back to top

Morano contre Benzema ou la Facebookisation de la vie politique

Nadine Morano s'en prend au footballeur dans un post Facebook largement partagé, sur le modèle des pages de divertissement.

Originally posted on
Updated on

Une émouvante Marseillaise a été jouée au piano samedi 21 novembre avant la déroute du Real Madrid face au FC Barcelone (0-4).

View this video on YouTube

youtube.com

De cette scène, c'est surtout le comportement de Karim Benzema qui a attiré l'attention ces derniers jours. Nadine Morano l'a ainsi attaqué lundi dans un statut Facebook car il n'a pas chanté La Marseillaise et a craché (après la fin de la musique).

Advertisement

Mise à jour: la réponse de Benzema.

Le footballeur a répondu à l'ex-ministre dans un communiqué de son avocat publié mardi soir. On y lit notamment:

«Un tel crachat n'était pas le bienvenu à ce moment précis, en de telles circonstances, mais Karim Benzema conteste avec fermeté l'interprétation scandaleuse auquel il donne lieu.

(...) Bien qu'il n'ait pas à s'en justifier, Karim Benzema tient à rappeler qu'il a manifesté sa totale empathie à l'égard des victimes des attentats qui ont coûté la vie à 130 de nos concitoyens le 13 novembre et à leur famille, par ses publications sur ses comptes Twitter et Instagram».

Advertisement

Il faut dire que Nadine Morano a mis les formes pour rendre son message le plus efficace possible. L'image qu'elle a partagée sur les réseaux sociaux est en ce sens parlante, puisqu'elle comporte:

- Un cercle rouge pour mettre en évidence le crachat de Benzema.

- Du texte sur l'image pour bien ancrer le message (et même avec du bleu, du blanc et du rouge).

- Une signature qui renvoie vers la page Facebook et le compte Twitter de Nadine Morano.

Plusieurs observateurs (et pas forcément de gauche) ont en revanche répondu à l'élue que le footballeur a craché après la fin de la chanson, et pas pendant.

S'agit-il d'une stratégie délibérée, pour attirer l'attention? Contacté par BuzzFeed France, le conseiller communication de Nadine Morano, Olivier Gadan, relativise l'importance de ce choix:

«Ce message de Nadine Morano, c'est un format régulièrement utilisé.»

«Oui, elle a été contactée par des médias après son statut Facebook de lundi. (...) Mais Nadine Morano, vous la voyez souvent à la télé et à la radio. Les réseaux sociaux ne remplacent pas les médias traditionnels.»

Reste que le statut Facebook de la députée européenne a été partagé plus de 40.000 fois en une journée, alors qu'elle ne compte que 38.700 abonnés sur sa page.

Concrètement, cela veut dire qu'elle touche un public plus large que ses fidèles grâce à ses prises de positions sur des sujets aussi clivants.

Et lorsque l'on tape Nadine Morano sur Google, la première suggestion est «Nadine Morano Twitter»:

Advertisement

Olivier Gadan reconnaît d'ailleurs que derrière ce mode d'expression, il y a une recherche de «viralité»: «un post Facebook ou Twitter est beaucoup plus commenté lorsqu'il y a une photo», note-t-il.

«C'est souvent elle-même qui poste sur ses comptes et répond aux internautes, elle est très habile.»

Olivier Gadan reconnaît en revanche qu'elle ne va pas jusqu'à réaliser elle-même ses montages photos.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.