back to top

La photo dégoûtante de ce fromage moisi a embarrassé une cantine américaine

Le département de santé du comté a défendu ce lycée d'Indiana en disant que le problème n'était pas de leur fait.

Publié le

Quinesha Pointer, élève de terminale du lycée Muncie Central, a partagé la photo sur Facebook avec en légende: «Voici ce qu'on nous sert pour le petit déjeuner.» La photo a depuis été partagée des centaines de fois.

facebook.com

On n'est pas certain que Pointer soit l'étudiante à qui le fromage a été servi.

Un autre élève, Isaiah Tork, a également partagé la photo sur Twitter, selon The Star-Press.

Il explique que lui et son ami ont été choqués lorsqu'ils ont ouvert l'emballage. «Cela m'a dégoûté et m'a mis un peu mal à l'aise», raconte-t-il au journal. «Quand nous l'avons ouvert, j'ai eu un choc pour être honnête... C'est la première fois que je vois ça.»

Publicité

Les élèves ont montré le fromage au principal, qui l'a immédiatement signalé au personnel de la cantine, a raconté la porte-parole des écoles de Muncie, Ana Pichardo, à BuzzFeed News.

«Nous l'avons bien sûr signalé tout de suite aux autorités», explique Ana Pichardo.

L'école affirme que l'emballage n'a pas été abîmé, qu'il était totalement scellé et qu'aucun autre fromage n'a été affecté.

Ana Pichardo explique que les enquêteurs du département de santé du comté de Delaware ont trouvé que l'école «n'était pas fautive» et que ce fromage contaminé aurait pu finir n'importe où.

Jammie Bane, administrateur du département de la santé, est sur la même ligne dans une interview à Star Press.

«C'est dommage que l'école de Muncie soit accusée pour quelque chose qui aurait pu se produire n'importe où, n'importe quand, dans une autre école, une entreprise ou chez quelqu'un», déplore-t-il au journal. «Un incident n'est pas synonyme de tendance et ne signifie pas que les écoles ne sont pas vigilantes ou ne font pas d'efforts pour assurer que cela ne se produira pas de nouveau. En fait, nos écoles locales excellent en matière de sécurité alimentaire.»

Jammie Bane explique au journal que le département mène actuellement une enquête sur l'incident, mais n'a pas répondu à notre demande de commentaire.

Une membre du conseil de l'école, Kathy Carey, a déclaré dans une réunion le mois dernier avoir été consternée de voir des photos partagées par les élèves sur les réseaux sociaux de nourriture prétendument avariée, relate le journal.

Ana Pichardo a refusé de donner à BuzzFeed News le nom de l'entreprise fournissant les repas, en disant qu'elle souhaitait attendre que l'enquête soit close.

Quant aux élèves, Ana Pichardo précise que la situation a été rétablie.

«Ils ont eu un autre pot de fromage», dit-elle.

Stephanie McNeal is a social news editor for BuzzFeed News and is based in New York.

Contact Stephanie McNeal at stephanie.mcneal@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.