back to top

Le guide étape par étape pour commencer un «bullet journal» (et ne pas abandonner au bout de deux jours)

Promis, en fait c'est simple.

Publié le

Si vous avez passé un peu de temps sur YouTube, Instagram, Pinterest (ou internet en général) au cours des derniers mois, vous avez dû faire la connaissance d'un objet qui d'après certains sauverait des vies: LE BULLET JOURNAL.

youtube.com

L'agenda d'un nouveau genre qui, paraît-il, met une raclée à l'agenda Titeuf/Diddl/Poivre Blanc de vos jeunes années. L'organiseur nouvelle génération capable de transformer la personne bordélique que vous êtes en un-e véritable sous-secrétaire d'État à l'organisation.

Comment ça marche? Qu'est-ce que c'est? Est-ce que ça peut vraiment m'aider à reprendre ma pauvre vie en main?

France 2 / Via giphy.com

J'ai testé pendant près de trois mois ~l'outil dont tout le monde parle~, pour pouvoir apporter des réponses à ces questions. C'est parti.

Le bullet journal (BuJo pour les intimes) est une méthode d'organisation inventée par le designer américain Ryder Caroll (c'est lui en photo, là).

Twitter: @rydercarroll

Sur son site, il décrit le bullet journal comme un «système d'organisation [...] adaptable aux besoins de chacun». Et pour cause, l'outil est tellement adaptable qu'il existe autant de modèles que de détenteurs de bullet journals.

Pour faire simple, c'est un mélange entre un agenda, une to-do list, un journal intime et un carnet de notes. Comment est-ce qu'on va réussir à faire cohabiter tout ça? Grâce à une règle et un stylo. Tout simplement.

Le système de base repose sur un principe simple: on utilise des signes pour signifier l'état d'avancement d'une tâche que l'on a à faire.

Pierre d'Almeida / BuzzFeed France

- Le point indique une tâche. «Faire la vaisselle», par exemple.

- On repasse le point d'une croix une fois que la tâche est effectuée.

- On transforme le point en signe «inférieur à» si la tâche n'a pas été accomplie mais qu'on lui a fixé une date.

- On transforme le point en signe «supérieur à» si la tâche a été reportée à plus tard.

- Le petit cercle signale un événement plutôt qu'une tâche.

- Le tiret indique une note.

D'autres signes d'une moindre importance s'ajoutent à cette liste de base. Mais une fois que vous maîtrisez tout ça, vous pouvez commencer.

Prenez n'importe quel carnet. Tant que vous vous sentez de le transporter avec vous au quotidien et que vous pouvez être certain-e de ne pas le perdre. Ni trop gros, ni trop petit.

Tournez une page. Sur la première double-page vierge, vous allez créer votre index. Cet endroit deviendra le point de référence de tout votre agenda, que vous allez devoir numéroter page par page s'il ne l'est pas déjà.

Sur les deux double-pages qui suivent, vous allez créer ce que Ryder Caroll appelle un «future log».

Pierre d'Almeida / BuzzFeed France

Ne vous embarrassez pas de ces termes techniques qui rendent la chose bien plus compliquée qu'elle ne l'est en réalité. Le future log n'est rien de plus qu'un calendrier qui vous donne une vue d'ensemble de l'année à venir, mois par mois.

Partagez chacune de ces quatre pages en trois parties, une pour chaque mois. Notez en dessous de chaque mois les événements prévus de longue date, les tâches que vous aurez à faire d'ici six mois mais dont vous connaissez déjà l'existence, les anniversaires importants si vous le souhaitez... Vous avez un mariage en mai et vous avez déjà reçu l'invitation? Notez-le à cet endroit.

Finissez par reporter le numéro des pages auxquelles vous avez créé votre future log dans votre index. Et voilà, vous l'avez inauguré!

Page suivante (et c'est important, on ne passe pas de pages dans un bullet journal!), commencez votre premier «monthly log»: une vision à l'échelle du mois des événements importants à venir.

Pierre d'Almeida / BuzzFeed France

Sur toute la hauteur de la page, notez les dates du mois, et les jours correspondants. Vous avez la soirée d'anniversaire de Julie le 13 février? Notez-le au 13 dans votre monthly log.

Sur la page suivante, préparez votre to-do list du mois: toutes les tâches que vous souhaitez accomplir au cours des quatre semaines à venir. Pas les événements, mais les trucs à faire et pour lesquels vous n'avez pas encore fixé de date.

Pierre d'Almeida / BuzzFeed France

Aller chez le cordonnier, régler un problème de mutuelle, ou acheter un cadeau pour l'anniversaire de Julie. Pensez également à reporter toutes les tâches inscrites dans votre future log à un mois spécifique dans la to-do list du mois correspondant.

Enfin, reportez le numéro de page du monthly log et de la to-do list qui lui est associée dans l'index.

Une fois que c'est fait, on passe à l'étape suivante: l'agenda quotidien ou «daily log».

Pierre d'Almeida / BuzzFeed France

Écrivez la date en haut de la page. Juste en dessous, écrivez toutes tâches que vous avez à accomplir dans la journée. Vous avez un anniversaire le soir? Un petit rond. Vous devez passer à La Poste? Un point. Vous avez une idée géniale au cours de la journée? Un tiret.

Une fois que la tâche est accomplie, on repasse le point d'une petite croix pour signifier que c'est fait, et plus à faire. Et si à la fin de la journée, vous vous rendez compte que la tâche que vous pensiez être d'une importance capitale n'a finalement que peu d'intérêt, vous la rayez. Tout simplement.

Si vous avez besoin d'écrire des notes relatives à un certain jour, la méthode recommandée est d'utiliser la prochaine page vierge qui suit. Si vous avez une grosse réunion mercredi 1er février et devez noter quelques trucs, faites-le sur la page qui fait face (ou qui suit) à votre daily log du mercredi 1er février.

On arrive à l'étape du bullet journal que je préfère: l'option «je-reporte-cette-tâche-parce-que-j'ai-eu-le-temps-de-rien-foutre-aujourd'hui-mais-promis-je-le-fais-demain».

Pierre d'Almeida / BuzzFeed France

Il est 18h30, vous sortez du travail, et vous vous rendez compte que vous n'aurez jamais le temps de faire les courses ce soir parce que vous avez mille autres trucs autrement plus importants à faire comme rattraper les cinq épisodes de How To Get Away With Murder que vous avez en retard.

Ryder Caroll a la solution à votre problème: le signe «supérieur à». En deux coups de stylo, vous reportez la tâche au daily log du lendemain. Le 9 janvier, par exemple, j'avais pas le temps de régler mon histoire de «places Comédie», je l'ai donc reportée de jour en jour jusqu'à ce que je trouve le temps de le faire.

Et si vous craignez de reporter indéfiniment les choses que vous avez à faire: au bout de quelques reports, vous en aurez tellement marre d'avoir à renoter ladite chose de jour en jour que vous vous déciderez à la faire, histoire d'en être enfin débarrassé-e.

Un détail dont l'importance ne m'a sauté aux yeux qu'après quelques semaines d'utilisation du bullet journal: une fois qu'une tâche est faite, pensez à la noter comme accomplie à chaque fois qu'elle apparaît dans votre carnet.

i.imgur.com / Via giphy.com

Imaginez, vous êtes au mois de janvier. Vous notez dans votre future log que vous devez impérativement passer chez le cordonnier le mois prochain. Février venu, vous reportez les tâches du future log dans votre to-do list du mois de février. Le 23, vous vous décidez à passer chez le cordonnier dès le lendemain.

Une fois que vous vous êtes décidé-e à faire réparer cette paire de chaussures que vous aimez tant, il vous faudra noter (à l'aide de la petite croix) la tâche comme accomplie le 24 février, mais également dans votre liste de choses à faire au mois de février ET dans votre future log. Le sentiment de devoir accompli n'en sera que multiplié.

Les future, monthly et daily log ne sont en fait que trois échelles d'observation différentes d'une seule et même chose: tous les trucs que vous avez à faire.

Maintenant que vous avez compris tout ça, on peut passer à la partie la plus ~expérimentale~ du bullet journal, et certainement celle qui s'éloigne le plus du fonctionnement d'un agenda classique: «les modules».

Pierre d'Almeida / BuzzFeed France

Vous avez dans le fin fond de votre téléphone une liste de films que vous avez toujours rêvé de voir mais que vous n'avez jamais pris le temps de regarder. Sur la première page non entamée qui vient, écrivez les mots «Films à voir».

Reportez la liste de films qui traîne dans votre téléphone sur cette page en inscrivant chaque film comme une tâche à accomplir, vous repasserez les points d'une croix à chaque fois que ledit film aura été vu. Et voilà, vous avez votre premier module!

Les modules fonctionnent avec tout: les livres à lire, les films à voir, les séries à commencer, les expositions à faire, les listes d'envie, les cadeaux à faire...

Au lieu d'être éparpillées sur les mois de l'années, ces tâches thématiques sont rassemblées en un endroit, que vous ne manquerez pas de reporter dans votre index.

Ce report systématique des numéros de page dans l'index est important dans la mesure où, puisqu'on ne passe jamais de page dans un bullet journal, un module peut se trouver n'importe où dans votre agenda!

Le noter dans votre index vous permettra de retrouver plus facilement la liste de films que vous vous êtes juré de regarder la prochaine fois que vous avez deux heures à tuer, au lieu de finir devant Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban pour la énième fois.

J'ai gardé le meilleur, le module des héros, le haut du panier, la crème de la crème du bullet journal pour la fin. Je parle, bien évidemment, des TRACKERS.

Pierre d'Almeida / BuzzFeed France

Vous vous êtes déjà demandé à quel point votre consommation d'alcool était excessive? Si vous lisiez autant que vous le voudriez? Si la réponse est oui, alors ces modules sont faits pour vous. Le principe est simple: le tracker est un tableau qui permet d'analyser certains comportements sur le long terme (ici, à l'échelle d'un mois).

J'ai choisi de créer le mien de la façon la plus simple qui soit, mais il existe dans les recoins d'internet des tas de façons bien plus élaborées de se rendre compte que l'on ne boit pas assez d'eau ou que l'on ne dort jamais plus de huit heures.

Le fonctionnement est plutôt simple : tous les soirs, je repasse dans ma tête le fil de la journée qui vient de passer et je coche si oui ou non j'ai lu, si oui ou non j'ai bu de l'alcool, si oui ou non j'ai bu de l'eau, etc. Depuis quelques semaines, j'ai aussi ajouté à mon daily log un tracker vertical de mes dépenses quotidiennes.

Le bullet journal est un outil modulable et adaptable aux besoins de chacun. Ce qui veut dire que vous en faites bien ce que vous voulez!

CBS / Via refinedguy.com

Les signes ne vous conviennent pas? Inventez-en d'autres! Personnellement, je ne trouvais pas la petite croix assez satisfaisante, et j'ai donc choisi de cocher ET de surligner chaque tâche que j'avais enfin accomplie.

Vous avez besoin d'une vue à échelle hebdomadaire en plus du future, du monthly et du daily log? Vous êtes tout à fait libre d'en créer un. (J'ai essayé, ça ne m'a pas beaucoup aidé, mais il est bien possible que ça vous sauve la vie.)

Mes recommandations ne fonctionnent pas sur vous? C'est normal, je les ai pensées pour moi! Au bout de quelques semaines d'utilisation, vous vous rendrez vite compte que certaines choses vous plaisent, et d'autres pas du tout.

Par ailleurs: inutile de vous mettre la pression. Le principe même du bullet journal, c'est de créer moins de stress en couchant vos soucis sur le papier (mais de façon organisée).

NRJ 12 / Via jeuneanecdotique.canalblog.com

Vous avez la gueule de bois et n'avez pas le courage de remplir votre carnet aujourd'hui? Ce. N'est. Pas. Grave. Le seul vrai conseil que je peux vous donner, c'est d'investir dans des stylos fins. Ça, c'est important.

Au fur et à mesure que vous l'utiliserez, vous finirez par vous rendre compte de ce que le bullet journal peut et ne peut pas vous apporter.

Et quand ce moment sera enfin venu, si le concept vous plaît toujours, n'hésitez pas à partager vos ~créations~ avec nous!

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss