go to content

Quatre ans après, l'affaire Dupont de Ligonnès fait toujours fantasmer

Quatre ans après, la plupart des passionnés continuent de suivre le moindre rebondissement du dossier, comme la lettre du corbeau à Nantes ce vendredi.

posté le

Xavier Dupont de Ligonnès est soupçonné d'avoir tué sa femme et ses quatre enfants avant de disparaître. Quatre ans après les faits, qui remontent à avril 2011, le père de famille reste introuvable et fait l'objet d'un mandat international.

Les enquêteurs s'intéressent à un «corbeau» qui a écrit une lettre signée «Xavier Dupont de Ligonnès» et envoyée à une journaliste nantaise, selon France 3 ce vendredi.

À l'intérieur d'une enveloppe, on trouve aussi une photo qui semble être celle de deux des fils de Xavier Dupont de Ligonnès et «qui n'est jamais sortie dans la presse», précise France 3.

Après avoir reçu cet étrange courrier, la journaliste a prévenu la police judiciaire de Nantes. Une analyse graphologique et la recherche d'empreintes et de traces d'ADN sont prévus pour tenter d'en savoir plus.

En attendant, l'avocat de la mère et de la soeur de Xavier Dupont de Ligonnès, Stéphane Goldenstein, invite à rester prudent dans les colonnes du Parisien:

«Si c'était lui, je pense qu'il aurait écrit à l'un de ses proches plutôt qu'à une journaliste. Et puis il n'aurait aucune raison de médiatiser le fait d'être toujours vivant. Enfin, pourquoi serait-il à Nantes ? En tout cas, je n'ai reçu aucun courrier de ce style à mon cabinet.»

Il n'empêche: ces nouveaux éléments, aussi fragiles soient-ils, ravivent encore une fois l'intérêt de certains internautes qui se passionnent pour l'affaire depuis qu'elle a éclaté. Ce groupe Facebook compte ainsi pas moins de 4600 membres.

Certains passionnés de l'affaire «XDDL» y voient une nouvelle potentiellement «énorme».

Facebook

La majorité des observateurs doutent tout de même de l'authenticité de la lettre.

Facebook

Pas besoin d'attendre les conclusions de l'expertise graphologique.

Facebook

À défaut d'en savoir plus sur Xavier Dupont de Ligonnès, les enquêteurs de Facebook cherchent une explication à la lettre. Certains s'imaginent par exemple que l'auteur pourrait être la sœur de Xavier Dupont de Ligonnès.

BuzzFeed France a contacté ce vendredi Christophe (ce n'est pas son vrai nom), l'administrateur de cette page Facebook, pour en savoir plus sur l'intérêt démesuré qu'exerce l'affaire sur certains.

«Au début, beaucoup de gens étaient accro à ça. Il se passait tout le temps de choses. C'était un feuilleton auquel on pouvait participer en cherchant nous-même des infos sur internet.»

Lui-même reconnaît y avoir consacré «tout son temps» les premiers jours de l'enquête (il était étudiant à l'époque). «Après, c'est allé decrescendo», souffle-t-il.

Fouiller dans la vie numérique de la famille de Ligonnès, c'était la fonction première de ce groupe Facebook. «Stalker, c'est enquêter?», se demandait d'ailleurs Slate en 2011.

«Ce n'est pas la police qui nous a révélé ces éléments, mais des internautes réunis dans le groupe Facebook "Xavier Dupont de Ligonnès Enquête et débat", créé par un mystérieux Christophe Vérité, étudiant, premier à avoir trouvé les confidences d'Agnès de Ligonnès sur Doctissimo», expliquait le site à l'époque.

En fait, ne pas savoir le fin mot de l'affaire est tellement frustrant que certains guettent le moindre soubresaut dans l'enquête en quête de frissons et de théories toujours plus folles.

J'aime quand Xavier Dupont de Ligonnès fait des UP comme ça, sans prévenir.

Christophe, lui, a fini par s'y brûler les doigts: «C'était devenu ingérable», explique-t-il.

«Aujourd'hui, pour moi, cela appartient surtout au passé. Je n'arrive plus à m'y intéresser. J'en ai fait le tour.»

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.