back to top

«Enquête Exclusive» à Saint-Denis: quand M6 oublie le passé militant de ses témoins

Dans Enquête Exclusive, trois témoins, trois anciens candidats aux municipales.

Publié le

Dimanche 15 janvier, M6 diffusait un numéro d'Enquête Exclusive consacré à la ville de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). L'émission, qui entendait montrer les difficultés que rencontre la ville, a évoqué la pauvreté, l'islam, l'immigration ou encore le trafic de drogue.

Au cours de ce reportage, plusieurs habitants de Saint-Denis étaient interviewés pour donner leur point de vue sur la ville, et la vision qu'ils avaient de la politique menée par la mairie. Trois d'entre eux en particulier ont fait réagir plusieurs journalistes et élus de Saint-Denis.

M6 @EnqueteExclu montre un citoyen "lambda" en conflit avec la mairie de #stdenis. Il était candidat udi en 2014. #Enqueteexclusive ah ah.


Parmi les personnes interrogées ds #EnqueteExclusive à #SaintDenis trois sont des opposant.e.s à la municipalité B… https://t.co/7CCp9QZsb5

Comme l'a relevé Madjid Messaoudene, lui-même élu du Front de Gauche à la mairie de Saint-Denis, M6 ne précise à aucun moment que ces trois témoins sont tous d'anciens candidats aux élections municipales sur des listes d'opposition.

«La journaliste était au courant»

Pour M6, Houari Guermat raconte comment la politique de préemption de la mairie, qui permet à la municipalité de racheter un bien en priorité, l'empêche de vendre l'un de ses biens immobiliers au prix qu'il voulait.

«Je voulais le vendre 360 (mille euros) ce qui n’est pas cher. Et ils me proposent 180 mille euros. Je perds théoriquement 180 mille euros. (…) C’est dégueulasse.»

Présenté comme un «ancien trader», Houari Guermat n'est pourtant pas n'importe quel propriétaire immobilier. En 2014, il était le candidat de la liste UMP/UDI aux élections municipales. On le voit ici sur le plateau de BFM Business aux côtés de Mathieu Hanotin (PS), candidat la même année.

Contacté par BuzzFeed News, Houari Guermat assure qu'il n'a jamais caché à l'équipe d'Enquête Exclusive son passé militant, même s'il affirme aujourd'hui être retiré de la politique «depuis trois ans»:

«Ils ne cherchaient pas un politicien, mais quelqu'un qui avait un problème avec la politique de préemption de la mairie. La journaliste était au courant que j'avais fait de la politique. J'ai présenté mon passé tout de suite à l'équipe, et ils ont choisi de ne pas le montrer. La journaliste m'a dit: "Je m'en fous, je fais pas de politique".»

De son côté, Sophie Durand est présentée par M6 comme une «agent immobilier spécialisée dans les biens d'exception». Dans la séquence où elle apparaît, M6 suit Sophie Durand lors d'une visite avec l'une de ses clientes. Visite au cours de laquelle elle explique ses trois règles à suivre pour se promener en toute sécurité dans les rues de Saint-Denis:

«Il y a trois règles à connaître à Saint-Denis. On évite de sortir son iPhone dans la rue, on a tendance à avoir le sac en bandoulière, et puis en voiture on ne laisse pas son sac à main sur le siège passager et après on est tranquille.»

Encore une fois, jamais le passé militant de Sophie Durand n'est évoqué. Pourtant, en 2008, elle était tête de liste de la liste «Saint-Denis Citoyen» qui avait obtenu 7,8% des voix au premier tour de l'élection municipale. Et, plus récemment, Sophie Durand s'est engagée sur la liste socialiste de Mathieu Hanotin, comme l'élu l'avait annoncé sur sa page Facebook, lui aussi opposant à la municipalité communiste.

Contactée par BuzzFeed News, Sophie Durand nous a répondu dans un premier temps avant de finalement nous demander de ne pas rapporter ses propos dans notre article.

La troisième et dernière militante qui apparaît dans le reportage d'M6 vient elle aussi de la liste de Mathieu Hanotin. Catherine Bachelez, dont on retrouve la trace sur le compte Facebook de l'élu, avait rejoint le candidat du Parti socialiste en 2014.

Dans cet épisode d'Enquête Exclusive, Catherine Bachelez est attablée dans une «vinothèque», présentée par M6 comme «l'une des seules boutiques du genre à Saint-Denis». Dans une séquence où les clients se retrouvent «autour d'un verre de vin et d'une rondelle de saucisson», la discussion s'ouvre sur les différents visages de Saint-Denis, et Catherine Bachelez intervient:

«Il faut une véritable mixité. Ici on ne parle pas de mixité, on parle de métissage. Ce n’est pas tout à fait la même chose n’est-ce pas? La mixité c’est un brassage d’individus, de niveaux sociaux, d’origines différentes etc. Moi je ne suis pas contre les gens qui viennent d’ailleurs mais je suis aussi pour un équilibre. Clairement nous ne sommes plus dans l’équilibre.»

À aucun moment, le passé militant de Catherine Bachelez n'est évoqué. Contactée par téléphone, Zaina Isabachene, réalisatrice de ce numéro sur Saint-Denis, nous a d'abord répondu avant de demander le retrait de ses propos. Elle nous a ensuite orientés vers M6 qui n'a pour le moment pas répondu à nos sollicitations par téléphone et par mail. De son côté, la mairie de Saint-Denis n'a pas non plus répondu à notre demande d'interview.

Paul Aveline est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Paul Aveline at paul.aveline@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.