back to top

La PETA fait une comparaison maladroite entre les animaux et les handicapés mentaux

«Il s'agit d'une grosse erreur d'interprétation, elle est malheureuse et nous en sommes désolés» explique à BuzzFeed France une porte-parole de la PETA.

Publié le

Le blog Wheelcom a posté ce mardi 25 août, sur sa page Facebook, l'étonnante définition des droits des animaux de l'association PETA.

facebook.com

Le blog qui retrace «les itinéraires d'une jeune parisienne en fauteuil roulant», s'est également interrogé sur Twitter peu après.

Chère @PETA_France, c'est très généreux de votre part, mais AVEZ-VOUS PÉTÉ UN PLOMB ? #WTFPETA #argumentbéton

Publicité

Dans la FAQ de PETA France, on peut en effet lire dans la première question que «de la même façon, un handicapé mental a des droits, même s'il n'est pas mignon ou si personne ne l'aime».

Une phrase qui a scandalisé plusieurs internautes sur Facebook comme sur Twitter. Le sujet est d'ailleurs rapidement devenu l'un des plus discutés via le hashtag #PETA qui a figuré parmi les premiers TT en France.

Ivre, il PETA un plomb. https://t.co/w9FR5cRVOx

En fait la PETA est à la protection des animaux ce que les femen sont au féminisme: du bad buzz et de la gêne pour les vrais militants.

Quand @PETA_France essaye de porter un message positif mais que c'est un échec ...

Au sein de l'association, on reconnaît que la formule est maladroite. «Il s'agit d'une grosse erreur d'interprétation, elle est malheureuse et nous en sommes désolés» explique à BuzzFeed France Isabelle Goetz, une porte-parole de la PETA.

«Ce que nous voulions dire c'est qu'entre les animaux il ne doit pas y avoir de discrimination comme chez les hommes. Or, les gens privilégient toujours les animaux qu'ils trouvent mignons mais ne veulent pas adopter un animal blessé.

Les animaux avec une patte ou un œil en moins sont des êtres sensibles. Comme les humains, ils ont la capacité de ressentir toutes sortes d'émotions...tout comme les personnes handicapées», poursuit l'association de défense des droits des animaux.

«Les gens qui travaillent au sein de notre association sont des personnes très engagées, ils combattent les discriminations sous toutes leurs formes.»

«Cela fait 7 ou 8 ans que cette phrase a été publiée sur notre site, nous n'avions jamais eu de problème avant. Nous allons la rectifier puisque certains nous accusent de discrimination alors que c'est à l'encontre de notre philosophie», promet la PETA.

Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.

Sponsorisé