back to top

Info ou intox? On a vérifié ce qui tourne sur le vote FN sur Facebook et Twitter

Des dizaines d'analyses plus ou moins fiable circulent les réseaux sociaux depuis dimanche. BuzzFeed vous aide à y voir plus clair.

Publié le

1. «Le FN n'a pas progressé depuis 2012.»

facebook.com

C'est vrai, en nombre de votes, mais réducteur. Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, le FN a bel et bien recueilli plus de voix à la présidentielle 2012 qu'aux régionales 2015.

BuzzFeed (source des chiffres: ministère de l'Intérieur)

On peut questionner la progression du FN sur cette base, mais il est difficile de la nier pour autant. Depuis 2012, le FN fait en effet beaucoup mieux à chaque élection que lors du dernier scrutin du même type:

(Les législatives, les sénatoriales et les départementales ne sont pas mentionnées ici mais le FN a également largement progressé lors des dernières éditions de ces scrutins.)

2. L'abstention, principale cause de la montée du FN?

Pourquoi c'est trompeur.

Ce post du blog Grisebouille a été partagé des milliers de fois sur les réseaux sociaux.

L'auteur relève que 91% des français «n'ont pas voté pour le FN» -un chiffre peu parlant puisqu'il englobe les Français qui ne sont pas inscrits sur les listes électorales, comme les mineurs.

Reste que 86,71% des inscrits sur les listes électorales n'ont pas voté FN, et que 50,09% n'ont pas voté ce qui amène l'auteur à s'interroger sur l'abstention et lui fait écrire que «le système est mort».

Toutes ces interrogations, légitimes, sur le poids de l'abstention, n'effacent pas pour autant la (réelle) progression du FN depuis 2012, rappelle notamment Le Monde:

«On pourrait être tentés de corréler abstention et succès de l'extrême droite. Mais la réalité est plus complexe et les contre-exemples nombreux.»

En effet, le taux d'abstention était également élevé, voire supérieur, aux autres élections intermédiaires depuis 2012, mais le FN a progressé dans ce contexte.

Par ailleurs, rien ne dit que les électeurs FN se sont plus déplacés dimanche que les autres. Comme le rappelle Slate, des études réalisées par le passé montrent que, selon les cas, les abstentionnistes peuvent être un peu peu plus ou un peu moins tentés par le vote FN que les autres.

3. «Moins on est diplômé, plus on vote FN.»

C'est vrai.

Ces chiffres, qui ont beaucoup circulé sur les réseaux sociaux ces derniers jours, sont issus d'une enquête de l'Ifop au sujet des départementales de mars 2015 auprès de 2797 personnes.

Concernant les régionales 2015, un sondage réalisé par Ipsos avant le premier tour laissait entrevoir la même tendance: alors que 27,2% des électeurs indiquaient souhaiter voter pour le FN, le parti de Marine Le Pen recueillait 36% d'intentions de vote chez ceux qui avaient un niveau d'études inférieur au bac contre 14% chez les bac +3 et plus.

Il s'agit d'un constat également partagé par les spécialistes de l'extrême droite depuis des années, comme Sylvain Crépon.

Ce qui ne veut pas dire, comme l'ont relevé des internautes, que les électeurs FN seraient forcément moins intelligents que les autres.

4. Le FN continue-t-il de progresser dans les municipalités qu'il gère?

facebook.com

C'est vrai.

L'argument a été largement partagé au sein des réseaux d'extrême droite depuis dimanche: dans toutes les municipalités remportées en 2014, le FN continue de progresser, relève Le Figaro.

Les hausses les plus remarquables ont été enregistrées à Beaucaire (+27 points depuis 2014, à 59,68% des voix au premier tour) ou au Pontet (+19 points, à 59,43% des voix). La moins forte a elle été relevée à Béziers (de 44,88% des voix en 2014 à 45,81%).

Ces chiffres, enregistrés un an et demi après l'arrivée du FN au pouvoir dans ces mairies montrent que l'opinion continue pour l'instant de soutenir ses élus d'extrême droite. C'est ce que disait aussi un sondage de l'Ifop en mars 2015, un an après les municipales (même si c'est une durée assez courte pour juger l'action d'une municipalité).

Une ombre au tableau tout de même, comme le remarque Le Monde: la participation dans ces villes était plus faible au premier tour des régionales 2015 qu'aux municipales 2014. Résultat: en nombre de voix, le FN recule dans beaucoup de cas.

5. «L'étrange corrélation entre le vote FN et les fans de Secret Story.»

C'est (bien sûr) faux.

~L'explication~ émane en réalité du site parodique NordPresse, qui a utilisé une carte du vote FN aux régionales de 2010.

Vous avez repéré d'autres «infos» sur le vote FN et vous voulez savoir si elles sont vraies ou fausses? Signalez-les à adrien.senecat@buzzfeed.com, nous vous répondrons.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.