back to top

11 façons mi-intrigantes mi-horribles qu'ont les animaux d'avoir des rapports sexuels

Les oiseaux mâles n'ont pas de pénis et les escargots aiment le sexe violent.

Publié le

1. Les oiseaux mâles n'ont pas de pénis.

Ross Land / Getty Images

La plupart des oiseaux possèdent des cloaques au lieu d'organes génitaux externes, ce qui est en gros un orifice utilisé pour les trois trucs –la grosse commission, la petite, et les activités sexuelles, tout ce fait par une seule ouverture très pratique. Les cloaques des oiseaux mâles enflent quand ils sont d'humeur coquine, et ils frottent ces cloaques enflés et pleins de sperme contre les cloaques également enflés des oiseaux femelles, où le sperme voyage jusqu'aux ovaires et fertilise les œufs. La plupart des oiseaux ne sont pas très aventureux et se limitent à une seule position: le mâle au-dessus de la femelle, frottant son cloaque contre celui de la femelle, et sans acrobaties sexuelles en vol.

2. Les abeilles font une grosse orgie, avec une reine abeille et des milliers de faux-bourdons mâles, qui ensuite meurent immédiatement.

Sebastian Willnow / AFP / Getty Images

La seule utilité des abeilles mâles est d'avoir des relations sexuelles avec la reine des abeilles, et les autres abeilles qui travaillent dans la ruche. Lorsqu'elle est prête à s'accoupler, la reine s'envole jusqu'à une zone et des essaims de faux-bourdons se rassemblent autour d'elle. Un par un, en vol, les faux-bourdons auront leur moment de gloire avec elle, avant de tomber au sol et de mourir. Bien qu'il y ait des milliers de faux-bourdons dans un rassemblement, la reine se reproduit avec seulement 12 à 14 faux-bourdons, et ensuite elle conserve leur sperme pour le reste de sa vie et l'utilise pour fertiliser ses œufs quand elle en aura besoin. Elle n'aura plus jamais à avoir de relations sexuelles. De plus, les œufs fertilisés ne produiront jamais que des abeilles femelles; les faux-bourdons naissent à partir d'œufs non fertilisés, ce qui signifie que les pères abeilles n'ont pas eux-mêmes de père.

3. Les escargots s'envoient des «fléchettes d'amour».

Marcello Paternostro / AFP / Getty Images

Les escargots sont hermaphrodites (c'est-à-dire qu'ils ont des organes génitaux masculins et féminins), par conséquent leurs relations sexuelles sont très compliquées. Ils ont des «pores génitaux», ce qui est pour faire simple un trou qui donne accès à leurs organes génitaux masculins et féminins. Les escargots commencent par se tourner autour, peut-être en se caressant l'un l'autre gentiment avec une tentacule. Puis ils se lancent l'un l'autre des structures aiguisées et pointues en calcium parce que bon voilà c'est ça qu'ils kiffent. Ces «fléchettes d'amour» restent attachées au tireur, donc elles servent à ~unir~ les amoureux gluants. Sans surprise, envoyer des trucs aiguisés et pointus l'un vers l'autre peut être dangereux, et peut percer les organes internes de l'amant. Si aucun des deux n'est mort à ce stade, les escargots transféreront du sperme l'un dans l'autre. Comme ils sont hermaphrodites, le transfert de sperme peut être mutuel ou seulement depuis un escargot, selon les espèces. Il est également important de noter que tous les escargots ne sont pas hermaphrodites, même si la plupart le sont.

Publicité

4. Les couleuvres aiment le faire dans une «boule d'accouplement».

Juerpa / Getty Images

Les couleuvres femelles sortent de l'hibernation plus tard que les serpents mâles. Une fois qu'une femelle se réveille, les serpents mâles se rassemblent autour d'elle et créent des «boules d'accouplement» dans lesquelles des douzaines de serpents mâles essayent de courtiser une seule femelle. Certains des serpents mâles excréteront une phéromone femelle pour duper les autres mâles et les distraire afin qu'ils ne se reproduisent pas avec le vrai serpent femelle. Les femelles essayent souvent de ramper loin de ces tas car ils peuvent être incroyablement violents; des serpents mâles particulièrement agressifs peuvent libérer de l'air désoxygéné, pour en gros l'étouffer et créer une réponse de stress de la femelle qui lui fera ouvrir son cloaque et donnera au serpent mâle l'opportunité de se reproduire.

5. Les dauphins sont à voile et à vapeur.

C-foto / Getty Images

Les grands dauphins mâles vivent dans des groupes entièrement masculins dans lesquels le comportement homosexuel est habituel. Ils forment souvent des connexions profondes avec d'autres mâles et passent par des périodes exclusivement homosexuelles (voire leur vie entière). Les dauphins, comme les humains, ont des relations sexuelles juste pour le plaisir, et pas seulement pour se reproduire. Et aussi, comme les humains, les dauphins peuvent être particulièrement horribles les uns envers les autres. Des groupes de dauphins mâles vont isoler une femelle et se rassembler autour d'elle. Si elle essaye de nager pour s'éloigner, ils vont la retourner sur le dos, la frapper avec leurs nageoires, ou l'égratigner avec leurs dents jusqu'à ce qu'elle se soumette.

6. Les limaces-bananes sont hermaphrodites avec des pénis d'environ la même taille que leur corps, qu'elles retirent avec les dents après l'accouplement.

Garykavanagh / Getty Images

Le rite d'accouplement de la limace-banane commence lorsqu'elle infuse la substance gluante qu'elle laisse derrière elle d'une phéromone qui permet aux autres limaces de savoir qu'elle est prête à batifoler. Les limaces intéressées mangent ensuite la substance gluante. Les limaces qui s'accouplent insérent mutuellement leur pénis l'une dans l'autre, et ensuite elles les retirent avec les dents après l'accouplement.

7. Les punaises de lit mâles empalent les femelles et déposent leur sperme dans leurs corps sans vie.

John-reynolds / Getty Images

Le pénis de la punaise de lit est en gros comme une épée, et les mâles l'utilisent pour poignarder les femelles punaises de lit dans l'abdomen et ensuite relâcher leur sperme dans le système circulatoire de la victime/de leur partenaire sexuel. Ce qui signifie qu'aucune punaise de lit n'a jamais connu sa mère. :(

8. La mante religieuse femelle mord la tête du mâle après, et parfois durant, l'accouplement.

Kershawj / Getty Images

D'abord, la mante religieuse mâle doit effectuer une danse pour la femelle, et elle le laissera avoir des relations avec elle seulement si elle pense qu'il en vaut la peine. Sinon, elle le décapite avec les dents (souvent, mais pas tout le temps). Même s'il survit à cette épreuve, il n'est pas forcément sorti d'affaire, car dans environ 5 à 30% des cas, la femelle décapite le mâle avec les dents après que l'affaire a été conclue, et parfois même pendant l'acte. Les autres réussissent à s'envoler au loin après, donc ~toutes les mantes religieuses femelles~ ne sont pas si méchantes!!!

Publicité

9. L'antechinus, un mignon petit marsupial qui ressemble à une souris, a des relations sexuelles pendant plusieurs semaines d'affilée jusqu'à ce qu'il s'écroule et meure d'épuisement.

Creative Commons / Via en.wikipedia.org

Ces petites créatures ne vivent pas très longtemps, juste assez pour se reproduir une seule fois. Les mâles focalisent toute leur énergie dans la reproduction pour deux à trois semaines, jusqu'à ce que leurs organes vitaux s'arrêtent et qu'ils meurent d'épuisement. Les femelles peuvent vivre jusqu'à trois ans, mais elles meurent généralement après avoir sevré leur première portée (qui peut souvent avoir plusieurs géniteurs, car elles conservent tous leurs œufs pour cette orgie et peuvent être fertilisées par plusieurs mâles à la fois). Voilà au moins des animaux qui savent exactement ce qu'ils attendent de la vie et qui meurent d'une manière assez spectaculaire.

10. Au lieu d'un pénis, les pieuvres mâles ont un «bras modifié» appelé l'hectocotyle qui relâche le sperme.

Richcarey / Getty Images

Les pieuvres mâles possèdent une tentacule spéciale qui transfère des «sacs de sperme» dans la femelle, sacs que la femelle peut stocker à l'intérieur d'elle-même jusqu'à ce qu'elle soit prête à pondre ses œufs. Les véritables organes de reproduction du mâle sont internes; le bras spécial signifie simplement qu'il a des relations à distance car les pieuvres femelles ont tendance à être cannibales, comme les mantes religieuses. La distance fournie par le bras donne au mâle l'opportunité de nager loin de sa dangereuse partenaire une fois que l'affaire est dans le sac (hihi). Les pieuvres aiment vraiment garder leurs distances.

11. L'argonaute (une espèce de pieuvre), a non seulement un pénis-bras spécial, mais il est également détachable.

Creative Commons / Via en.wikipedia.org

Les argonautes femelles (comme celle sur la photo ci-dessus), sont environ 20 fois plus grandes que leurs petits partenaires masculins, et elles ont des coquilles protectrices. Les argonautes mâles ne grossissent que jusqu'à environ 1,3cm, ce qui signifie qu'ils doivent être créatifs quand ils veulent se reproduire avec leurs colossales partenaires. Pour se reproduire, un mâle va lancer son petit «bras modifié», chargé de sacs de sperme, vers la femelle, ensuite le bras va ramper dans la coquille de la femelle où il pourra être stocké jusqu'à ce qu'elle soit prête à fertiliser ses œufs.

Ce post a été traduit de l'anglais.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss