back to top

14 choses surprenantes qui peuvent être à l'origine de la perte de cheveux

C'est bien plus commun que vous ne le pensez.

Publié le

Avez-vous déjà perdu vos cheveux plus que d'habitude et paniqué en pensant que vous deveniez chauve?

FOX / Via tenor.co

Quand on parle de «perte des cheveux», on parle n'importe quel changement qui intervient dans l'implantation ordinaire de vos cheveux: peut-être perdez-vous plus de cheveux que d'habitude, peut-être remarquez-vous qu'une zone en particulier commence à être clairsemée, vous avez peut-être même des plaques chauves sur votre crâne... Il y a plein de possibilités. C'est en fait quelque chose de très commun, mais qui reste bien sûr très stressant.

BuzzFeed a donc discuté avec Dr. Lindsey Bordone, dermatologue à Columbia Doctors Midtown, Dr. Arielle R. Nagler, maître de conférence en dermatologie à NYU Langone Medical Center, et Dr. Dawn Marie Davis, dermatologue à la Mayo Clinic, afin de découvrir ce qui cause la perte des cheveux et ce que vous pouvez faire pour l'éviter.

Pour comprendre comment les cheveux tombent, c'est important de commencer par comprendre comment ils poussent.

Alphabetmn / Via Getty Images

Chaque cheveu passe par la phase anagène, ce qui est essentiellement l'étape qu'il met à sortir du follicule pileux, a expliqué Dawn Marie Davis à BuzzFeed. C'est l'étape la plus longue, et elle peut durer plusieurs années pour chaque cheveu.

Vient ensuite la phase catagène, qui est l'étape de repos durant laquelle le cheveu se repose pendant environ 10 jours, avant de passer à la phase télogène, la «phase de perte», qui est l'étape durant laquelle le cheveu tombe, a-t-elle encore expliqué. Et tout ce processus reprend depuis le début.

Bien que de nombreuses choses puissent contribuer à la perte des cheveux, trois troubles principaux perturbent le processus de pousse et peuvent les faire tomber:

DreamWorks Pictures / Via gifsec.com

L'effluve télogène est un phénomène souvent réversible à cause duquel vos cheveux commencent à tomber à la suite d'un événement particulièrement stressant, explique Lindsey Bordone. Votre cerveau dit à votre corps de conserver de l'énergie, ce qui met vos cheveux en mode de survie. Puisque votre corps ne veut pas dépenser de l'énergie dans la pousse de vos cheveux, ils atteignent la phase télogène plus rapidement, ce qui produit la perte des cheveux jusqu'à trois mois après cet événement stressant.

L'alopécie androgénétique, aussi connue sous le nom de calvitie,

est génétique et est généralement décrite comme l'affinement progressif des cheveux, contrairement à la perte de nombreux cheveux à un moment donné, explique Dawn Marie Davis. Vos follicules pileux rétrécissent progressivement –à cause de la stimulation du follicule par la testostérone– jusqu'à ce qu'ils se dessèchent et meurent, empêchant les cheveux de pousser.

L'alopécie aréata est une maladie auto-immune à cause de laquelle le système immunitaire s'attaque aux follicules pileux. Dawn Marie Davis explique qu'elle est généralement caractérisée par la perte de grosses touffes de cheveux. Rarement, de petites plaques d'alopécie aréata peuvent progresser en alopécie totalis (calvitie totale) ou en alopécie universalis (la perte totale des cheveux et des poils de tout le corps).

En gardant ça à l'esprit, voici quelques trucs qui, d'après les dermatologues, contribuent à ces troubles ou, plus généralement, à la perte des cheveux:

1. La génétique, des deux côtés de la famille

CBS / Via familyfeudabc.tumblr.com

La façon dont la génétique affecte la perte des cheveux est compliquée et beaucoup de recherches scientifiques s'y intéresse, continue Arielle Nagler. «En gros, la génétique joue un rôle dans tous les types de perte des cheveux, mais certains types de perte sont causés par d'autres choses en plus de la génétique.»

Arielle Nagler ajoute que l'idée selon laquelle la perte des cheveux dépendrait uniquement des gènes du côté de la mère n'est qu'un mythe. Pour faire simple, s'il y a des antécédents de calvitie de n'importe quel côté de votre famille, vous aurez plus de risques de perdre vos cheveux que s'il n'y en a pas. La calvitie est également plus répandue chez les hommes que chez les femmes.

2. Coiffer vos cheveux tirés en arrière

Disney / Via tenor.co

Lindsey Bordone dit que de nombreuses femmes empirent la perte des cheveux, ou augmentent leurs risques de les perdre, en se coiffant en permanence avec les cheveux tirés, comme une queue de cheval serrée ou en se faisant régulièrement des tresses, etc.

