back to top

Comment Doliprane sait-il où se trouve la douleur?

Comment un produit chimique peut-il être si intelligent?

Publié le

BuzzFeed Science répond à vos questions sur la science! Cette fois-ci, nous nous attaquons à cette question géniale:

LuminaStock / Thinkstock

Nous avons parlé au spécialiste de la douleur, Ted Price, professeur des sciences comportementales et neurologiques à l'université du Texas à Dallas et spécialiste de la neurologie de la douleur, pour aller au fond des choses.

L'Advil (également connu sous le nom d'ibuprofène) fait partie d'un groupe d'analgésiques appelés médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Les AINS sont les analgésiques les plus courants dans le monde et comprennent d'autres médicaments tels que l'aspirine et le naproxène (Aleve). Il existe, bien sûr, d'autres types d'anti-douleurs. Le Doliprane (acétaminophène aux États-Unis, où la marque la plus connue est le Tylenol, paracétamol en France et dans d'autres régions du monde) est aussi un analgésique en vente libre.

Les analgésiques narcotiques (OxyContin, etc.) font partie d'un autre groupe de médicaments qui fonctionnent d'une toute autre manière et qui comportent plus de risques de dépendance et de surdose. Cependant, aux fins de cet article, nous nous focaliserons sur les AINS, qui fonctionnent tous de la même manière générale.

Les AINS ne «savent» pas vraiment où se trouve la douleur, mais ils font uniquement effet sur les zones associées à l'inflammation, autrement dit où se situe habituellement la douleur.

Thinkstock

Selon Ted Price, l'analgésique se répartit également dans votre corps par votre système sanguin sans aucune cible spécifique en vue. La clé du processus, c'est que le médicament réagit seulement avec les substances chimiques dans votre corps associées à l'inflammation.

Normalement, lorsque vous vous blessez, des enzymes s'activent et produisent un groupe de substances chimiques appelées prostaglandines qui causent l'inflammation, a expliqué Ted Price.

Columbia Pictures / Via youtube.com

L'inflammation est une réaction protectrice que votre corps utilise pour repousser ce qui a causé le mal et démarrer la cicatrisation.

Publicité

Les AINS tels qu'Advil se mettent en œuvre pour empêcher votre corps de fabriquer les enzymes qui produisent ces prostaglandines. Cela soulage aussi la douleur.

Digital Vision / Thinkstock / Cytochrome c / Via commons.wikimedia.org

Les médicaments ralentissent ou bloquent la production des enzymes dans votre corps qui aident à créer ces prostaglandines, explique Ted Price. Cela a aussi un effet anti-douleur. Puisque l'inflammation provoque l'hyperactivité de vos neurones sensoriels, la diminution de l'inflammation peut mener à la réduction de la perception de la douleur.

Petite anecdote: L'acétaminophène/le paracétamol est assez similaire, mais la science ne sait pas vraiment comment ça fonctionne.

Via amazon.com

Aux États-Unis, l'équivalent du Doliprane s'appelle Tylenol. C'est un autre analgésique non narcotique et un réducteur de fièvre extrêmement courant. «Tylenol, c'est de la folie, a dit Ted Price. Ça fait un moment que Tylenol existe et nous ne savons toujours pas comment cela fonctionne exactement.» Le médicament ne possède pas de fortes propriétés anti-inflammatoires et même si quelques scientifiques pensent qu'il fonctionne selon un mécanisme similaire de blocage d'enzymes, on a aussi proposé d'autres mécanismes faisant l'objet d'un faible consensus scientifique . Pourtant, selon Ted Price, cela fait «du très bon travail» et cela fonctionne sur plusieurs types de douleur.

Science Writer, Fossil Beastmaster

Contact Alex Kasprak at alex.kasprak@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.