back to top

Elle accuse Go Voyages d’arnaque pour une histoire de prénom

Contacté, le comparateur de vols maintient que l'erreur vient de la cliente mais qu'il prendra exceptionnellement en charge les frais supplémentaires.

Publié le
Publicité

Et en y regardant de plus près, on constate que les noms et prénoms sont inversés. C'est pour cela que Sophie doit verser 170 euros (120 euros pour la compagnie Scandinavian Airlines et 50 euros pour Go Voyages qui s'occupe du dossier).

BuzzFeed France
Publicité

Contactée par BuzzFeed News, Sophie explique ne rien avoir vu venir. «Sur le moment, on n'a rien constaté de bizarre avec mon ami et on n'a pas trouvé grand-chose sur Google», dit-elle.

«C'était même plutôt clair même si on est un peu restés sur le cul car dès la réservation, ils ajoutent des frais de dossier assez élevés et mon ami et moi, on avait quelques euros de différence sans raison particulière.

Mais bon, ça rentrait dans notre budget, c'était écrit noir sur blanc alors on a payé.»

Contacté par BuzzFeed News, le service presse de Go Voyages maintient qu'il n'y a pas eu d'erreur de son côté et qu'il a bien reçu «la commande avec les noms et prénoms inversés». Il confirme également qu'«exceptionnellement Go Voyages n'appliquera pas les frais», mais sans donner de raison.

Publicité

Le service presse nous a aussi dit qu'il n'y avait pas de service dédié aux inversions de noms et prénoms et que les problèmes d'inversions étaient gérés par le service client.

Quoi qu'il en soit, Sophie espère que tout puisse se régler au plus vite: «C'est un geste commercial normal, et ça m'agace juste de voir ce qu'il faut faire pour avoir un dialogue "normal" et pour se faire entendre.» Elle ajoute: «Peut-être que 170 euros ce n'est rien pour eux, mais pour moi c'est une fortune.»

En regardant sur plusieurs forums, on constate que Sophie n'est pas la première personne à avoir eu des soucis d'inversion de nom et prénom chez Go Voyages. Comme ici en 2011:

Publicité

Dans le passé, le site Go Voyages a par ailleurs été épinglé pour ses pratiques. En 2015, la Répression des Fraudes (DGCCRF) a sanctionné des comparateurs de vols dont le groupe eDreams ODIGEO (qui édite notamment le site Go Voyages).

Ces sites ont été sanctionnés après une année d'enquête pour des «pratiques commerciales trompeuses» et notamment: «entre la première estimation du prix et le paiement final du consommateur, c'est une avalanche de surcoûts: ajout de différents frais de dossier, de traitement ou même des charges en plus en fonction du mode de paiement... Mais aussi des défauts d'information sur les prix et les conditions de transport des bagages», indiquait Le Parisien.

En 2007, une enquête menée par le magazine 60 millions de consommateurs sur les sites d'agences de voyages classait Go Voyages en dernière place, après avoir retenu des critères tels que la transparence des prix, les taxes, l'accès au service client...

À l'époque, Carlos Da Silva, le PDG de Go Voyages, avait répondu qu'il s'agissait d'un «mauvais timing», que «les deux principaux reproches qui nous ont été faits, ont été rectifiés» et que «quand l'article est paru, il n'était déjà plus d'actualité».

Si vous avez rencontré le même problème avec Go Voyages, écrivez-nous à cette adresse: assma.maad@buzzfeed.com.

Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.