back to top

Montebourg chante une «nouvelle Europe» sur un air de sirtaki

L'ex-ministre et Yanis Varoufakis ont appelé à refonder l'Europe depuis «Frangy-en-Grèce» dimanche.

Publié le

Deux responsables politiques vent debout contre l'austérité, qui ont quitté leur fonctions ministérielles parce qu'ils refusent de se taire face au diktat. Voilà l'affiche vendue par les organisateurs de ce «Frangy-en-Grèce», comme s'est amusé à l'appeler Arnaud Montebourg. Il en a profité pour entonner son dernier refrain en date: un appel à une «nouvelle Europe».

En août 2014, celui qui était encore ministre arrosait la fin de l'été avec sa «cuvée du Redressement» -provocation qui entraînera son éviction du gouvernement. Un an plus tard, il a ressorti le tire-bouchon à Frangy-en-Bresse. Il y a ouvert une «cuvée Europe», partagée avec Yanis Varoufakis, l'ex-ministre des Finances de la Grèce.

On a goûté la cuvée europe (le rouge): un petit goût de feuille de vigne #frangy

Aujourd'hui, la démocratie ne fonctionne pas sur le vieux continent, dit Montebourg. La faute, selon lui, aux banques et au diktat de l'Allemagne. Les dés sont pipés. «On vote pour la gauche française et on a le programme de la droite allemande», dénonce-t-il. L'austérité mène l'Europe «à sa perte» et il est temps de refonder celle-ci pour qu'elle soit «plus démocratique» tout en laissant plus de libertés aux États membres.

«Une France bonne élève d'une Europe qui coule: voilà ce que j'ai vu et que je ne souhaite plus voir», tranche le «troisième homme» de la primaire socialiste de 2012. Il reprend notamment la proposition de François Hollande de créer un «parlement de la zone euro», mais à condition de lui donner le pouvoir de contrôler la Banque centrale européenne et la présidence de l'Eurogroupe.

Un discours dans la lignée des positions prises par Arnaud Montebourg depuis plusieurs années, mais agrémenté d'un symbole flamboyant: Yanis Varoufakis. Hommage du Français au Grec: «Yanis, tu as défendu la liberté de ton peuple face aux institutions européennes.»

Ce dernier, tout sourire, appelle en retour à la création d'une «coalition» politique européenne pour entrer dans «l'Europe des peuples». Le duo, qui a animé la journée, a par moments viré au lourdingue, comme lorsque les participants ont longuement acclamé Yanis Varoufakis sur un air de sirtaki.

Varoufakis et Montebourg dansent le sirtaki

Après la «VIe République», la «démondialisation» ou encore le «Redressement productif», Arnaud Montebourg s'est trouvé un nouveau cheval de bataille. La «nouvelle Europe» est un de ces concepts dont il raffole et dont il use et abuse dans ses discours.

Reste à savoir si lui et son compagnon de lutte grec se donneront vraiment les moyens à la hauteur de leur verbe. Interrogés à plusieurs reprises par les journalistes, «Arnaud» et «Yanis» ont refusé de donner plus de détails sur leurs intentions et leurs projets politiques. Ce dimanche, le socialiste français est apparu isolé à Frangy. Seules présences notables à ses côtés: sa compagne Aurélie Filippetti, les députés Cécile Untermaier (PS) et Jean-Luc Laurent (MRC) ainsi que le sénateur Jérôme Durain (PS).

Sur le plan politique, la cuvée 2015 de Frangy est beaucoup moins goûtue que celle de 2014.

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.