back to top
Community

20 choses à retenir des Jeux Olympiques de Sotchi

Non, il ne sera pas question d'exploits sportifs ici.

Publié le

1. Le mauvais goût olympique

Qui ? L'équipe de curling norvégienne.Option : pattes d'eph'.
Facebook

Qui ? L'équipe de curling norvégienne.

Option : pattes d'eph'.

Qui ? Hubertus Von Hohenlohe-Langenburg, unique athlète mexicain à Sotchi.Option : uniforme traditionnel mariachi.
AP Photo/Mexico Olympic Committee

Qui ? Hubertus Von Hohenlohe-Langenburg, unique athlète mexicain à Sotchi.

Option : uniforme traditionnel mariachi.

2. Le succès de Tinder chez les athlètes

Au village olympique, l'application semble avoir trouvé son public.

Au village olympique, l'application semble avoir trouvé son public.

3. Le cauchemar d'un couple d'athlètes

Heureux, ils l'étaient avant d'arriver à Sotchi. Après une rencontre en Italie, ce couple s'installe sur l'ile de la Dominique « afin d’aider à la construction d'un hôpital pour enfants ». Pour les remercier, les autorités leur offrent la nationalité. Ils sont aujourd'hui les premiers athlètes à représenter l’île à des Jeux olympiques d’hiver.Problème, à Sotchi, Angelica di Silvestri a passé plus de dix jours à l'hôpital après être tombée, la tête la première, sur une piste gelée pendant un entraînement. Et, puisqu'un malheur n'arrive jamais seul, son mari a contracté une gastro-entérite au village olympique. Il a dû abandonner l'épreuve de de ski de fond après seulement 300 mètres.
AP Photo/Janie Osborne

Heureux, ils l'étaient avant d'arriver à Sotchi. Après une rencontre en Italie, ce couple s'installe sur l'ile de la Dominique « afin d’aider à la construction d'un hôpital pour enfants ». Pour les remercier, les autorités leur offrent la nationalité. Ils sont aujourd'hui les premiers athlètes à représenter l’île à des Jeux olympiques d’hiver.

Problème, à Sotchi, Angelica di Silvestri a passé plus de dix jours à l'hôpital après être tombée, la tête la première, sur une piste gelée pendant un entraînement. Et, puisqu'un malheur n'arrive jamais seul, son mari a contracté une gastro-entérite au village olympique. Il a dû abandonner l'épreuve de de ski de fond après seulement 300 mètres.

4. L'humour russe

Lors de la cérémonie d'ouverture, il y a eu un petit problème. A cause d'un court-circuit, l'un des anneaux olympiques n'est pas parvenu à s'allumer.
Bruce Bennett / Getty Images

Lors de la cérémonie d'ouverture, il y a eu un petit problème. A cause d'un court-circuit, l'un des anneaux olympiques n'est pas parvenu à s'allumer.

Puis, Internet s'est chargé du reste.

Mais les organisateurs ont de l'humour. Pour le clin d'oeil, ils ont reproduit le bug, à taille humaine, lors de la cérémonie de clôture des Jeux.

Mais les organisateurs ont de l'humour. Pour le clin d'oeil, ils ont reproduit le bug, à taille humaine, lors de la cérémonie de clôture des Jeux.

5. Les déboires des Pussy Riot

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Après avoir été arrêtées par la police pour une présumée affaire de vol, plusieurs membres du groupe punk contestataire, Pussy Riot, ont été prises à partie par des Cosaques, mercredi 19 février, alors qu'elles tournaient leur clip vidéo anti-Sotchi.

6. L'interview qui a fait pleurer Bode Miller

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

7. Un avion (presque) détourné vers Sotchi

Dans la soirée du 7 février, un avion de ligne parti de Kharkov, en Ukraine, a été contraint d'atterrir à Istanbul. Le pirate de l'air avait menacé de détourner l'appareil vers Sotchi, en pleine cérémonie d'ouverture, où se trouvait notamment le président russe, Vladimir Poutine, qui a, selon lui, « du sang sur les mains ».
Flickr: sillygwailo / Via Flickr

Dans la soirée du 7 février, un avion de ligne parti de Kharkov, en Ukraine, a été contraint d'atterrir à Istanbul. Le pirate de l'air avait menacé de détourner l'appareil vers Sotchi, en pleine cérémonie d'ouverture, où se trouvait notamment le président russe, Vladimir Poutine, qui a, selon lui, « du sang sur les mains ».

8. La douleur de l'épreuve de skiathlon

Voici l'état des coureurs sur la ligne d'arrivée.
Getty images

Voici l'état des coureurs sur la ligne d'arrivée.

