back to top

Non, Donald Trump ne s'est pas «réjoui» de l'effondrement du World Trade Center

Une interview du président américain, donnée le 11 septembre 2001, refait surface sur les réseaux sociaux. Tronquée, elle donne l'impression que Donald Trump est content de voir les tours jumelles s'effondrer.

Publié le


Trump s'est-il vraiment réjoui de l'effondrement des tours jumelles du World Trade Center (WTC)? C'est en tout cas plus compliqué que ça en a l'air. Le 11 septembre, jour anniversaire de l'attentat, plusieurs comptes américains ont partagé sur les réseaux sociaux une vidéo d'une interview de Donald Trump à la télévision américaine WWOR-TV 9 News.

Thousands of people died on 9/11 and Trump’s initial reaction was happiness his building was the tallest again

L'interview en question a été enregistrée le jour même des attentats, alors que Manhattan est en plein chaos. Le tweet de Jordan Uhl, militant de The Opposition, une organisation opposée à Donald Trump, explique :

«Des milliers de personnes ont perdu la vie le 11 septembre, et la première réaction de Trump, c'est d'être heureux parce que son immeuble est à nouveau le plus haut de la ville.»

Dans son tweet, une vidéo de 23 secondes dans laquelle on entend effectivement Trump, qui n'est alors qu'un homme d'affaires, expliquer qu'à cause de la chute du WTC, son immeuble redevient le plus haut de Manhattan.

Scott Dworkin, un militant démocrate suivi sur Twitter par plus de 200.000 personnes, a partagé la même vidéo, mais avec une légende légèrement différente:

«Donald Trump se réjouit que son immeuble est le plus haut AU MOMENT MÊME OÙ LES TOURS S'EFFONDRENT»

Video: "Now it's the tallest" Trump said about his building on 9/11/01—AS THE TOWERS FELL #NeverForget #September11

Dans la première version d'un article portant sur ces déclarations, le site internet Mashable France avait relayé le malaise des internautes et jugé les propos de Donald Trump «franchement gênants» avant de les recontextualiser et d'insister sur le fait que la séquence n'a pas la même tonalité quand elle est vue dans son intégralité.

Problème, les deux affirmations mises en avant dans les tweets, bien que diffusées par des milliers de personnes, sont fausses. L'interview de Donald Trump est en réalité beaucoup plus longue, et s'est déroulée après l'effondrement des tours jumelles.

Sa phrase n'est pas sa première réaction

La vidéo de l'interview complète de Donald Trump sur WWOR-TV est facilement visible sur YouTube dans sa version intégrale.

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Première fausse information qui circule sur les réseaux sociaux: quand Donald Trump évoque la taille de son immeuble, ce n'est pas sa première réaction, contrairement à ce qu'affirme Jordan Uhl. Le magnat de l'immobilier a déjà répondu à plusieurs questions avant cela. Par ailleurs, contrairement à ce qu'écrit Scott Dworkin, l'interview se déroule après la chute des tours, et non pas pendant. La séquence vidéo de fond, avec la tour qui s'écroule, est en fait une rediffusion. À priori, Donald Trump ne voit pas ces images, puisqu'il est interrogé par téléphone.

Reprenons le cours de cet échange depuis le début. D'abord Donald Trump explique qu'il voit le WTC depuis sa fenêtre, qu'il a vu une «énorme explosion» et qu'il «a du mal à croire» ce qu'il voit. Les deux journalistes lui demandent alors si des mesures de sécurité particulière ont été mises en place dans ses immeubles.

Donald Trump répond que oui, mais que face à des avions, «on ne peut rien faire». Il raconte qu'il s'est inquiété pour son ami, le propriétaire des tours jumelles, car il pensait qu'il pouvait être dans les tours au moment de l'attaque. Visiblement choqué, l'actuel président américain prédit: «Peut-être que le monde va changer. C’est une situation très dure.»

Une phrase qui peut être comprise autrement

C'est à ce moment de l'interview qu'intervient la réponse qui soulève l'indignation de nombreux militants américains. Voici retranscrit, en intégralité, l'échange entre les journalistes de la chaîne et Donald Trump:

— Donald, vous avez vous-même un immeuble au 40 Wall Street, avez-vous subi des dégâts ? Que s’est-il passé ?

— J’ai reçu un coup de fil incroyable. Le 40 Wall Street était le second immeuble le plus haut de Manhattan. Avant, le Word Trade Center était le plus haut, mais maintenant, le 40 Wall Street est le plus haut. Et je viens de parler à mes employés. Ils disent que la vue (depuis le 40 Wall Street) est ahurissante. Ils sont à sept pâtés de maison du WTC, et Wall Street est recouvert de pierres, de briques et d’acier. Il y a des milliers de gens qui marchent sur le pont de Brooklyn. Ils vont devoir trouver comment rentrer chez eux en passant par Brooklyn.

Pour certains, cette phrase en gras marque la volonté de Donald Trump de se vanter du record que détient de nouveau sa tour. Sauf que comme l'explique Snopes, site américain spécialisé dans la vérification des fausses informations, elle peut être comprise autrement. On peut aussi y voir une inquiétude de Donald Trump: maintenant que sa tour est la plus haute de Manhattan, n'est-elle pas devenue de facto la nouvelle cible des terroristes? Dans le contexte chaotique du 11-Septembre, il n'est pas absurde de penser que Donald Trump s'inquiète plus pour la sécurité de ses biens et employés que pour une éventuelle entrée au Livre Guinness des records. D'autant que, comme le note encore Snopes, son immeuble n'est même pas le plus grand de l'île.

Par ailleurs, Donald Trump est régulièrement, et légitimement, pointé du doigt pour ses théories du complot fumeuses sur le 11 septembre 2001. Il avait par exemple promis, une fois président, de donner les «vrais noms» des auteurs de l'attentat.

Paul Aveline est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Paul Aveline at paul.aveline@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.