back to top

Ras-le-bol des statuts Facebook sur la politique? 14 solutions pour changer le monde concrètement

Changez de banque, optez pour un téléphone éthique, bouffez local. Enfin, si ça vous dit.

Publié le

Depuis le premier tour, tout le monde parle de politique, les gens s'engueulent sur Facebook, les éditos nous disent pour qui voter, les abstentionnistes se font tacler, bref cette campagne présidentielle angoisse pas mal de gens.

Délaissant la politique politicienne, des gens, comme le photographe Pierre Morel sur Facebook, ont fait la liste des initiatives qu'on peut prendre individuellement pour changer le monde. Sans attendre l'élection d'untel ou d'untel. On s'en est inspiré.

1. Pour votre argent, choisissez une banque éthique.

Financeresponsable/Les Amis de la Terre / Via financeresponsable.org

Toutes les banques ne se valent pas. Les deux banques dont les activités ont le moins d'impacts sociaux et climatiques négatifs sont la Nef et le Crédit coopératif selon l'ONG Les Amis de la Terre.

La Nef est une structure totalement indépendante, qui n'accorde ses crédits qu'aux entreprises dont le but premier n'est pas le profit mais l'utilité sociale. Les clients particuliers de cette banque savent exactement à quoi sert leur argent et quelles structures il finance. Par contre, cette banque propose seulement deux solutions d'épargne alors que les banques traditionnelles en proposent beaucoup plus.

Le Crédit coopératif est une filiale du groupe BPCE, elle se consacre au financement de l'économie solidaire et propose plusieurs types de placements très diversifiés.

2. Changez de fournisseur d'énergie.

Daniel D/Wikimédia / Via fr.wikipedia.org

La coopérative Enercoop a pour but de regrouper des producteurs et des consommateurs d’énergie 100% renouvelable. Quand vous vous abonnez, elle s’engage à injecter dans le réseau électrique français autant d’électricité renouvelable que ce que vous consommez. Le tout pour un prix légèrement supérieur aux offres conventionnelles. Elle est «l'incarnation concrète de la transition énergétique» et «séduit de plus en plus, au-delà des cercles écolos militants», expliquait Libération en 2015.

Publicité

3. Optez pour un téléphone éthique.

Fairphone / Via commons.wikimedia.org

Le Fairphone est construit par une entreprise sociale néerlandaise. Elle s'engage à utiliser des minerais dont l'extraction n'a pas induit de pollution, n'a pas été rendue possible par l'exploitation des mineurs et n'a pas contribué à des conflits armés locaux. Ensuite, l'assemblage se fait dans des usines qui assurent à leurs salariés des conditions de travail décentes. Et ce téléphone se veut entièrement et facilement réparable. Même si certaines zones d'ombre demeurent, comme l'a montré une enquête du Monde diplomatique en 2016, toutes ces propositions sont des avancées considérables par rapport aux autres portables du marché.

4. Vous pouvez même inventer votre propre supermarché.

Liste des projets liés à l'alimentation participative en France / Via framacarte.org

Les supermarchés coopératifs sont en plein essor en France. Le principe est simple. Les membres s'associent et donnent de leur temps pour créer un espace de vente en ville où sont commercialisés des produits bons et éthiques à bas prix. En contrepartie, chaque membre s'engage à travailler quelques heures par mois et à participer au choix des produits vendus.

5. Ou même investissez directement dans des entreprises.

Chênelet / Via Facebook: 101120579957817

Et si vous deveniez actionnaires pour changer le monde? De nombreuses structures spécialisées dans la finance solidaire vous permettent d'investir dans des entreprises qui (au choix) favorisent l’accès à l’emploi de personnes en insertion, mènent des actions écologiques, œuvrent au développement des énergies renouvelables... le tout en faisant fructifier vos économies. On peut citer en exemple la foncière du Chênelet et ses logements sociaux éco-conçus, ou Terre de Liens qui achètent des terrains pour faciliter l'installation d'agriculteurs biologiques. Pour y voir plus clair, on vous conseille le site de l'association Finansol, qui est très bien fait.

6. Achetez des produits qui rémunèrent les producteurs au juste prix.

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Quand vous choisissez vos produits, pensez au commerce équitable, à condition de prêter attention aux labels. Et le bio, avec les mêmes recommandations sur les labels. Certaines marques assurent un choix et une traçabilité totale à leurs clients. C'est le cas de la brique de lait équitable «C'est qui le patron», dont le prix ainsi que les conditions de production et de rémunération du producteur ont été décidés par les internautes et futurs clients. Une bouteille de cidre, du beurre et de la compote basés sur le même principe sont en préparation.

7. Il y a des applis pour vous aider.

Il y a l'appli ecocompare qui permet de juger l'engagement des producteurs sur les aspects sociétaux, environnementaux et sanitaires. L'appli Noteo, qui n'est malheureusement plus actualisée, donne une note aux produits alimentaires ou cosmétiques en fonction de son impact sur la santé et l’environnement, et de ses conditions de fabrication. L'appli Le marché quotidien sert à trouvez les commerçants et prestataires bio, équitables et solidaires, près de chez vous.

Publicité

8. Vous pouvez produire vous-même de l'énergie renouvelable.

SideWays / Via vimeo.com

Vous pouvez bien sûr faire installer des panneaux solaires ou photovoltaïques sur votre toit. Des associations comme Tripalium peuvent aussi vous apprendre à construire vous-même votre éolienne.

9. Luttez contre l'obsolescence.

Ilvy Njiokiktjien / Via fr.wikipedia.org

Par ailleurs, pour lutter contre l'obsolescence accélérée des objets électroniques, de nombreuses opportunités s'offrent à vous. Réparer, d'abord. Vous pouvez consulter des forums comme commentreparer.com, ou vous rendre dans des associations et ateliers participatifs de réparation. Vous pouvez ensuite prêter, emprunter ou échanger vos objets via de nombreuses plateformes internet. On peut citer aussi les boîtes d'échange entre voisins actuellement en développement notamment autour de Lyon. Il y a enfin de nombreuses structures qui peuvent donner une seconde vie à vos objets, notamment les ressourceries ou les associations comme Emmaüs.

10. N'oubliez pas le vrac.

pixabay.com

En France, près de 5 millions de tonnes d'emballages ménagers sont mises sur le marché chaque année. Et seules 3,3 millions de tonnes sont recyclées. La vente en vrac permet d'éviter une partie de cette production énorme de plastiques jetables.

11. Bougez autrement.

Roman Bonnefoy/Wikimedia / Via fr.wikipedia.org

Le covoiturage est un bon moyen de réduire son empreinte carbone et ses dépenses de déplacement. De même que la location de voiture entre particuliers.

Les nombreuses plateformes sont très connues: Blablacar, Drivy, Ouicar, Covoiturage-libre.fr. Découvrez peut-être Driiveme, location d’auto pour un euro qui consiste à vous faire embarquer dans l’une des centaines de voitures rapatriées chaque jour par les agences spécialisées, entre les grandes villes de l’Hexagone.

Le vélo est bien sûr un bon moyen de changer le monde. Il va plus vite que la voiture en ville, coûte très peu cher aux individus et à la communauté et permet d'éviter les dangers de la sédentarité. Des études ont montré qu'en matière de santé, les bénéfices d’une pratique régulière du vélo sont largement supérieurs aux risques liés aux accidents.

Publicité

14. Et beaucoup d'autres...

Facebook: pierremorel

Dans un post Facebook partagé près de 1600 fois, le photographe Pierre Morel proposait également de favoriser les entreprises mutualistes et issues de l'économie sociale et solidaire. Il citait notamment «la MAIF ou la MAAF», «Les Nouveaux Robinson» et «les Biocoop» et donnait ce conseil: «On regarde si les structures sont des coopératives détenues par et pour leurs membres.» Il invitait également à s'abonner à la presse indépendante, et mentionnait notamment «Les Jours, XXI, Mediapart, Le Canard Enchaîné, Le Monde diplomatique, Alternatives économiques».

Dans les commentaires de son statut, certains suggéraient d'utiliser les moteurs de recherche Lilo et Ecosia, qui donnent à des associations ou aident à planter des arbres.

Et vous, quelles actions conseillez-vous pour changer le monde dans notre vie quotidienne? Partagez-les avec nous dans les commentaires.

Journaliste indépendant

Contact Thibaut Schepman at .

Got a confidential tip? Submit it here.