go to content

Assistants parlementaires de Fillon: soupçons sur un nouvel emploi fictif

Sur les trois assistants parlementaires que déclarait François Fillon jusqu'en février, Maël Renouard est sans doute le plus discret. Tout comme son travail pour le député de Paris. Après avoir refusé de répondre pendant plusieurs semaines, François Fillon a finalement abordé le sujet sur France Inter le 6 avril.

posté le
  • L'écrivain Mael Renouard dit avoir été l'assistant parlementaire de François Fillon de novembre 2013 à septembre 2015.
  • Bizarrement son nom est orthographié avec plusieurs erreurs sur la fiche de Fillon déposée à la HATVP, le rendant introuvable.
  • Aucun des articles de presse consacrés à l'écrivain depuis 4 ans, y compris un portrait publié fin 2013, n'évoque cette activité.
  • Plusieurs personnes de son entourage assurent qu'il n'a jamais été assistant parlementaire.
  • Contacté par BuzzFeed News Mael Renouard est très flou sur le travail qu'il réalisait à l'Assemblée.
  • Interrogé sur France Inter le 6 avril, François Fillon a préféré éviter le sujet.

Le 6 avril 2017, invité de France Inter, François Fillon est interrogé par Augustin Trapenard sur le débat présidentiel. La discussion dérive alors sur Maël Renouard. Le candidat à la présidentielle répond:

- [Augustin Trapenard] Qu’est-ce que ça veut dire pour vous manquer de tenue dans le débat politique? Est-ce que ça a un sens?
- [François Fillon] J’ai cru que vous vouliez me poser une question sur les ventes de mon livre parce que j’aurais été heureux de vous dire que j’en ai vendu 150.000.
- J’aurais aimé vous en parler, de Maël Renouard aussi.
- 90.000 pour le deuxième.
- On pourrait en parler aussi de Maël Renouard?
- Je ne sais pas de quoi vous parlez.
- Ah bon ?
- La question étant…
- Maël Renouard étant, on l’a dit, la personne qui vous a aidé à écrire ce livre
- Non absolument pas.
- C’est une fausse information?
- Déjà vous vous êtes trompé une première fois sur les ventes, maintenant vous vous trompez sur l’écriture des livres.

La discussion s'arrête là.

Le très discret Maël Renouard

Après les révélations du Canard Enchaîné sur Penelope Fillon, qui aurait touché des centaines de milliers d'euros pour un emploi peut-être fictif, nous avons regardé de plus près qui étaient les assistants parlementaires de François Fillon en 2017.

Sur la fiche déposée par François Fillon auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), on a pu trouver Sylvie Fourmont, secrétaire particulière de François Fillon, Anne Faguer –dont le travail parlementaire pose également quelques soucis–, et un certain Mael Regnard.

Mael Regnard n'existe quasi pas sur internet, contrairement à Maël Renouard, un écrivain en vue qui a été l'une des plumes de François Fillon. En mai 2016, le magazine culturel Benzine affirmait qu'il avait aussi travaillé comme auteur sur le livre programmatique de François Fillon, Faire, publié en septembre 2015. Seulement, dans ses diverses interviews, jamais Maël Renouard n'évoque un quelconque travail d'assistant parlementaire. Son passé politique n'est pourtant pas un secret, puisqu'il a appartenu au cabinet de François Fillon à Matignon, en charge de ses discours, aux côtés de la même Anne Faguer.

Avec un même prénom et deux noms de famille étrangement similaires, et vu l'inexistence de traces en ligne de l'attaché parlementaire, il apparaissait évident que la fiche déposée par François Fillon à la HATVP comportait une erreur, volontaire ou non, et que Mael Regnard n'était autre que Maël Renouard. Nous avons donc décidé de contacter dans un premier temps l'équipe de François Fillon pour en savoir un peu plus sur le troisième assistant parlementaire du candidat.

Nous avons laissé un message vocal à son attachée de presse Caroline Morard lui demandant des précisions sur le travail parlementaire de «Mael Regnard». Elle nous a d'abord envoyé ce mail évoquant Mael Renouard:

Après nos questions, elle n'a plus donné suite, tout comme Louis Betton, son assistant. Tous nos autres mails, coups de fil et textos sont restés lettre morte. Nous avons essayé d'approcher François Fillon lors de son oral sur son programme santé au palais Brongniart le 21 février. En vain. Contrairement aux autres candidats, il n'a pas souhaité répondre aux questions de la presse. Même chose du côté de Maël Renouard lui-même, que nous avons tenté de contacter par mail et téléphone, sans retour. Pour obtenir des réponses, il fallait donc se tourner vers l'entourage de l'auteur.

Un emploi inconnu de tous

Au cours de sa carrière d'écrivain, Maël Renouard a donné beaucoup d'interviews, entretiens au cours desquels il évoque sans mal son travail à Matignon. Pourtant, jamais il ne parle de son travail d'assistant parlementaire. Contacté par téléphone, Jean Birnbaum, responsable du Monde des Livres, qui a rencontré plusieurs fois l'auteur pour des raisons professionnelles, dit ne jamais avoir entendu parler de cet emploi:

«Il était la plume de François Fillon, on le présentait comme plume de François Fillon. On avait fait un portrait de lui, c'est Ariane Chemin qui l'avait écrit.»

Ce portrait, publié en ligne fin décembre 2013, ne fait en effet nulle part mention de l'emploi de Maël Renouard à l'Assemblée nationale. Cet emploi, difficile de trouver quelqu'un dans l'entourage de l'auteur qui en ait entendu parler. Un directeur de revue, qui préfère rester anonyme, affirme qu'à sa connaissance, Maël Renouard n'a «jamais» travaillé à l'Assemblée. Même son de cloche chez l'une de ses amies proches qui déclare auprès de BuzzFeed News:

«Non, sûr que non, il a jamais fait ça.»

Un emploi aux contours flous

Pendant trois semaines, nous avons essayé de savoir quel était le travail de Maël Renouard. Selon sa fiche à la HATVP, François Fillon l'embauchait toujours début 2016, et pourtant son nom n'était jamais évoqué dans les différents articles relatant le «Penelope Gate», alors que ceux de Sylve Fourmont et Anne Faguer apparaissaient un peu partout. Au standard de l'Assemblée nationale, on ne connaît pas le nom de Maël Renouard, alors que ceux de Sylvie Fourmont et Anne Faguer y sont enregistrés.

Après trois semaines sans réponse de sa part à nos appels et mails, nous nous sommes finalement rendus au théâtre de l'Odéon ce mardi 28 février, où il participait à une conférence, afin d'essayer d'obtenir des réponses. L'écrivain a d'abord dit avoir décidé ne pas s'exprimer sur ces sujets, avant de répondre rapidement à quelques questions. Il confirme qu'il est bien le troisième collaborateur de François Fillon, mais que son travail s'est achevé «en septembre 2015». La fiche du député n'a donc pas été mise à jour, comme il aurait dû le faire, auprès de la HATVP. Maël Renouard affirme d'ailleurs que le nom de Mael Regnard résulte d'une «faute de frappe».

Pour justifier son silence autour de cet emploi, Maël Renouard explique:

«D'abord c'était pas mon activité principale puisque j'écrivais mes livres et euh... Je gagnais pas beaucoup d'argent. Enfin c'était pas pour moi un poste prestigieux. Par ailleurs comme j'écris des choses pour lui c'est pas non plus quelque chose que voilà...»

L'auteur assure par ailleurs que cet emploi était réel:

«Ça s'est arrêté en septembre 2015 et j'ai commencé en novembre 2013.»

Interrogé sur son travail concret pendant cette période, Maël Renouard dit d'abord, visiblement mal à l'aise:

«Bah, j'étais à Matignon.»

Réponse étrange puisqu'entre novembre 2013 et septembre 2015, Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls étaient à Matignon, pas François Fillon. Quand on lui répète qu'on s'intéresse à son travail de collaborateur parlementaire, il ne parvient pas à donner des détails concrets sur son travail. «Je faisais ce qu'on me demandait... J'écrivais des choses pour lui», se contente-t-il de répondre, avant de couper court à la conversation.

Nous n'en saurons pas plus. Nous avons renvoyé un message à Maël Renouard pour savoir si son contrat d'assistant parlementaire servait à le rémunérer pour son travail de plume, il n'a pas encore donné suite. Contactée une quinzaine de fois, l'équipe de François Fillon a toujours refusé de répondre à nos questions. Dans le même temps, le nom de Mael Regnard a disparu de la liste des collaborateurs parlementaires de François Fillon.

MISE À JOUR

Ajout de la discussion entre François Fillon et Augustin Trapenard sur France Inter le 6 avril 2017.


Paul Aveline est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Paul Aveline at paul.aveline@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.