back to top

Polémique après un sondage du Parisien sur les préjugés antisémites

Contactée par BuzzFeed, l'Union des étudiants juifs de France «assume» ce sondage et explique pourquoi.

initialement publié sur
Mis à jour le

Dans son édition de vendredi 12 février, Le Parisien a publié un sondage pour montrer que les préjugés antisémites sont encore tenaces. Mais l'intitulé des questions posées par l'Ifop et commandées par SOS Racisme et l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux.

Le Parisien

On apprend notamment que 31% des personnes interrogées pensent que «les juifs sont plus riches que la moyenne des Français» ou que «les juifs ont trop de pouvoir dans le domaine des médias» pour 25% des sondés.

Immédiatement, de nombreuses personnes ont dénoncé les questions posées et relayées par le quotidien.

10ans après Ilan Halimi @le_Parisien publie un sondage @IfopOpinion reprenant les pires clichés antisémites #indigne

Voilà ce qu'entretient ce genre de sondages. Merci infiniment à ceux qui les commandent et à ceux qui les publient.

Question : @Leparisien assume-t-il complètement son sondage ? Pas d'appel en Une + mini article en bas de la p.10

Étonné que la taille de nos nez n'ait pas été abordée dans ce sondage passionnant. Dommage Le Parisien. https://t.co/5ZTQDNkhzD

Contacté par BuzzFeed, Sacha Reingewirtz, le président de l'UEJF dit «assumer» ce sondage. Il explique:

«Il faut analyser ce sondage dans sa globalité pour le comprendre. Et il ne faut pas oublier qu'Ilan Halimi a été tué à cause du préjugé tenace selon lequel les juifs ont plus d'argent que les autres.

Ce qui renforce les préjugés ce n'est pas ce sondage, mais les discours de haine ou complotistes. Notre étude montre aussi que les préjugés sont moins partagés par les jeunes, ce qui prouve le bon travail de transmission. On voit aussi que les électeurs du Front national ont davantage de préjugés que les autres.

Tout ceci est important à savoir et nous aide pour rendre plus efficace notre travail sur le terrain.»

Au-delà de ce que Le Parisien a retenu, on apprend ainsi par l'Ifop que 52% des sympathisants du FN considèrent que les juifs sont plus riches que la moyenne, soit 21 points de plus que la moyenne observée.

57% des personnes interrogées pensent également que «les juifs sont injustement attaqués quand les choses vont mal» ou «qu'il vaut mieux que les juifs de France restent en France». Enfin, 9% des sondés éprouvent de «l'antipathie» pour les juifs contre 29% à l'égard des musulmans.

Selon les résultats de cette enquête, l'Ifop précise que «la manifestation d'un antisémitisme brutal et sans fard demeure un comportement très minoritaire dans la société française». Mais ajoute toutefois que «les préjugés et stéréotypes associés aux juifs se maintiennent à un niveau non négligeable dans l'opinion, même s'ils ne sont jamais partagés majoritairement».

Contacté, Le Parisien n'a pas encore donné suite. Le directeur adjoint des rédactions du quotidien s'est toutefois justifié sur Twitter:

Il y a quelques jours, c'est un autre sondage relayé par le JDD qui avait suscité une vive polémique. L'étude, réalisée par Ipsos pour la Fondation du judaïsme français, révèlait «l'antisémitisme» et «la peur de l'islam» en France. Mais la fiabilité de cette enquête et la pertinence des questions posées avaient été remises en cause.

Mise à jour

Dans un communiqué, le président de SOS Racisme Dominique Sopo précise que «les résultats de ce sondage montrent une réalité contrastée. Une permanence des préjugés dont on sait que leur reflux est un processus long mais également une empathie plus importante à l'égard des Français juifs».

David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.