back to top

Ce jeune homme de 16 ans qui fait de l'escalade est impressionnant

Kai Lightner défie les lois de la gravité depuis qu'il a 6 ans.

Publié le

Voici Kai Lightner, 16 ans, qui pratique l'escalade.

instagram.com

Il vit à Fayetteville, en Caroline du Nord (États-Unis). Il est un athlète sponsorisé par la marque Clif Bar et il a remporté des championnats nationaux et internationaux en concourant dans les catégories junior et adulte.

Il fait de la compétition depuis qu'il a découvert l'escalade en salle à l'âge de 6 ans.

instagram.com

«J'escaladais les barrières de sécurité bébé avant même de savoir marcher. J'escaladais les balcons des appartements ou les murs de briques qui avaient des prises», confie-t-il à BuzzFeed.

Un jour, alors que sa mère ne faisait pas attention, il a profité de l'occasion pour essayer de grimper à un mât de drapeau de 15m. C'est à ce moment-là que sa mère l'a conduit au centre d'escalade local. «C'était un excellent moyen de dépenser de l'énergie sans risquer de me tuer», raconte le jeune homme. Et quand il a escaladé le mur pour la première fois, «ça a été le coup de foudre».

Il raconte que sa maman, Connie, l'a aidé à pratiquer l'escalade depuis qu'il est tout petit car il fallait que les conseils et les instructions de son entraîneur soient traduits «en langage d'un enfant de 6 ans».

Malgré ses capacités de grimpeur, Kai Lightner dit qu'il est en fait assez maladroit dans la vie de tous les jours.

instagram.com

Mesurant 1m88, il dit qu'il a tendance à trébucher en marchant et que la plupart de ses blessures se sont produites lors d'activités quotidiennes... comme marcher. «Mon coach a toujours dit que j'étais inadapté pour le plan horizontal mais doué pour le plan vertical... Je trouve que ça a bien marché pour ma carrière», confie-t-il.

Publicité

Mais sur le mur, l'ado a du talent pour positionner son corps dans les niveaux difficiles.

Instagram: @chaospictures / Via instagram.com

Il dit qu'il doit sa capacité à maîtriser les séquences difficiles à son «QI d'escalade», ou sa capacité à «trouver des séquences différentes qui exploitent le meilleur de ses capacités en fonction de son physique et des options sur le mur».

«Être capable de déterminer la technique à utiliser, le moment où se reposer, comment garder la pression dans les pieds» peut faire la différence entre une médaille d'argent et une médaille d'or, explique-t-il.

Et garder son calme est également crucial. «Je pense qu'environ 60 à 70% de l'escalade de compétition est psychologique», dit Kai Lightner. Et selon lui, bien que l'escalade exige un certain type de forme physique, pour être parmi les meilleurs au monde, c'est la force mentale qui fait de soi un champion.

Un exemple: quand il avait 15 ans, il a escaladé l'Era Vella, un parcours de 36m à Margalef (Espagne) ayant une cotation de 9a (ce qui en fait une escalade extrêmement difficile et technique).

Instagram: @bearcam / Via Instagram: @bearcam

Il s'est entraîné durant cinq jours à grimper par sections pour pouvoir déterminer le parcours qu'il allait prendre pour escalader l'intégralité de la paroi. «Quand vous grimpez une paroi comme l'Era Bella, non seulement elle est longue, mais la pente est à votre limite physique... elle fait 36m de haut, ce qui est extrêmement élevé. Les prises [pour les mains] étaient très petites. Avoir l'endurance et la capacité mentale d'aller jusqu'au bout est ce qui rend les escalades comme celle-ci difficiles.»

Kai Lightner dit qu'il adore grimper «parce qu'il n'y a pas de notion de genre, de race, d'âge ni même de poids».

Instagram: @bearcam / Via instagram.com

«Les grimpeurs professionnels au plus haut niveau ont tout type de corpulence. Tout dépend de la façon dont on s'entraîne et du talent de chacun pour ce sport. Je trouve que c'est bien de pouvoir pratiquer à un haut niveau tout en ayant une morphologie différente», dit l'athlète.

Son prochain but dans la vie est de devenir major de sa classe de terminale et d'aller à l'université.

Clif Bar & Company

Il visite actuellement des universités et dit que ses principales exigences sont un bon centre d'escalade sur place et un grand aéroport à proximité pour se rendre aux compétitions.

Sally Tamarkin is a health editor for BuzzFeed News and is based in New York.

Contact Sally Tamarkin at sally.tamarkin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.