Louis Aliot et à qui Nadine Morano s'était adressée sur un ton très amical. Elle avait alors accusé les médias de la présenter comme raciste en l'associant au FN.

    2.

    MARTIN BUREAU / AFP / Getty Images

    Le commentateur Thierry Roland avait dit cette phrase lors d'un quart de finale de la Coupe du monde de football en 1986, . Il avait après avoir demandé à Jean-Michel Larqué: «Ne croyez-vous pas qu'il y a autre chose qu'un arbitre tunisien pour arbitrer un match de cette importance?»

    3.

    AP Photo / Remy de la Mauviniere

    Jean-Paul Guerlain en 2012, au sujet de ses propos sur les «nègres» et des menaces de boycott de ses parfums.

    4.

    DENIS CHARLET / AFP / Getty Images

    André Valentin, élu UMP de Gussainville, en 2009, qui se défendait après des propos anti-immigration.

    5.

    JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP / Getty Images

    Jean-Marie Le Pen en 2014 sur BFM TV, après ses propos controversés sur Patrick Bruel et la «fournée».

    6.

    PIERRE VERDY / AFP / Getty Images

    Michel Sardou, en 2014, défendait l'entraîneur de football Willy Sagnol, critiqué pour des propos sur le «joueur typique africain», «puissant sur un terrain».

    7.

    BERTRAND GUAY / AFP / Getty Images

    Gilbert Collard, en mars 2015, répondait aux accusations de racisme du député PS Carlos Da Silva.

    8.

    FRANCOIS GUILLOT / AFP / Getty Images

    Christine Boutin, en 2014, revenait dans la revue Charles sur les accusations d'homophobie dont elle fait régulièrement l'objet pour ses propos.

    9.

    JACQUES DEMARTHON / AFP / Getty Images

    Philippe Moisescot conseiller municipal de Levallois-Perret du parti Les Républicains, se défendait après avoir partagé un dessin raciste.

    10.

    Andrew Burton / Getty Images

    Donald Trump, en septembre 2015, au sujet de l'immigration.

    11.

    KENZO TRIBOUILLARD / AFP / Getty Images

    Chantal Clamer, candidate FN aux départementales 2015, se défendait après des tweets homophobes et islamophobes. Elle précisait aussi avoir des «amis musulmans».

    12.

    Loic Venance / AFP / Getty Images

    Voici comment Alain Soral se défend d'être antisémite dans le livre Dialogues désaccordés.

    13.

    Alain Jocard / AFP / Getty Images

    Voici comment Dieudonné se défendait d'être antisémite en janvier 2015 lors de l'ouverture de son procès pour provocation à la haine raciale et injure à l'encontre du journaliste Patrick Cohen.

    14.

    Philippe Huguen / AFP / Getty Images

    Christian Vanneste, ex-UMP, se défendait auprès du site d'extrême droite TV Libertés, qui l'interrogeait sur ses propos contestés, en juillet 2015.

    15.

    Emmanuel Dunand / AFP / Getty Images

    Theo Francken, secrétaire d'État belge à l'Asile et à la Migration, se défendait fin 2014 au sujet de ses propos où il estimait que certaines diasporas avaient plus de «plus-value» que d'autres.

    Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

    Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

    Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

    Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

    Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

    David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

    Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

    Got a confidential tip? Submit it here