back to top

18 trucs que vous risquez de retrouver en lendemain de soirée

Dans vos poches, dans votre appart, dans votre ÂME!

Publié le

1. Un briquet.

Oui, bon, c'est facile, c'est indémodable, inévitable même, mais c'est vrai. Voilà. En plus il est moche.
Michelle Tribe / Via Flickr: greencolander

Oui, bon, c'est facile, c'est indémodable, inévitable même, mais c'est vrai. Voilà. En plus il est moche.

2. Pas de briquet.

Ça c'est un peu plus relou, surtout que pour pas que ça arrive, cette fois vous en aviez pris deux dont celui que vous a offert votre petite sœur pour votre anniversaire (comme les 3 dernières années, elle pourrait vraiment faire un effort celle-là!).
CW / Via mibba.com

Ça c'est un peu plus relou, surtout que pour pas que ça arrive, cette fois vous en aviez pris deux dont celui que vous a offert votre petite sœur pour votre anniversaire (comme les 3 dernières années, elle pourrait vraiment faire un effort celle-là!).

3. Un préservatif (neuf, hein).

Mais si, vous le connaissez ce moment où vous êtes sûr-e d'être à deux doigts de conclure, et où pour éviter le fail de dernière seconde, vous taxez une capote à l'un de vos potes, pour en fait vous rendre compte que l'heureux-se élu-e ne voulait en fait que se rapprocher de votre pote BG, celui qui rentre toujours accompagné. Le seum, hein? Pas de bol, la prochaine fois peut-être!
Rorro Navia / Via Flickr: rorrororro

Mais si, vous le connaissez ce moment où vous êtes sûr-e d'être à deux doigts de conclure, et où pour éviter le fail de dernière seconde, vous taxez une capote à l'un de vos potes, pour en fait vous rendre compte que l'heureux-se élu-e ne voulait en fait que se rapprocher de votre pote BG, celui qui rentre toujours accompagné. Le seum, hein? Pas de bol, la prochaine fois peut-être!

4. Une pinte vide.

On voit déjà les regards coupables au premier rang. Vous avez beau faire non de la tête, on l'a tous fait et vous le savez. Certes, on trouve toutes les excuses possibles, à commencer par le classique «À ce prix-là, la choppe est comprise avec, nan?!», et on finit toujours par culpabiliser 13 secondes avant de la ranger gentiment à côté de celles des soirées précédentes.
Dave / Via Flickr: pixothings

On voit déjà les regards coupables au premier rang. Vous avez beau faire non de la tête, on l'a tous fait et vous le savez. Certes, on trouve toutes les excuses possibles, à commencer par le classique «À ce prix-là, la choppe est comprise avec, nan?!», et on finit toujours par culpabiliser 13 secondes avant de la ranger gentiment à côté de celles des soirées précédentes.

5. De l'argent.

S'il y en a, c'est que vous avez fait un malencontreux détour par le distributeur. S'il n'y en a pas, ben c'est normal, vous êtes fauché-e et vous le savez.
JT / Via Flickr: environmentblog

S'il y en a, c'est que vous avez fait un malencontreux détour par le distributeur. S'il n'y en a pas, ben c'est normal, vous êtes fauché-e et vous le savez.

6. Un numéro de téléphone inconnu, sur un ticket de métro, une serviette ou un ticket de caisse.

C'est quand même triste à dire, mais dans 90% des cas, quand vous réussissez enfin à choper un numéro, vous avez trop descendu pour vous en souvenir le lendemain (et c'est peut-être pas plus mal, nos critères ont tendance à partir en sucette après quelques godets). Maybe next time!
Zeevveez / Via Flickr: zeevveez

C'est quand même triste à dire, mais dans 90% des cas, quand vous réussissez enfin à choper un numéro, vous avez trop descendu pour vous en souvenir le lendemain (et c'est peut-être pas plus mal, nos critères ont tendance à partir en sucette après quelques godets). Maybe next time!