«Certaines personnes qui ont des cheveux plus fins ou moins solides, peuvent être plus susceptibles de perdre leurs cheveux à cause de tensions chroniques, aussi connue sous le nom d'alopécie de traction, précise Lindsey Bordone. Les gens le remarqueront probablement plus de chaque côté du crâne, au niveau des tempes, au-dessus des oreilles, jusqu'au bas de l'implantation.»

3. Mettre un bébé au monde

ABC / Via fymodernfamily.tumblr.com

«Lorsque vous donnez naissance, ça prend littéralement toute votre énergie, et cet événement stressant pourrait faire que le reste de vos fonctions corporelles passent en mode de survie, continue Arielle Nagler. De nombreuses femmes subiront donc une perte inhabituelle des cheveux quelques mois après avoir donné naissance.»

4. Faire trop de sport

Disney / Via disneypixar.tumblr.com

Faire de l'exercice peut être bon pour votre santé mentale et physique, mais ça peut aussi être préjudiciable si vous poussez votre corps bien au-delà de ses limites.

«Si vous épuisez constamment votre corps au point qu'il ne peut plus récupérer après l'exercice et que vous ne prenez pas de jours de repos, alors votre corps prendra de l'énergie à des choses comme la pousse des cheveux afin de "survivre", et ça pourrait causer une perte des cheveux due au stress», dit Arielle Nagler.

5. Faire constamment des ~régimes yo-yo~ ou être sous-alimenté-e.

BRAVO / Via tenor.co

«Si votre corps ne sait jamais quand est-ce qu'il va recevoir son prochain repas, le type de repas que ça sera, ou la quantité de nourriture qu'il recevra, ça peut vraiment l'inquiéter et le stresser, ce qui peut potentiellement causer la perte des cheveux, analyse Lindsey Bordone. Parfois, l'usure de vos cheveux peut être une indication générale de votre santé. On la remarque notamment avec des choses comme les troubles chroniques de l'alimentation.»

Si vous perdez du poids de façon saine, votre corps trouvera une nouvelle base et vous ne perdrez pas vos cheveux, a-t-elle ajouté. C'est pourquoi elle recommande de prendre soin de vous et d'avoir une vie équilibrée, car vos cheveux le refléteront.

6. Vivre un événement traumatisant ou un grand changement dans votre routine

instagram.com / Via Instagram: @char_griff

«De nombreuses personnes ne réalisent pas à quel point elles étaient stressées et énervées à propos de quelque chose jusqu'à ce que leurs cheveux tombent quelques mois plus tard, et qu'elles viennent nous consulter, dit Lindsey Bordone. Ceci peut se produire lorsqu'il y a un décès dans la famille, quand quelqu'un perd son emploi, quand on traverse un divorce, etc.»

7. Être anémique

Ttsz / Via Getty Images

«Si vous manquez de fer, alors votre sang n'est pas rempli des nutriments dont vous avez besoin, ce qui veut dire que vos cheveux ne reçoivent pas les apports nutritionnels dont ils ont besoin, et ils pourraient être plus faibles et possiblement tomber plus rapidement», explique Arielle Nagler.

8. Avoir une thyroïde pas assez active ou hyperactive

Dragonimages / Via Getty Images

Vos hormones thyroïdiennes contrôlent votre niveau d'énergie et aident à contrôler de nombreuses choses concernant vos fonctions corporelles: aider le corps à rester chaud, maintenir le métabolisme, et garder votre cœur, votre cerveau, vos muscles, et vos organes totalement opérationnels pour que vous soyez en bonne santé, explique Arielle Nagler.

Elle dit que l'hypothyroïdisme (avoir une thyroïde qui n'est passez active) peut rendre les cheveux secs, cassants, et les affiner. L'hyperthyroïdie (avoir une thyroïde trop active) peut causer l'affinement et la perte excessive des cheveux. Dans certains cas, ces dégâts peuvent être réversibles. C'est pourquoi Arielle Nagler recommande de faire faire une prise de sang si vous remarquez que vous cheveux deviennent plus fins ou s'ils commencent à tomber.

9. Prendre certains médicaments

Hero Images / Via Getty Images

Lindsey Bordone précise que certains médicaments sont liés à la perte des cheveux, comme les médicaments de chimiothérapie, certains médicaments pour la pression sanguine, ceux contre les migraines et l'épilepsie, ainsi que les médicaments hormonaux. Si vous avez récemment commencé un nouveau traitement, vous devriez demander à votre docteur s'il s'agit possiblement d'un effet secondaire.

10. Avoir la grippe

Paramount Pictures / Via reactiongifs.com

Avoir la grippe ou une fièvre très élevée peut causer une perte des cheveux à cause du stress, dit Arielle Nagler. Être malade peut aussi mettre vos follicules pileux en mode de survie, ce qui veut dire que votre corps essaie de mettre toute son énergie dans la lutte contre le virus, prenant de l'énergie aux fonctions qu'il ne juge pas nécessaires (comme la pousse des cheveux).

Elle dit que dans la plupart des cas, vous commencerez à constater la perte des cheveux trois mois après une forte fièvre ou la grippe et que, comme les autres cas d'effluve télogène, la perte des cheveux est généralement réversible.

11. Vivre avec une maladie auto-immune

instagram.com / Via Instagram: @domharvieux

Si vous constatez des symptômes de perte rapide des cheveux –comme des touffes de cheveux qui tombent ou des plaques chauves– vous devriez faire des tests sanguins pour rechercher des maladies auto-immunes, indique Dawn Marie Davis.

Parfois, lorsque les patients ont des maladies auto-immunes, leur corps décide que les protéines des cheveux sont étrangères et mauvaises, et attaque et mange au niveau du bulbe capillaire à chaque fois qu'un cheveu essaie d'entrer en phase de pousse, ce qui peut vous faire perdre ces cheveux (dans certains cas pendant la nuit). Les dégâts peuvent être temporaires ou permanents en fonction de la sévérité de l'inflammation et de la cicatrisation du follicule.

12. Suivre certains traitements de repousse contenant du minoxidil

amazon.com

Certaines personnes ne jurent que par certains produits comme Rogaine, dit Arielle Nagler, alors que d'autres pensent qu'ils sont inutiles. Dans la plupart des cas, lorsque vous commencez à utiliser un produit contenant du minoxidil comme agent actif, vous pouvez traverser une période initiale de perte des cheveux, continue-t-elle.

13. Avoir un taux élevé de testostérone

Makaule / Via Getty Images

Dawn Marie Davis dit que vos risques de perdre vos cheveux peuvent augmenter lorsque vous avez un taux de testostérone élevé, surtout la dihydrotestostérone (DHT). Vous pouvez aussi avoir un nombre plus élevé de récepteurs plus sensibles à la DHT dans vos follicules pileux.

Ce type de perte des cheveux est principalement causé par la génétique, mais Dawn Marie Davis dit que contrôler vos apports de testostérone pourrait aider. Elle recommande de ne pas utiliser de compléments qui n'ont pas été lourdement testés ou qui ne sont pas approuvés, de ne pas utiliser de stéroïdes anabolisants, et de vous assurer de parler à votre docteur de tout complément pour la prise de poids.

14. La prise d'âge et la ménopause

gifsgallery.com

Si vous êtes génétiquement prédisposé à la perte des cheveux, il est possible que vous subissiez un affinement lent de vos cheveux en vieillissant, c'est ce que l'on appelle la calvitie, explique Lindsey Bordone. Chez l'homme, les cheveux commencent souvent par s'affiner au niveau des tempes et au sommet du crâne, alors que chez les femmes, ça commencera plutôt au niveau du sommet du crâne et sur les extérieurs.

«Les follicules pileux sont toujours là et intacts, mais ils rétrécissent, ce qui est probablement un processus causé par les hormones, et ils ne peuvent donc pas produire ces cheveux épais auxquels vous êtes habitué, explique-t-elle. Ça arrive avec l'âge, et également au moment de la ménopause chez les femmes.»

Remarque importante: si vous commencez à perdre vos cheveux, la meilleure chose à faire est de consulter votre docteur.

TBS / Via lovethisgif.com

Allez consulter un médecin au lieu d'essayer de vous auto-diagnostiquer, insiste Dawn Marie Davis. Il ou elle pourra effectuer des tests qui aideront le patient à mieux comprendre pourquoi ça lui arrive et à trouver le meilleur traitement.

«Ce que de nombreuses personnes ne comprennent pas c'est que, dans de nombreuses situations, la perte des cheveux peut être réversible, ajoute Lindsey Bordone. Mais les gens se font avoir et dépensent beaucoup d'argent dans des produits qui ne fonctionnent pas. C'est pourquoi vous devriez toujours consulter un professionnel pour qu'il puisse effectuer des tests sanguins, considérer vos antécédents familiaux, et trouver la meilleure façon de vous traiter.»

Ce post a été traduit de l'anglais.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss