back to top

Ces étranges fils blancs venus du ciel font paniquer des gens

Des Français partagent avec inquiétude des photos de ces filaments, mais il s'agit en fait de soie d'araignée.

Publié le

«Surtout, n'y touchez pas.» Des centaines d'internautes partagent ces derniers jours sur Facebook des photos d'étranges filaments blancs «venus du ciel», accompagnées de messages alarmistes.

Facebook: marite.poinas

Selon l'Acseipica (association «pour le Suivi, l'Etude et l'Information sur les Programmes d'Interventions Climatiques et Atmosphériques»), ces petits fils blancs sont composés de substances synthétiques dangereuses pour l'homme.

Cette association, qui relaye par ailleurs des théories conspirationnistes sur les attentats du 11-Septembre, pense que le gouvernement cache des choses sur ces fils blancs.

Toujours selon ces messages alarmistes, l'apparition de cette substance est due aux «chemtrails» -une théorie conspirationniste maintes fois réfutée qui affirme que les traînées de condensation que laissent les avions diffusent des substances nocives.

Et les fils blancs, eux, seraient une émanation des chemtrails. C'est pourquoi ils concentreraient des substances dangereux pour homme, si l'on suit cette logique.

Alors y a-t-il danger? Pas selon les scientifiques, pour qui ces traînées blanches sont en fait de la soie d'araignée.

Frédéric Ysnel, spécialiste des araignées à l'université de Rennes 1, nous a transmis une note explicative qu'il a rédigée sur le sujet.

Il y explique que les «araignées, au cours de leur déplacement, sécrètent un fil de soie accrochée à leurs filières leur servant de fil de rappel ou encore de fil de communication avec des congénères. Ces fils finissent par rester accrochés dans la végétation.»

À noter qu'il existe même des «araignées planeuses» en Australie qui semblent littéralement tomber du ciel.

Ces fils sont tellement abondants qu'il est tout à fait normal d'en trouver par hasard, selon le chercheur:

«Si l'on imagine qu'il existe un mètre de fil de soie par mètre carré de terrain sur simplement un quart du territoire français, il devrait exister au moins 170.000 millions de mètres de fil potentiellement prêts à décoller. Ce qui souligne que les probabilités d'en croiser sont relativement élevées.»

Selon lui, les conditions climatiques de l'automne font que ces fils sont plus facilement observables à cette période. Ce qui explique pourquoi la controverse sur les «mystérieux fils blancs» revient en cette saison, en 2015 comme en 2014 et en 2013.

Le même phénomène est d'ailleurs observé ces derniers jours aux États-Unis, principalement au Texas ou en Arizona.

Facebook: 10207505936304154

En l'absence d'analyses détaillées d'organismes publics de ces «mystérieux» filaments blancs, dont ils sont convaincus qu'il ne s'agit pas de soie d'araignée, le mouvement appelle aux dons pour financer ses propres tests auprès d'un laboratoire privé.

Un chercheur du CNRS spécialiste de l'aviation civile à Marseille expliquait d'ailleurs en 2014 n'avoir «pas observé dans le sillage des avions la présence de filaments de quelque nature qu'ils soient» (à partir de 15'50):

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Il disait que «les émissions de moteurs d'avions ne sont à priori pas plus nocives que les émissions de moteurs de voitures»

Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.