back to top

Élection de Valls : Farida Amrani dépose plainte contre X pour «fraude électorale»

Info BuzzFeed - Farida Amrani, candidate de la France insoumise dans l'Essonne face à Manuel Valls lors des dernières législatives, a déposé plainte contre X pour «fraude électorale».

Publié le

Le feuilleton électoral d'Évry pourrait se finir devant les tribunaux. Depuis plusieurs mois, Farida Amrani (FI) conteste l'élection de Manuel Valls (apparenté LREM) dans la 1e circonscription de l'Essonne, le 18 juin dernier. Il faut dire que l'élection s'était jouée à 139 voix et que le second tour s'était avéré particulièrement tendu, avec des soupçons de fraude qui avaient poussé la candidate insoumise à déposer un recours devant le Conseil constitutionnel.

Selon nos informations, l'affaire a pris un nouveau tournant le 4 octobre. Farida Amrani et son suppléant Ulysse Rabaté ont déposé plainte contre X pour «fraude électorale». Nous nous sommes procuré la plainte déposée devant le tribunal de grande instance (TGI) d'Évry.

Cette plainte, que Farida Amrani n'a pas souhaité commenter auprès de BuzzFeed News, reprend en substance les éléments déjà portés à l'attention du Conseil constitutionnel.

Au cœur de l'affaire: les signatures de certains électeurs, relevées sur les listes d'émargement au soir du second tour, et qui révèleraient des anomalies selon l'équipe de la candidate insoumise. Selon le texte de la plainte rédigée par l'avocat de la candidate, Me Tourniquet, «des différences très sensibles de signatures entre les premier et second tours» sont observables pour «un nombre important d'électeurs». En clair, pour un même électeur, la signature apposée au second tour ne ressemble pas à celle apposée au premier tour. Certaines listes porteraient également «des signatures "doubles"» se caractérisant par la présence d'une première signature au crayon à papier, recouverte d'une signature à l'encre. L'équipe de la candidate avait posté à l'époque une photo montrant ces signatures étranges sur son compte Twitter:

Voici un des éléments dont nous disposons. Des signatures au crayon à papier sont recouvertes à l'encre. #RecoursCC

Jointe à la plainte se trouve la liste des noms dont les signatures font peser un doute sur la légalité du scrutin. Nous les avons noircis par souci de confidentialité, mais au total, selon l'équipe de Farida Amrani, 141 signatures sont douteuses.

Valls ne commente pas «les agitations de la France insoumise»

Des irrégularités qui, si elles étaient reconnues par le Conseil constitutionnel, pourraient entraîner l'invalidation de l'élection de Manuel Valls. De son côté, l'ancien Premier ministre n'a pas souhaité réagir à cette plainte. Dans son entourage, on explique qu'il «ne souhaite pas commenter les agitations de la France insoumise qui visent à le salir». «Il attend la décision du Conseil constitutionnel avec la plus grande confiance. Il est député de la circonscription, cette plainte ne vise qu'à remettre en cause un résultat démocratique» ajoute un membre de son équipe.


Paul Aveline est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Paul Aveline at paul.aveline@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.