back to top

Le fils de Valérie Pécresse interpellé avec du cannabis: l'élue dénonce une «déstabilisation politique»

Info BuzzFeed News - Six mois après l'interpellation d'un de ses fils en possession d'un peu plus de 3 grammes de cannabis, Valérie Pécresse annonce porter plainte entre autres pour «violation du secret de l'enquête».

initialement publié sur
Mis à jour le

Mise à jour le 25 mars: Dans un post publié sur Facebook samedi, Valérie Pécresse annonce «porter plainte notamment pour atteinte à la vie privée, violation du secret de l’enquête et violation du secret professionnel» après les révélations de BuzzFeed News publiées en septembre dernier. Elle explique prendre cette décision après avoir lu le livre «Bienvenue Place Beauvau» qui révèle qu'elle aurait été victime d’une tentative de déstabilisation politique. Elle ajoute:

«A la lecture des pages de ce livre, j’apprends que j’aurais été victime d’une tentative de déstabilisation politique savamment orchestrée avec la complicité d’un directeur de la préfecture de police, proche de Monsieur Valls, Premier ministre à l’époque, et d’un conseiller de Monsieur Bartolone, Président de l’Assemblée Nationale, tous deux apparemment en coordination étroite. Selon les journalistes, par la disproportion des moyens mis en place et la diffusion immédiate de la nouvelle à toute la presse, le pouvoir aurait voulu instrumentaliser l’action de la police à des fins de manipulation politique.

Je trouve particulièrement ignoble ces méthodes qui consistent à s’attaquer aux enfants d’un opposant politique pour lui nuire. J’ai la nausée de penser que cela peut encore arriver aujourd’hui dans notre pays la France. Ces méthodes en disent long sur le quinquennat écoulé. Non, la politique n’autorise pas tout. Messieurs Hollande, Valls, Bartolone et Cazeneuve doivent rendre des comptes sur les faits relatés dans ce livre, qui s’ils sont avérés, déshonorent la politique et abîment la démocratie.»


Archive — D'après nos informations, l'un des fils de la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse a été interpellé ce jeudi en flagrant délit de consommation et de possession de cannabis.

Alors qu'il confectionnait «une cigarette artisanale», les forces de l'ordre ont trouvé sur lui un peu plus de 3 grammes de cannabis en plus d'un joint prêt à être fumé. Il aurait été interrogé dans le commissariat du 15e arrondissement de Paris.

Si nous ne savons pas s'il était toujours interrogé ce jeudi soir, une source au sein du parquet de Paris, qui confirme l'information, précise que son dossier a été transmis au parquet de Versailles (compétent selon le lieu de domicile).

Contacté, l'entourage de l'élue déclare:

«Valérie Pécresse demande le respect de la vie privée pour son fils majeur et pour sa famille. La loi s'applique à lui comme elle s'applique à tous.»

La lutte contre le cannabis, élément central de la campagne de Pécresse

Valérie Pécresse a notamment fait campagne pour les élections régionales en proposant une lutte acharnée contre la consommation de drogues et notamment de cannabis. L'ex-ministre avait intégré dans son programme la mise en place d'un dépistage du cannabis, avec des tests salivaires, obligatoire dans les lycées de la région.

«La consommation de drogue a pour conséquence la démotivation, le décrochage et l'échec scolaire. Lutter contre l'usage de la drogue chez les mineurs c'est ma responsabilité de candidate», expliquait-t-elle au Parisien.

Très critiquée par l’opposition régionale mais aussi par une partie de la communauté éducative, la mesure avait finalement été désavouée par le préfet de région Jean-François Carenco.

Le fils de Valérie Pécresse pourra peut-être bénéficier de la réforme Taubira et, dans le cas où le procureur est d'accord, échapper au tribunal en passant une «transaction pénale». Il paiera alors une simple amende.

Mise à jour le 28 septembre: «La loi de la République s'applique aussi à mes enfants, elle s'applique à tous», a déclaré Valérie Pécresse interrogée par BFMTV. «J'ai passé toute ma vie à protéger mes enfants contre le fait que leur mère faisait de la politique, ce n'est pas maintenant que je vais commencer à vous parler de leur vie», a-t-elle ajouté: «C'est pour ça que j'en fais une lutte», a-t-elle insisté avant d'assurer qu'elle allait «continuer à mener ce combat».

David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.