9. Le pied de nez de Google

Google a décidé de célébrer la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Sotchi à l'aide d'un Doodle aux couleurs du drapeau arc-en-ciel de la communauté LBGT, suivi d'un extrait de la Charte olympique. L'initiative sonne comme une réponse aux autorités russes qui ont mis en garde les athlètes et les spectateurs contre la promotion de l'homosexualité lors de ces Jeux olympiques.
Google

Google a décidé de célébrer la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Sotchi à l'aide d'un Doodle aux couleurs du drapeau arc-en-ciel de la communauté LBGT, suivi d'un extrait de la Charte olympique. L'initiative sonne comme une réponse aux autorités russes qui ont mis en garde les athlètes et les spectateurs contre la promotion de l'homosexualité lors de ces Jeux olympiques.

10. La nouvelle vie des chiens errants de Sotchi

Avant de quitter Sotchi, des athlètes ont prévu d'adopter quelques uns des nombreux chiens errants de la ville, à l'image de la snowboardeuse américaine, Lindsey Jacobellis.
instagram.com

Avant de quitter Sotchi, des athlètes ont prévu d'adopter quelques uns des nombreux chiens errants de la ville, à l'image de la snowboardeuse américaine, Lindsey Jacobellis.

Ou de Gus Kenworthy, skieur acrobatique américain et médaillé olympique, qui a l'intention d'en adopter cinq.
Twitter: @guskenworthy

Ou de Gus Kenworthy, skieur acrobatique américain et médaillé olympique, qui a l'intention d'en adopter cinq.

11. L'esprit olympique

Jim Young / Reuters

12. Le retour de t.A.T.u

Souvenez-vous...

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

13. Des hôtels dans un drôle d'état

Quelques problèmes de serrures

Twitter/@JohnnyQuinn

Et des loups dans les couloirs

Enfin, pas vraiment...

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

En réalité, c'était un canular orchestré par l'animateur de télévision, Jimmy Kimmel.

14. Le grand retour des « Rasta Rockett »

Douze années après leur dernière participation aux Jeux Olympiques d'hiver, l'équipe jamaïcaine de bobsleigh a signé son grand retour sur la scène olympique. L'histoire de cette équipe a fasciné le monde entier et a notamment inspiré le film « Rasta Rockett » en 1993.
Arnd Wiegmann / Reuters

Douze années après leur dernière participation aux Jeux Olympiques d'hiver, l'équipe jamaïcaine de bobsleigh a signé son grand retour sur la scène olympique. L'histoire de cette équipe a fasciné le monde entier et a notamment inspiré le film « Rasta Rockett » en 1993.

Et leur hymne officiel !

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

15. La chaleur de Sotchi

Stefan Wermuth / Reuters / Via Reuters
AP Photo/Jae C. Hong

16. Le fast-food à volonté (pour les athlètes)

A Sotchi, les athlètes pouvaient se restaurer gratuitement au McDonald's.
Twitter: @TorinWallace

A Sotchi, les athlètes pouvaient se restaurer gratuitement au McDonald's.

Et pouvaient consommer du Coca-Cola à volonté grâce à un jeton.
Twitter: @BrianTHansen

Et pouvaient consommer du Coca-Cola à volonté grâce à un jeton.

17. La joie des athlètes

Iouri Podladtchikov, avec ses parents.Pourquoi ? Médaille d’or en snowboard half-pipe.
Mark Reis/Colorado Spring Gazette / MCT

Iouri Podladtchikov, avec ses parents.

Pourquoi ? Médaille d’or en snowboard half-pipe.

Julia Mancuso avec sa soeur, Sara. Pourquoi ? Médaille de bronze en super-combiné.
Leonhard Foeger / Reuters

Julia Mancuso avec sa soeur, Sara.

Pourquoi ? Médaille de bronze en super-combiné.

18. La pénurie d'oreillers

A l'arrivée des athlètes dans leur chambre, les organisateurs se sont rendu compte d'un problème majeur : le manque d'oreillers. Les bénévoles ont dû se sacrifier et prêter leurs polochons aux athlètes.

A l'arrivée des athlètes dans leur chambre, les organisateurs se sont rendu compte d'un problème majeur : le manque d'oreillers. Les bénévoles ont dû se sacrifier et prêter leurs polochons aux athlètes.

19. La « photo-finish » de l'année

Avant.
Après.

20. La bière anti-Poutine

Deux brasseurs écossais ont décidé de protester contre la législation visant les homosexuels russes avec une nouvelle bière artisanale. Sur son étiquette, on y aperçoit la mention « Not for gays » et un portrait de Vladimir Poutine, façon Andy Warhol. Selon le journal Scotland on Sunday, la brasserie aurait envoyé une caisse à Vladimir Poutine lui-même.
brewdog.com

Deux brasseurs écossais ont décidé de protester contre la législation visant les homosexuels russes avec une nouvelle bière artisanale. Sur son étiquette, on y aperçoit la mention « Not for gays » et un portrait de Vladimir Poutine, façon Andy Warhol. Selon le journal Scotland on Sunday, la brasserie aurait envoyé une caisse à Vladimir Poutine lui-même.