back to top

Cette photo ne montre pas des migrants faisant un pique-nique dans un cimetière à Calais

Le cliché qui date de 2015 montre des migrants en train de patienter pour traverser la frontière serbo-croate.

Publié le

Une photo censée montrer des migrants pique-niquer dans un cimetière de Calais a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux ces derniers jours.

Ces internautes, dont certains font clairement partie de la fachosphère, partagent ce cliché en dénonçant les forces de l'ordre qui laissent faire les «envahisseurs».

Et ils en veulent aux médias qui n’en parlent pas.

Cette photo a particulièrement circulé depuis début septembre et deux posts Facebook. Le premier publié le 7 sur le groupe «La Guerre Sainte est déclarée» a été partagé plus de 3600 fois.

Le post dénonce «le silence des médias», rejette la faute sur «des gardiens de l'ordre public qui ont des ordres stricts de ne pas intervenir» et écrit que si cela se passe sur une tombe musulmane, «vous verrez si vous ne serez pas égorgés».

Le second post date du 16 septembre. La même photo et la même légende ont été publiées sur le compte d'une certaine Sophie Dessaux, et partagées plus de 24.000 fois.

Mais ce cliché circule aussi depuis plusieurs mois. En avril 2016, un internaute évoquait déjà un pique-nique à Calais. En décembre 2015, c'est sur le site Riposte Laïque qu'on retrouvait cette image.

Toutes ces personnes font erreur. Comme l'a remarqué le site Debunkers de hoax, cette photo n'a pas été prise à Calais. Elle a été prise dans un cimetière orthodoxe en Serbie en 2015, à quelques kilomètres de la frontière serbo-croate comme le montre ce reportage de Reuters.

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Par ailleurs, en observant la photo, on ne voit aucun de ces migrants en train de pique-niquer.

Des migrants se sont retrouvés coincés dans ce cimetière après avoir tenté de rejoindre la Croatie. Les autorités croates avaient alors fermé plusieurs points de passage entre la Serbie et la Croatie, de peur d'être débordées par cet afflux.

Darko Vojinovic / AP
Darko Vojinovic / AP

Le Figaro précise que ces migrants, environ 500, sont venus de Syrie et d'Irak et qu'ils ont patienté dans le cimetière avant d'être emmenés dans un centre d'enregistrement croate.

On voit sur cette vidéo que des bénévoles de la Croix-Rouge et du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) étaient présents aux côtés de ces personnes.

Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.