back to top

23 manières dont vous avez peut-être intériorisé la misogynie sans même le savoir

Parce qu’être une femme n’empêche pas d’avoir des idées misogynes.

Publié le

La misogynie intériorisée, c'est quand une femme surveille son propre comportement et celui d'autres femmes pour se conformer aux normes de la société, même quand cela va à l'encontre du bien-être des femmes, de leur intérêt, ou lorsque cela les dévalorise. On en est toutes plus ou moins conscientes et on s'est toutes fait ce genre de réflexions, à propos de nous-mêmes ou des autres.

1. Vous avez déjà été choquée/horrifiée/offensée de voir les poils d'une femme, même si vous savez très bien que vous en avez aussi.

Allure / youtube.com

Ce type de jugements sur les choix d'autrui indique peut-être que nous avons intégré une idée irréaliste de la féminité, selon laquelle les femmes ne devraient pas avoir de poils. Et pourtant, c'est en contradiction avec ce dont nous faisons l'expérience au quotidien avec notre propre corps. Nous attendons que les femmes soient parfaitement imberbes, alors que nous savons bien que très peu d'entre elles le sont naturellement!

2. Vous avez déjà été gênée par les poils de votre corps ou vous vous sentez obligée de vous excuser dès que l'un d'entre eux pointe son nez.

Holychild / youtube.com

Ce que vous faites avec vos poils vous regarde et vous ne devriez pas avoir honte de quelque chose de parfaitement naturel. Un homme s'excuse-t-il parce qu'il pique quand il vous embrasse? On peut se dire la même chose pour les autres «défauts» corporels visibles, comme les cicatrices et les vergetures.

Publicité

3. Vous avez été systématiquement désolée pour les femmes qui sont célibataires après 40 ans.

MTV

Cette réflexion repose souvent sur l'idée qu'une femme célibataire ne l'est pas par choix, que quelque chose a dû mal se passer dans sa vie pour qu'elle «finisse» comme ça. Et pourtant, nous ne dirions probablement pas la même chose d'un homme célibataire de 40 ans. Les gens savent ce qui les rend heureux et parfois, c'est d'être célibataire.

4. Vous avez déjà dit «vous allez changer d'avis» aux femmes qui ne veulent pas d'enfants ou alors pensé que c'est une décision égoïste. Pourtant, vous ne diriez rien à un homme à ce sujet.

Twitter: @girlposts

Les gens ont des désirs différents. Et les femmes ne sont pas les seules responsables de la reproduction de la race humaine, ce n'est pas la peine de systématiquement les ramener à ça.

5. Vous avez déjà pensé que quelque chose ne va pas chez vous, parce que vous ne voulez pas ou n'aimez pas les enfants.

iwillmindfuckyou.tumblr.com

Arrêtons de penser que, chez chaque femme, il existe un instinct maternel bienveillant qui attend d'être éveillé par le spermatozoïde sacré qui viendra la fertiliser: vous vous connaissez, vous savez ce qui vous rendra heureuse, ou non.

6. Vous avez déjà pensé qu'une femme dans une relation hétérosexuelle est «chanceuse» si son partenaire participe aux tâches domestiques ou s'occupe des enfants, mais vous ne penseriez pas la même chose si les rôles étaient inversés.

Getty Images / BuzzFeed

Les membres d'un couple sont une équipe, ils devraient donc pouvoir choisir comment répartir les tâches de façon juste et efficace, plutôt que de les attribuer en fonction du genre.

7. Vous avez déjà jugé négativement une femme qui consacre beaucoup de temps ou d'argent à son apparence.

Getty Images / BuzzFeed

Choisir de se maquiller tous les jours, que ce soit beaucoup ou un peu, n'empêche pas de pouvoir expliquer la théorie de la relativité générale. En fait, on peut faire les deux en même temps! Ça ne signifie pas non plus que quelqu'un n'aime pas son apparence. Le maquillage et la coiffure devraient être considérés comme un acte libre que les adultes font pour s'amuser et se faire plaisir, comme cuisiner un bon repas.

Publicité

8. Vous avez déjà jugé les autres femmes qui ne portent pas de maquillage ou ne consacrent pas beaucoup de temps ou d'argent à leur apparence.

Fox Network

Ça signifie juste que cette femme n'est pas aussi intéressée que vous par le maquillage et la mode ou peut-être qu'elle était pressée ce jour-là!

9. Vous avez déjà fièrement comparé le temps que vous passez ou ne passez pas à vous préparer à celui des autres.

Getty Images / BuzzFeed

Ça n'indique que des niveaux d'intérêt différents et il n'y a pas de raison que ce soit une source de fierté ou de honte.

10. Vous vous êtes déjà dit que les femmes qui aiment être dominatrices ou avoir de nombreux partenaires «baisaient comme des mecs».

HBO

Ça peut sembler stimulant de penser comme ça, mais en réalité, vous assignez des rôles sexuels aux gens uniquement d'après leur genre. Les gens sont plus complexes que ça.

11. Vous vous êtes déjà sentie obligée de faire en sorte qu'un homme soit satisfait sexuellement sans pour autant demander la même chose en retour, même si vous en avez très envie.

Getty Images / BuzzFeed

Vous mettez son désir au-dessus du vôtre, comme si les hommes prenaient du plaisir et les femmes le donnaient. C'est un acte réciproque, hein.

12. Vous avez déjà simulé un orgasme avec un homme, parce que vous aviez peur de le blesser ou de l'offenser.

Paramount Pictures

Vous tirez votre satisfaction de la sienne et de sa masculinité, plutôt que de votre propre plaisir. De cette façon, soit dit en passant, vous ne rendez service à personne! Vous devez parler de vos besoins à votre partenaire s'ils ne sont pas satisfaits!

Publicité

13. Vous avez déjà jugé une femme qui continue de travailler à plein temps après avoir eu un enfant.

Fox Network

Si vous croyez que l'enfant de cette femme est malheureux ou négligé, vous supposez que personne d'autre n'est là pour s'en occuper, comme si tout le poids de l'éducation des enfants reposait sur la mère.

14. Vous avez déjà jugé une femme qui n'a pas continué de travailler à plein temps après avoir eu un enfant.

BBC

Élever un enfant est difficile, donc pourquoi ne pas le voir comme un métier à part entière? Parfois, il n'est pas possible de garder son travail et en même temps de s'occuper d'un enfant en bas âge. Dans une société vraiment égalitaire, les personnes des deux sexes devraient pouvoir s'occuper de leurs enfants comme ils l'entendent, plutôt que de la manière dont ils doivent le faire.

15. Vous vous êtes déjà sentie gênée de parler de vos règles ou même d'acheter des produits hygiéniques.

ABC

Pourquoi fuit-on le regard du caissier quand on achète des tampons? Il n'en a probablement rien à faire! On nous pousse à avoir honte d'une fonction corporelle normale et inévitable à laquelle une grande partie de la population mondiale est confrontée régulièrement. Ça n'a rien à voir avec un dysfonctionnement corporel pouvant être gênant, comme la diarrhée, car les règles sont importantes pour votre santé et l'avenir de la race humaine.

16. Vous avez déjà pensé que le «toi t'es pas comme les autres filles» était un compliment.

WEtv

Mais ça veut dire implicitement que toutes les filles sont insupportables. Certaines le sont, comme il y a des gens pénibles partout, mais vous ne pouvez pas stigmatiser tout un genre de cette façon.

17. Vous vous êtes déjà sentie menacée par une autre femme, parce qu'elle était plus jolie que vous, ou rassurée, parce qu'elle était moins belle que vous.

The CW

Il est normal d'avoir peur de l'autre: c'est dans la nature humaine. Toutefois, quand ça ne repose que sur l'apparence, vous conditionnez votre propre estime personnelle et la valeur de l'autre femme à vos physiques respectifs. Nous sommes tellement plus que ça!

Publicité

19. Vous avez déjà cru qu'une femme avait un emploi subalterne, uniquement parce que c'était une femme.

BBC

Avez-vous déjà cru qu'une femme était infirmière alors qu'elle était médecin? Ou avez-vous déjà cru qu'un homme qui travaille à l'hôpital était médecin, puis vous avez appris qu'en fait il était infirmier ou sage-femme? Dans les deux cas, nous croyons que le masculin est dépositaire de l'autorité.

21. Vous avez déjà pensé que les secteurs de la mode ou de la beauté sont plus futiles que les autres.

Julief514 / Getty Images

Il n'y a aucune raison que ce soit le cas. Ça ne veut pas dire que c'est une industrie parfaite, mais ce n'est pas parce que c'est une industrie majoritairement féminine ou centrée sur les femmes que c'est intrinsèquement futile.

22. Peu importe combien vous réussissez et combien vous êtes douée, vous vous sous-estimez toujours, parce que vous avez l'impression d'être inférieure.

Getty Images / BuzzFeed

Il y a des PDG, des dirigeantes et des artistes célèbres de sexe féminin qui se sentent inférieures quand des tabloïds soulignent leur cellulite, malgré leurs Grammy, prix Nobel et autres récompenses. Nous devons être plus gentille avec nous-mêmes. Nous ne sommes pas des objets dont la seule fonction est d'être jolis et admirés. Nous valons beaucoup plus que notre seule apparence physique.

23. Vous pensez que vous «n'avez pas besoin d'être féministe», parce que vous avez l'impression qu'aucun des problèmes principaux soulevés par les féministes n'affecte votre vie quotidienne.

Getty Images / BuzzFeed

Vous avez peut-être eu la chance: vous n'avez jamais été harcelée, vous n'avez jamais été l'objet de discriminations ou de violences, mais si des milliards de femmes ont eu des vies différentes et évoquent ces problèmes, n'est-ce pas une raison d'en parler et de les écouter? Votre vécu vaut-il mieux que le leur? Le cliché selon lequel les femmes ne font que se plaindre et pleurnicher, même si de nombreux exemples intéressants et des preuves scientifiques prouvent le contraire, est utilisé contre elles et pour les faire taire depuis des siècles.

Nous avons toutes au moins déjà pensé ou dit un de ces préjugés, et ce n'est pas grave! Si nous parvenons à en prendre conscience et à changer notre façon de penser, nous vivrons dans un monde beaucoup plus solidaire et tolérant.

Ce post a été traduit de l'anglais.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss