go to content

Les migrants mieux soignés que les retraités? Attention, intox

Une histoire partagée des milliers de fois sur Facebook compare la situation d'un retraité précaire à celle des migrants. Attention, manip.

posté le

Cette image qui a largement circulé sur Facebook ces derniers jours oppose le destin d'un retraité qui serait abandonné par l'État quand les migrants seraient, eux, «soignés gratuitement».

Elle a été partagée environ 30.000 fois depuis sa publication lundi sur la page Facebook du site de «réacosphère» La gauche m'a tuer.

Attention: cette histoire a tout d'une intox. Contacté par BuzzFeed France, l'administrateur du site La gauche m'a tuer n'a pas souhaité nous donner des précisions sur le cas de ce retraité.

Il dit par ailleurs ne pas être l'auteur du montage (la personne qui l'a réalisée souhaite rester anonyme selon lui) et n'est pas en mesure de nous confirmer que le cas de ce retraité est réel:

«D'après ce que m'a dit l'auteur du montage, le retraité souhaite rester dans l'anonymat, il a juste voulu mettre un peu en lumière la situation des retraités pauvres. (...) Ce monsieur a voulu mettre en avant une situation que nombre de retraités vivent dans ce pays qui est une réalité.»

En l'absence de précisions, plusieurs faits tempèrent largement l'histoire de ce supposé retraité:

1. «Il a eu 5 enfants qu'il a élevés avec sa paie d'ouvrier». Alors qu'il veut dénoncer un supposé abandon de cette personne quand les migrants seraient, eux, des privilégiés, le post Facebook oublie de mentionner les aides dont bénéficient les familles nombreuses en France (allocations familiales, quotient familal, et etc.).

2. «Il a perdu l'usage de ses jambes au travail». Le message oublie de mentionner l'indemnisation des salariés victimes d'accident du travail et d'invalidité et la prise en charge des affections de longue durée.

3. «Il doit payer ses médicaments». L'Assurance Maladie finance pourtant le «forfait soins», via une somme versée directement à l'établissement.

On remarquera au passage que la photographie utilisée n'est pas celle de l'intéressé. Elle a été prise par le photographe Jeff Pachoud de l'AFP et est utilisée dans de nombreux articles de presse.

S'il occulte toutes les aides aux personnes qui se trouveraient dans la situation de ce retraité, le post Facebook de La gauche m'a tuer est en revanche bien affirmatif au sujet des soins dont peuvent bénéficier les migrants.

Le message dit: «Toute la planète peut venir en France se faire soigner GRATUITEMENT.» La réalité est beaucoup plus compliquée, et regroupe plusieurs cas:

- la Couverture maladie universelle complémentaire, ou CMU-C, qui s'adresse aussi bien aux Français les plus défavorisés qu'aux étrangers qui résident en France de manière régulière, stable et ne dépassent pas un certain plafond de revenus.

- l'Aide Médicale d'Etat (AME), qui s'adresse aux «ressortissants en situation irrégulière et précaire». Pour en bénéficier, il faut résider depuis au moins trois mois en France et ne pas dépasser un seuil de revenus (maximum 720 euros par mois en France métropolitaine pour une personne seule).

L'AME couvre également le reste à charge du patient et de sa mutuelle. Mais il est faux de dire que les étrangers qui bénéficient de l'AME sont mieux lotis que les Français les plus défavorisés. Ces derniers ont, avec la CMU-C, une meilleure couverture.

- Il existe enfin une prise en charge des soins urgents destinées à ceux qui ne peuvent ni bénéficier de la CMU-C, ni de l'AME, qui vise notamment à prodiguer des soins «dont l'absence mettrait en jeu le pronostic vital», «destinés à éviter la propagation d'une maladie à l'entourage ou à la collectivité».

Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.