back to top

Promo pour l’Aïd: Carrefour et la SNCM font-ils du fichage religieux?

Carrefour et la SNCM ont profité de l'Aïd el-Kebir pour envoyer des offres promotionnelles à des clients. Certains internautes questionnent cette démarche.

Publié le

Cet internaute a reçu peu avant l'Aïd el-Fitr un e-mail de la compagnie maritime SNCM pour lui souhaiter un «très bon Aïd el-Kebir 2015!»

Dis-moi @SNCM_Officiel tu tires des conclusions bien hâtives à partir mon patronyme pour m'envoyer ce genre d'email

Même s'il ne doute pas que cet e-mail «partait d'un bon sentiment», Karim Mokrane s'est rapidement interrogé sur la raison pour laquelle il l'avait reçu. Est-il considéré par un fichier d'e-mails de la SNCM comme «musulman»?

Bonjour @Alkanz @davidperrotin selon vous que penser d'un emailing @SNCM_Officiel que j'ai reçu hier? Maladroit?

Contacté par BuzzFeed France, il explique avoir déjà été en Corse avec la SNCM à plusieurs reprises:

«Ils ont mon prénom, adresse, et rien de particulier évidemment, encore moins qui précise mon appartenance religieuse.»

Publicité

Clément nous a expliqué qu'il n'a jamais été client du Carrefour qui l'a sollicité par SMS, mais qu'il va régulièrement dans un magasin de la firme à Paris.

«C'est le premier SMS Carrefour que j'ai reçu. Forcément, je me demande pourquoi on m'a envoyé ça, je me suis dit que c'était peut-être parce que j'ai habité en Algérie un an, parce que j'achète parfois des dattes ou même des produits halal?»

Interrogé par BuzzFeed France, le service communication de Carrefour n'était pas en mesure de nous en dire plus.

Le non-respect de la règle générale d'interdiction du profilage communautaire est passible d'une peine de cinq ans d'emprisonnement et de 300.000 € d'amende en application de l'article 226-19 du code pénal.

Publicité

Les deux entreprises concernées ont-elles respecté les règles? Oui, nous assure-t-on au service communication de Carrefour:

«L'hypermarché de Saint Brice avait mis en place une campagne de ciblage via un prestataire selon des critères uniquement géographiques. Le fichier en question a été déclaré à la Cnil.»

Si l'on en croit ces explications, Clément a donc reçu ce mail parce qu'un fichier le considère comme résidant dans la région du magasin -même s'il habite à Paris, à 30km au Sud.

Du côté de la SNCM, on nous explique que la société a envoyé son e-mail sur l'Aïd el-Kebir à ses clients ayant voyagé en Algérie ou en Tunisie ces dernières années.

Là aussi, le ciblage n'aurait rien de religieux, nous assure-t-on:

«On n'a pas calculé que des gens qui ne seraient pas musulmans pourraient recevoir ce mail.»

Karim Mokrane nous dit pourtant qu'il ne s'est jamais rendu en Tunisie ou en Algérie avec la SNCM ou une autre compagnie «depuis 1983, avec mes parents».

Interrogée une deuxième fois, la SNCM nous a répondu, après vérification, qu'il y avait en réalité eu une «erreur d'extraction du fichier», qui a mélangé les informations de Karim Mokrane avec celles d'un homonyme. Il n'aurait donc pas dû recevoir cet e-mail.

Sur le fond, l'intéressé reste critique sur la démarche:

«La destination d'un voyage ne doit pas permettre de déterminer l'appartenance religieuse de quelqu'un. On tire des conclusions hâtives à partir de rien en faisant des amalgames.»

Quoi qu'il en soit, ces exemples montrent que les critères de «ciblage» des internautes utilisés ne sont pas toujours aussi clairs que ce qu'annoncent les entreprises.

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.