go to content

Deux frères siamois guinéens séparés avec succès à Paris

L'intervention a duré plus de 10 heures et les bébés vont bien.

posté le

Boubacar et Hassan sont nés siamois le 12 janvier 2015 en Guinée. Ils pesaient 5,6 kg à eux deux. «Une telle naissance n'était jamais survenue» dans le pays, raconte TF1, qui a suivi l'histoire de ces deux petits garçons.

Les deux nourrissons ont été envoyés en France avec leur mère grâce au soutien financier de l'association «La chaîne de l'espoir» afin d'être opérés le 26 mai dernier, à l'hôpital Necker de Paris. Une intervention délicate qui visait à les séparer.

«Au début j'étais un peu bouleversée. Mais au fur et à mesure, grâce aux conseils des médecins, je me suis dit ça va aller», a raconté aux journalistes de TF1 la mère des deux bébés, Fatoumata Sadjo Barry, avant l'opération.

Une telle intervention est en effet à la fois délicate et rarissime. Le chirurgien pédiatrique Yves Aigrain racontait en mars dernier au Plus de L'Obs avoir mené trois opérations de ce type en sept ans. Bien qu'aucun enfant ne soit mort, il reconnaît qu'il s'agit souvent «d'une chirurgie lourde et longue qui comporte un risque de complications pre- ou post-opératoires non-nul.»

L'équipe chargée de l'opération était composée de quatre chirurgiens pédiatriques et trois plasticiens, détaille Le Figaro. Il a fallu plus de 10 heures pour séparer les deux petits, qui partageaient une portion d'intestin et étaient reliés par le foie.

Bien que difficile, l'intervention a été un succès. Près d'une semaine après, Boubacar et Hassan «vont bien», confirme TF1. «Les chirurgiens leur promettent une vie normale», pour le plus grand bonheur de leur mère.

Adrien Sénécat est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Adrien Sénécat at adrien.senecat@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.