back to top

Des dessinateurs publiés dans le livre de Christine Boutin dénoncent une «manipulation»

L'ancienne ministre a publié un livre d'autodérision dans lequel plusieurs caricatures illustrent ses billets d'humeur. Certains dessinateurs disent avoir été «manipulés», preuve à l'appui.

Publié le

Mardi dernier, Christine Boutin et son éditeur Jacques-Marie Laffont venaient sur le plateau du Grand journal pour présenter «Les insolences de Christine Boutin», un livre d'autodérision dans lequel plusieurs caricatures illustrent ses billets d'humeur.

L'ancienne élue, récemment condamnée pour avoir qualifié l’homosexualité d’«abomination», laisse aussi penser que les caricaturistes sollicités avaient donné leur accord pour participer à cet ouvrage:

«Je remercie (...) parce que tous les caricaturistes n'ont pas accepté d'être publiés. Je remercie ceux qui ont eu le courage, entre guillemets, d'être dans ce livre.»

Problème: plusieurs dessinateurs publiés dans son livre assurent qu'ils ne savaient pas qu'il allait être signé par Christine Boutin.

«Cela prouve que j'ai été manipulée»

«J'ai été contactée cet été par la maison d'édition de Jacques-Marie Laffont qui m'a annoncé faire un recueil à propos des politiques en général. J'ai envoyé douze dessins, mais à aucun moment on m'a dit que ce livre allait être signé par Christine Boutin», assure la dessinatrice Catoune auprès de BuzzFeed.

Sur son blog, elle a également dénoncé cette pratique et regretté que cela «grille sa crédibilité en tant que dessinatrice indépendante».

Dans les différents mails échangés entre l'auteure et la maison Jacques-Marie Laffont que nous avons pu nous procurer, cette dernière ne précise en effet jamais que le livre sera signé par Christine Boutin. Cela «prouve que j'ai été manipulée», dénonce Catoune.

«Je ne partage aucune idée politique avec elle»

«Si j'avais su que le livre était de Boutin, je n'aurais jamais participé à ça. Je ne partage aucune idée politique avec elle», ajoute l'auteure qui précise qu'elle n'a toujours pas été rémunérée.

«Mes caricatures —et celles d’autres auteurs— illustrent donc le livre d’une personnalité politique dont les combats (sur l’égalité des droits, le mariage pour tous, etc.) sont diamétralement opposés aux miens», dénonce également le dessinateur Nawâk sur son blog.

Depuis la sortie du recueil, Catoune tente de réunir tous les dessinateurs pour «se désolidariser» de l'ancienne ministre, voire intenter une action en justice.

«Je subodore une bronca du lobby gay»

Joint par BuzzFeed, l'éditeur Jacques-Marie Laffont balaie toutes ces accusations. «Ils savaient tous que c'était un livre de Christine Boutin, ou alors ce sont des bisounours», défend-il. Il concède toutefois n'avoir payé aucun dessinateur:

«Il est vrai que nous aurions dû payer les dessinateurs avant la sortie du livre. Là nous sommes en défaut, mais nous allons corriger cela.»

Selon cet éditeur qui dit «être de gauche» et «pour le mariage pour tous», la colère de ces dessinateurs aurait «une explication»:

«Je subodore une bronca du lobby gay. Je fréquente beaucoup de gens, j'ai des amis influents dans le milieu gay qui me défendent et pensent la même chose.

Ce qui me lie avec Christine Boutin, c'est que je suis chrétien, mais contrairement à elle je suis pour le mariage pour tous.»

Et de menacer:

«Si cela continue, je vais foutre mes avocats sur le dossier.»

Contacté par téléphone en fin de matinée, Jacques-Marie Laffont devait nous envoyer «la preuve» que la dessinatrice savait pour qui elle publiait ses caricatures. Nous n'avons toujours rien reçu ce lundi en début d'après-midi et mettrons à jour cet article le cas échéant.

Christine Boutin quant à elle, précise au Figaro ne pas «être au courant» de cette polémique. «C'est l'éditeur qui s'est chargé de contacter les dessinateurs», assure-t-elle.

David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.