back to top

Voilà ce qu'il s'est passé quand deux footix ont regardé la finale de l'Euro 2000

Et c'était une expérience fort intéressante.

Publié le

Salut à tous. Ici Anaïs et Piekhe, deux footix encore en plein apprentissage.

Pierre d'Almeida / BuzzFeed France

On comprend pas grand-chose au foot, on n'aime d'ailleurs pas vraiment ça, et vous comprendrez aisément qu'en cette période d'Euro, on souffre un peu (d'où l'alcool).

Pourquoi c'est une bonne idée?

1) Parce qu'aucun d'entre nous ne savait que la France avait gagné l'Euro en 2000.

2) Parce qu'apparemment le match était ~fort en émotions~, et qu'on était trop jeunes pour pleinement apprécier ~la grande époque~ des Bleus (enfin, surtout Piekhe).

3) Parce qu'il faut bien commencer quelque part et que seize ans de retard c'est pas si terrible que ça.

Publicité

Première observation: ÇA VA TRÈS VITE.

Twitter: @piekhe

Sans doute parce que le niveau était très élevé, c'était un match de finale après tout... Mais aussi grâce à la réalisation: très peu de zooms sur les joueurs, la caméra reste fixée sur le terrain, et on est complètement hypnotisés par la balle et le mouvement d'ensemble des équipes.

Avis aux équipes de télé actuelles: franchement, si vous pouviez filmer les matches comme en 2000 ce serait top.

Merci bisous.

Publicité

Aux petits shorts serrés des Bleus.

Patrick Hertzog / AFP / Getty Images

Anaïs: Ils étaient pas mal leurs petits shorts, là.

Piekhe: T'aimes bien? Moi j'aime pas le maillot bouffant comme ça, c'est pas hyper élégant.

Anaïs: Ouais, mais ça fait une belle fesse.

Et un autre.

Twitter: @piekhe

Piekhe: Barthez, c'est vraiment ma vie. Je sais pas pourquoi je l'aime.

Anaïs: Je sais pas non plus mais je me souviens que quand j'étais petite, je l'aimais trop.

Piekhe: Tu sais avec qui je le confondais? Le mec qui chante Tomber la chemise, là.

Publicité

Sérieusement, c'est un match de foot ou de lutte gréco-romaine?

ça se sent qu'il a fait spé accrosport au bac lui #Finale2000

Anaïs: Comédiens!

Piekhe: Non mais ils se roulent par terre là.

Anaïs: La commedia dell'arte.

Publicité

Sinon, Dugarry était grave en avance sur son temps avec son look de hipster de 2013.

Philippe Huguen / AFP / Getty Images

Piekhe: Dugarry on dirait qu'il est prêt à bruncher là.

Anaïs: Avec un jean retroussé.

Piekhe: Grave. Ça se voit qu'il porte des New Balance.

Mais de manière générale, tous les joueurs qu'on arrivait à identifier (ils sont pas légion) ont salement pris un coup.

Piekhe: Non mais Deschamps il a pris comme jamais, c'est chaud.

Anaïs: Franchement il était pas mal avec des cheveux. Ah nan, attends, je confonds avec Laurent Blanc. C'est qui Deschamps déjà?

Publicité

Bon visiblement y a carton mais on comprend rien parce que ça va vraiment beaucoup trop vite. Et l'essentiel, c'est qu'il y a pas eu but.

Anaïs: Mais franchement, ça bouge plus vite que d'habitude.

Piekhe: On n'aurait pas pris une version accélérée?

Anaïs: Ah bah 1h50 de long, j'espère pas.

Ok fin de la première mi-temps, quelques remarques:

Twitter: @piekhe

Anaïs: On s'amuse pas mal, je m'y attendais pas.

Piekhe: C'est comme la méthode Coué en fait. Si tu te convaincs que c'est un peu excitant, tu te mets à hurler pour tout et n'importe quoi.

Anaïs: Grave.

Publicité

Dugarry est toujours une victime.

Anaïs: Ah oui il saigne du nez là quand même. C'est pas marrant. Mais un peu quand même.

Piekhe: Un peu quand même.

Et on ne sait pas si c'est la bière ou notre désintérêt profond pour ce sport, mais on a du mal à rester concentrés.

dailymotion.com

Anaïs: Mais c'est un match important? C’est quoi déjà? Ah oui c’est la finale donc c’est important.

Piekhe: ... Tu sais que notre hashtag c’est #finale2000 ?

Mais quelque chose de bien plus important est en train de se jouer. CAR SOUDAIN:

Twitter: @AnaisBordages

Anaïs: NON MAIS REGARDE ON VOIT SA BITE!!! REGARDE BIEN SUR LE CÔTÉ GAUCHE IL SE PASSE QUELQUE CHOSE!!!!

Piekhe: Oh non on voit son testicule.

😱

Twitter: @AnaisBordages

Anaïs: I am so choquée. C'est célèbre la bite de Zidane?? J'ai l'impression d'avoir découvert le Graal.

Piekhe: Inspecteur Anaïs Bordages.

(Un collègue nous informe du fait que Zidane serait connu pour être plutôt gâté par la nature, mais il semblerait en revanche que cet épisode du testicule fou soit passé à la trappe.)

Publicité

Anaïs: Bon bin on aura au moins vu quelque chose d’intéressant pendant ce match.

Genre, vraiment rien.

Twitter: @piekhe

Piekhe: Mmmmm, Sylvain Wiltord. C'est un joueur.

Anaïs: Y a une marque de collants qui fait un peu comme ça.

(De toute évidence, l'alcool commence à faire effet sur Anaïs parce qu'elle parle des collants Wolford.)

On commence à percer le secret du foot.

Twitter: @piekhe

Anaïs: En fait j'ai compris pourquoi les gens aimaient le foot, c'est parce qu'ils sont bourrés.

Piekhe: Ah bah oui.

(On a changé de place parce que ça commençait à puer le bouc dans l'autre salle.)

Publicité

Bon, la vérité, c'est qu'on a eu un peu de mal à suivre depuis l'épisode zizi de Zidane. Cet événement nous a changés à tout jamais.

Piekhe (en chantant): TEUB TEUB TEUB TEUB TEUB TEUB

A 1h25 de match, on a presque perdu espoir, mais on sent que quelque chose se trame.

Twitter: @AnaisBordages

Piekhe: Assma elle nous a grave survendu ce match.

Anaïs: Franchement c'est bien quand même.

Piekhe: Ouais mais bon, y a pas 7-0 quoi...

Anaïs: Ouais c'est vrai... C'est quoi le score d'ailleurs?

Publicité

Et là...

.@piekhe et @AnaisBordages au moment du but de Wiltord à la 92e minute

Publicité

Oui, car passée l'excitation de ce but à la dernière seconde, on se rend compte qu'on va devoir se taper 20 minutes de match en plus.

Twitter: @piekhe

Piekhe: Non mais là c’est pas possible y a un moment où il faut marquer, rentrer chez soi et faire sa vie quoi.

Conclusions:

Twitter: @piekhe

- Pour deux personnes qui n'y connaissent rien au foot, on s'est quand même plutôt amusés (même si c'était long)

- On se sent un peu vides, parce qu’on aurait aimé faire la fête mais on peut pas parce que c’est seize ans trop tard :(

- La façon dont les matchs étaient filmés à l'époque donne vraiment une meilleure appréciation du jeu dans son ensemble: on passe moins de temps sur les joueurs individuels et plus sur l'évolution du jeu sur le terrain

- On a désormais un peu envie de suivre l'Euro 2016, ce qui nous semblait improbable avant cette expérience

- On a vu la bite / la couille de Zidane et on n'est pas peu fiers