back to top

L'histoire d'une photo marquante d'une famille de réfugiés syriens

Le photographe allemand Daniel Etter a pris ce cliché sur l'île grecque de Kos pour le New York Times.

Publié le

Lundi 17 août 2015, le New York Times a publié un article sur le périlleux voyage des migrants qui traversent la Méditerranée pour se rendre en Grèce, une première escale dans ce qu'ils espèrent être un nouveau départ pour une nouvelle vie en Europe.

L'article était accompagné de cette image qui montre un Syrien en pleurs en train de tenir ses enfants dans ses bras après avoir embarqué dans un bâteau en direction de l'île grecque de Kos.

Publicité

La légende sous la photo indique: «Laith Majid, un réfugié syrien originaire de Deir Ezzor fond en larmes de joie, en train de tenir son fils et sa fille, après être arrivé sain et sauf sur l'île de Kos. Le groupe est parti de la station balnéaire turque de Bodrum et pendant la traversée, leur bateau fragile en caoutchouc sur lequel étaient entassés environ 15 hommes, femmes et enfants s'est dégonflé.»

L'image a été largement partagée sur internet dans le monde entier.

To those who attack 'migrants' online. Look at this man, fleeing war in Syria, cradling his children. And rethink.

«À ceux qui s'en prennent aux migrants sur internet. Regardez cet homme fuyant la guerre en Syrie entourant ses enfants. Et repensez à ce que vous avez dit.»

La photo a été prise par Daniel Etter, un photographe de 34 ans qui travaille notamment pour le New York Times.

Il explique qu'il se trouvait sur l'une des plages de l'île vers 5 heures du matin le 15 août. Il était là tous les matins depuis trois jours et remarquait que ces bateaux en caoutchouc arrivaient tous les jours avec des réfugiés à leurs bords.

«Ce petit bateau contenait 12 personnes», explique Daniel Etter «même s'il ne pouvait contenir que 3 ou 4 personnes.»

Selon le photographe, il y avait de l'eau dans le bateau quand il est arrivé en Grèce. Les réfugiés étaient tous trempés. Sur ces 12 personnes, 11 étaient Syriennes et étaient tous liés. Le douzième passager était Pakistanais.

L'homme en photo est Laith Majid, présent sur le bateau avec sa femme, ses 3 fils et sa fille.

Daniel Etter a confié que Laith Majid ne parlait pas un mot d'anglais, mais que sa femme était prof d'anglais à Dier Ezzor. Ils ont fuit la Syrie deux semaines avant. «Elle m'a dit qu'ils ont longtemps réfléchi avant de décider de quitter leur maison», ajoute le photographe.

L'homme a payé 6.500 dollars (5.820 euros) pour monter sur le bateau et effectuer la traversée de deux heures entre la Turquie et la Grèce. «Ils ont obtenu une réduction pour la famille». Daniel Etter ajoute que la famille habite à présent sur un immense ferry mis à la disposition pour les réfugiés syriens par le gouvernement grec. Il n'est plus en contact avec eux depuis.

Faith Majid et sa famille souhaitent se rendre en Allemagne.

Anup Kaphle is a deputy world editor for BuzzFeed News and is based in London. His secure PGP fingerprint is AA69 A7F0 91A0 8CF9 F06A 8343 05EE 4615 8CD5 33D8.

Contact Anup Kaphle at anup.kaphle@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.

Sponsorisé