back to top

12 preuves que vous devez absolument regarder « Looking »

Attention cet article contient des GIFs de fessiers masculins. Vous êtes prévenus.

Publié le

« Looking », de la chaîne HBO, raconte la vie de Patrick, Agustin et Dom, un groupe d'amis gays à San Francisco. La série, qui se démarque par un style fluide et naturaliste, et avait été accusée par certains d'être franchement chiante, prouve avec sa deuxième saison que, loin d'être ennuyeuse, elle raconte avec réalisme et subtilité ce que c'est d'être gay aujourd'hui.

1. Parce que c'est une série où les gays sont... gays.

HBO / Via articles.baltimoresun.com

Ces temps-ci les films et les séries qui veulent bien faire prennent soin de montrer que les gays sont des gens comme les autres. Ils choisissent pourtant souvent pour le faire de leur enlever tout ce qu'ils ont de gay. On pense notamment au pas très drôle « Toute première fois » de Noémie Saglio.

Dans « Looking », loin du politiquement correct, les trois protagonistes (un développeur de jeu vidéo, un serveur, un artiste), sans jamais donner dans le cliché, font aussi des choses très gay (par exemple aller à des marches d'amateurs de cuir ou à des raves dans la forêt où tout le monde est déguisé en fée).

Et ça fait du bien, parce qu'un gay acceptable ça n'est pas forcément un gay qui ressemble à... Un hétéro.

2. Parce que c'est une série au militantisme discret.

HBO

A l'opposé des films et séries qui lavent les gays à l'eau de javel, on trouve des séries comme « Glee » ou « American Horror Story », au militantisme affiché (voire un peu lourdingue), faisant passer leur message dans un déluge de professions de foi, froufrous et autres paillettes.

Patrick, Agustin et Dom ne passent eux pas leur temps à être confrontés à l'homophobie, ni à se lancer dans de grandes tirades sur la tolérance. On voit simplement un groupe d'amis, évoluant dans le milieu gay, vivre des choses qui touchent tout le monde, gay ou pas. Et le message passe peut-être mieux comme ça.

3. Parce qu'il y a beaucoup de sexe (mais que ce n'est jamais gratuit).

HBO / Via giphy.com

Contrairement à des séries comme « True Blood » ou « Game of Thrones », où l'on est souvent assailli de fesses sans raison (il y a pire, certes), le sexe sert toujours l'histoire dans « Looking ». Heureusement, l'intrigue a la bonne idée d'avoir très fréquemment besoin de sexe pour avancer, vous aurez donc l'occasion d'admirer moult popotins musclés et huilés. Chance.

5. Parce que l'acteur Russel Tovey vous fera découvrir qu'on peut être ultra sexy tout en ressemblant au produit d'un croisement entre Shrek et un bébé géant.

instagram.com

6. Parce que Daniel Franzese, le copain gay de Lindsay Lohan dans « Mean Girls », y fait son come back.

HBO / Via tumblr.com

Et il était temps qu'il revienne dans nos vies. Il joue le rôle d'un animateur de centre pour jeunesse LGBT séropositif et surtout très drôle.

On est content de voir qu'il s'est remis du fait que Lindsay avait révélé à tout le lycée qu'il était « too gay to function ». Le pauvre.

HBO / Via lookinghbogif.tumblr.com

Il a bien grandi, et maintenant il met des toges imprimé léopard complètement fierce. Et puis, en bon « bear », c'est le seul personnage de la série qui ne semble pas tout droit sorti d'un calendrier des Dieux du stade, preuve que « Looking » essaie un peu de diversifier sa représentation des différentes communautés gay.

7. Parce que c'est ce qui se rapproche le plus d'un « Sex and the City » gay.

HBO / Via lookinghbogifs.tumblr.com

La série fait une bonne place aux conversations et scènes abordant le sexe de manière directe. On n'avait pas vu des dialogues aussi explicites depuis que la série britannique « Queer As Folk » et son remake américain ont disparu des écrans. Ça fait du bien, parce que ce n'est pas dans « Glee » que vous auriez un épisode intitulé « Top to bottom ».

8. Parce que la série aborde le racisme et les différences de classe dans la communauté homosexuelle.

HBO / Via tumblr.com

Ce sujet, qui passe malheureusement souvent à la trappe, est longuement évoqué avec la relation entre Patrick, développeur de jeu vidéo « WASP » pur sucre, et Richie, un coiffeur latino qui vient d'un quartier pauvre.

9. Parce que la photographie est splendide et vous donnera envie d'aller à San Francisco.

HBO

La série est aussi un beau portrait de cette ville, emblématique de la cause gay et en proie à de nombreux changements, notamment sous l'effet de l'arrivée massive des riches « techies » de la Silicon Valley.

10. Parce que la série fait jouer des acteurs gays.

HBO / Via towleroad.com

Depuis Tom Hanks pour « Philadelphia », en passant par Sean Penn pour « Milk », jusqu'à Jake Gyllenhaal et Heath Ledger pour « Brokeback Mountain », jouer un rôle d'homosexuel pour un acteur hétéro est souvent la bonne idée pour avoir un Oscar et donner un coup d'accélérateur à sa carrière.

A l'opposé, les acteurs gays sont encore souvent incités à ne pas prendre ces rôles pour ne pas être catégorisés, voir carrément à rester dans le placard. Il est donc plaisant de voir que le casting fait bonne place à des acteurs ouvertement homosexuels (Jonathan Groff, Murray Barlett, Russel Tovey...).

12. Et parce que Doris, la colocataire de Dom, est le meilleur personnage de fille à pédés à la télé en ce moment.

HBO / Via buzzfeed.com

Infirmière un peu bourrine et toujours partante pour prendre de la md dans les bois, Doris ne vire pas dans le cliché de la fag hag mal baisée secrètement amoureuse de ses amis gays, ni dans celui de les utiliser comme faire-valoir (n'est-ce pas « Sex and the City » ?). On la voit régulièrement prendre son pied avec des mecs, tout en balançant des répliques cinglantes avec une voix de camionneuse à deux paquets de clopes par jour. GO DORIS !