7. Les restes d'un grec à 12 balles.

Vous vous le dites à chaque fois, celui-là il est dégueu, mais c'est le seul ouvert à cette heure-ci. Alors on s'excuse auprès des toilettes, auprès de son banquier et auprès de toute la communauté kebabienne et on promet de pas recommencer. Et au-moins, on a mangé.
Yansen Sugiarto / Via Flickr: yansensugiarto_street

Vous vous le dites à chaque fois, celui-là il est dégueu, mais c'est le seul ouvert à cette heure-ci. Alors on s'excuse auprès des toilettes, auprès de son banquier et auprès de toute la communauté kebabienne et on promet de pas recommencer. Et au-moins, on a mangé.

8. La carte d'un bar associatif plutôt douteux.

Évidemment, à 2h, un demi kebab et trois cocktails ça vous suffit pas. Alors énervé-e, vous vous traînez jusqu'au bar associatif du coin (quand vous arrivez à vous souvenir de l'adresse) en espérant taxer une pinte ou une boite de cassoulet William Saurin pour rembourser vos 5€ d'adhésion (qui ne les valent pas, hein, tout le monde le sait).
Oatsy40 / Via Flickr: oatsy40

Évidemment, à 2h, un demi kebab et trois cocktails ça vous suffit pas. Alors énervé-e, vous vous traînez jusqu'au bar associatif du coin (quand vous arrivez à vous souvenir de l'adresse) en espérant taxer une pinte ou une boite de cassoulet William Saurin pour rembourser vos 5€ d'adhésion (qui ne les valent pas, hein, tout le monde le sait).

9. Des tâches multicolores d'origine mystérieuse.

Comme d'hab vous vous direz que c'est l'un de vos potes, que c'est la faute du kebab ou que vous faites une réaction allergique. Entre-nous, tout le monde est au courant, vous avez pas su picoler et vous avez quiché. Ha-ha!
Kevin T. Quinn / Via Flickr: kevinq2000

Comme d'hab vous vous direz que c'est l'un de vos potes, que c'est la faute du kebab ou que vous faites une réaction allergique. Entre-nous, tout le monde est au courant, vous avez pas su picoler et vous avez quiché. Ha-ha!

10. La carte d'une «sandwicherie premium» avec deux cases cochées.

Parce que la fin du bourré ne connaît pas de limites.
Shankar S. / Via Flickr: shankaronline

Parce que la fin du bourré ne connaît pas de limites.

11. Une boite d'allumettes malheureusement mouillée.

Vous êtes tout-e content-e, vous reprenez vos esprits dans votre lit, par bonheur vous avez encore votre CB, vos clopes et... les allumettes du mec qui vous a raconté l'intégralité de sa vie. Sauf que là... Ben rien à faire, elles marchent pas. Bien fait!
Sarah Ross / Via Flickr: 23680544@N07

Vous êtes tout-e content-e, vous reprenez vos esprits dans votre lit, par bonheur vous avez encore votre CB, vos clopes et... les allumettes du mec qui vous a raconté l'intégralité de sa vie. Sauf que là... Ben rien à faire, elles marchent pas. Bien fait!

12. Un Morpion gagnant.

On va pas se mentir, à moins que vous fréquentiez le PMU plus que de raison (genre plus d'une fois par an, et encore), les jeux à gratter ne sont pas forcément votre tasse de thé. Sauf que là, dimanche matin, 15h, les yeux encore à demi-fermés, vous sortez un joli ticket qui vaudrait 100€ au bureau de tabac si la zone «nul si découvert» n'était pas grattée. Ben devinez quoi... Elle l'est. Merci aux copains relous.
Andrew Malone / Via Flickr: andrewmalone

On va pas se mentir, à moins que vous fréquentiez le PMU plus que de raison (genre plus d'une fois par an, et encore), les jeux à gratter ne sont pas forcément votre tasse de thé. Sauf que là, dimanche matin, 15h, les yeux encore à demi-fermés, vous sortez un joli ticket qui vaudrait 100€ au bureau de tabac si la zone «nul si découvert» n'était pas grattée. Ben devinez quoi... Elle l'est. Merci aux copains relous.

13. Des clés qui ne sont pas les vôtres.

Lendemain de soirée. Vous êtes face à votre porte d'entrée. Vous avez mal à la tête. Vous avez du mal à introduire votre clé dans la serrure. Une fois. Deux fois. Trois fois. Non, ça ne marche pas. Ha! Éclair de génie, vous réalisez que ce ne sont pas vos clés. «Mais, mais, mais du coup elles sont où les miennes?!». Bonne question!
Creatas / Getty Images

Lendemain de soirée. Vous êtes face à votre porte d'entrée. Vous avez mal à la tête. Vous avez du mal à introduire votre clé dans la serrure. Une fois. Deux fois. Trois fois. Non, ça ne marche pas. Ha! Éclair de génie, vous réalisez que ce ne sont pas vos clés. «Mais, mais, mais du coup elles sont où les miennes?!». Bonne question!

14. Les cartes de visite de 3 taxis différents.

Bah oui, pour rallier la deuxième soirée, pour aller à l'after, puis pour enfin rentrer chez vous. Vous alliez quand même pas marcher, quoi, picoler c'est déjà un effort suffisant.
Dirk Heine / Via Flickr: doerky

Bah oui, pour rallier la deuxième soirée, pour aller à l'after, puis pour enfin rentrer chez vous. Vous alliez quand même pas marcher, quoi, picoler c'est déjà un effort suffisant.

15. Un nombre incalculable de textos gênants.

LE grand classique. Du SMS désespéré à votre ex à la lettre d'amour à votre maman dont vous avez oublié l'anniversaire, en passant bien sûr par les textos «l'air de rien» (ouais sauf qu'un «Heeeey çd fat lngtems» à 4h du mat', c'est pas si subtil que ça!) à vos 3 dernier-e-s partenaires... Le pire reste quand-même le sentiment de honte terrible du lendemain matin.
Chris Goldberg / Via Flickr: chrisgold

LE grand classique. Du SMS désespéré à votre ex à la lettre d'amour à votre maman dont vous avez oublié l'anniversaire, en passant bien sûr par les textos «l'air de rien» (ouais sauf qu'un «Heeeey çd fat lngtems» à 4h du mat', c'est pas si subtil que ça!) à vos 3 dernier-e-s partenaires... Le pire reste quand-même le sentiment de honte terrible du lendemain matin.

16. 132 tickets de carte bleue.

L'happy hour c'est sympa, mais au bout d'un moment il serait temps de comprendre le système! Plus vous picolez, plus vous en voulez, moins vous vous rendez compte que vous venez de claquer le PIB de la Somalie. Un classique.
Steven Damron / Via Flickr: sadsnaps

L'happy hour c'est sympa, mais au bout d'un moment il serait temps de comprendre le système! Plus vous picolez, plus vous en voulez, moins vous vous rendez compte que vous venez de claquer le PIB de la Somalie. Un classique.

17. Une dette plus grosse que celle de la Grèce.

Oui parce que bon, on sait bien qu'en plus d'avoir dépensé en avance l'héritage de Mamie, vous étiez déjà à découvert.
Dan Moyle / Via Flickr: danmoyle

Oui parce que bon, on sait bien qu'en plus d'avoir dépensé en avance l'héritage de Mamie, vous étiez déjà à découvert.

18. Un parasite extra-terrestre encéphalopathe.

Ce mal de crâne ne peut certainement pas être d'origine naturelle. Heureusement et c'est bien connu, la seule faiblesse des amibes d'origine alien sont le cocktail Doliprane + bouteille d'Evian. On remet ça ce soir?
20th Century Fox / Via somefilmsandstuff.com

Ce mal de crâne ne peut certainement pas être d'origine naturelle. Heureusement et c'est bien connu, la seule faiblesse des amibes d'origine alien sont le cocktail Doliprane + bouteille d'Evian. On remet ça ce soir?