back to top

Des parents répondent aux questions que les non-parents ont peur de poser

Le vagin reprend-il sa forme d'origine ?

Publié le

Nous avons récemment demandé aux membres de la communauté BuzzFeed de nous révéler les questions qu'ils avaient peur de poser à des parents. Voici leurs questions... et les réponses d'une grande honnêteté :

1. L'accouchement est-il aussi effrayant qu'il en a l'air ?

— nicoledanIl existe une «amnésie de l'accouchement». Ce n'est peut-être pas un diagnostic médical officiel, mais je vous le dis : ça existe. C'est comme ça que les gens ont plus d'un enfant. Vous vous souvenez que ce n'est pas amusant, mais après, vous vous dites que ce n'était pas si terrible. L'accouchement, c'est dingue ! Mais ça fait de vous une dure à cuire. Vous vous découvrez une force insoupçonnée. Vous y survivez.— amoreyamyrHonnêtement, le travail et l'accouchement n'étaient pas aussi terribles que je l'imaginais (encore que j'ai eu la péridurale). C'était l'après... Personne ne vous parle de l'après. Il y a beaucoup de douleurs et de saignements qui continuent pendant des jours. Les seins gonflés. Pendant plusieurs semaines après l'accouchement, je ne me sentais pas «normale» physiquement. J'aurais aimé que quelqu'un me parle de ça !— tryasimight
Universal

nicoledan

Il existe une «amnésie de l'accouchement». Ce n'est peut-être pas un diagnostic médical officiel, mais je vous le dis : ça existe. C'est comme ça que les gens ont plus d'un enfant. Vous vous souvenez que ce n'est pas amusant, mais après, vous vous dites que ce n'était pas si terrible.

L'accouchement, c'est dingue ! Mais ça fait de vous une dure à cuire. Vous vous découvrez une force insoupçonnée. Vous y survivez.

amoreyamyr

Honnêtement, le travail et l'accouchement n'étaient pas aussi terribles que je l'imaginais (encore que j'ai eu la péridurale). C'était l'après... Personne ne vous parle de l'après. Il y a beaucoup de douleurs et de saignements qui continuent pendant des jours. Les seins gonflés. Pendant plusieurs semaines après l'accouchement, je ne me sentais pas «normale» physiquement. J'aurais aimé que quelqu'un me parle de ça !

tryasimight

2. Le vagin retrouve-t-il un jour la forme qu'il avait avant d'avoir des enfants ?

Bravo

emilydelat

Oui ! Ça ne prend que quelques mois.

christinak408c63280

Il se remet en place comme un élastique ! Je veux dire... Dans la limite du raisonnable. Si vous avez eu 19 enfants, c'est différent, lol.

emmap4892db9b3

J'avais une affreuse déchirure interne et dès sa guérison, tout est revenu à la normale. Je suis plus sensible à présent, mais ce n'est qu'un bonus inattendu.

taylora4e62a0521

3. Est-ce qu'on s'habitue un jour à toucher du caca et du vomi pratiquement tous les jours ?

Universal

a4225388a6

Oui, on s'y fait. Mais les premières semaines sont assez rudes !

angies43991b35a

C'est amusant parce que quand mon fils fait caca, tout le monde dit que ça empeste, mais je ne le sens même plus. C'est comme si mon nez s'était juste habitué à cette mauvaise odeur.

missmandagal

Un jour, vous vous lèverez pendant un repas, changerez une couche et retournerez vous asseoir pour continuer de manger en un éclair. Votre enfant vous hurlera : «Essuie-moi les fesses !» et vous le ferez sans ciller. On s'habitue vraiment au caca et au vomi — mais ça ne dure pas éternellement. Les enfants devenus propres apprennent rapidement à se débrouiller.

— Mike Spohr, journaliste à BuzzFeed

4. Avez-vous conscience que vos enfants sont moches ?

— brooke02Je crois que les parents ont des «œillères» en ce qui concerne leurs propres enfants. Nous avons fait ce petit être humain et il/elle est magnifique à nos yeux, quoi qu'en pensent les commères. Chacun a sa propre opinion en matière de beauté, et votre enfant est votre grand amour quelle que soit son apparence. — mrsemilyn
Fox

brooke02

Je crois que les parents ont des «œillères» en ce qui concerne leurs propres enfants. Nous avons fait ce petit être humain et il/elle est magnifique à nos yeux, quoi qu'en pensent les commères. Chacun a sa propre opinion en matière de beauté, et votre enfant est votre grand amour quelle que soit son apparence.

mrsemilyn

5. Comment supportez-vous le manque de sommeil ?

giphy.com

quaild

Avec du café et du Coca Light !

mrsemilyn

On commence rapidement à craquer et à perdre la tête. Mon fils avait des coliques. Ses siestes ne duraient que 20 minutes. C'était l'enfer sur Terre.

amandat4f056bddc

J'ai eu de la chance quand mon fils était bébé, c'était un gros dormeur. Mais maintenant qu'il est à l'école primaire et que je travaille de nuit, je case trois heures de sommeil après le travail, je l'emmène à l'école, je bois trois litres de café, et j'essaye de faire une sieste. Parfois j'y arrive, d'autres fois non. On s'adapte simplement au manque d'énergie.

amybeeman

On s'y fait, tout simplement. Notre corps s'ajuste à notre nouvelle vie.

cassiad413725b83

6. Je sais que ça peut paraître méchant, mais pourquoi certains parents laissent-ils leurs enfants manger de la nourriture dégueulasse ?

— katel42bb80934Mon fils est autiste et souffre d'une aversion pour la nourriture, donc il ne mange que quelques rares textures et saveurs, et on me juge tout le temps pour ça. Mais la plupart des parents pensent déjà à cette possibilité tandis que les personnes sans enfants pensent que je suis juste une maman fainéante.— lisac41da3e784De nombreux enfants sont difficiles à table, et lorsque vous voyez l'enfant de quelqu'un manger un hamburger dans un restaurant (ou des chips/biscuits dans la rue), vous ne voyez pas le temps passé par leurs parents à essayer de leur faire manger quelque chose de différent ou de plus sain. Il existe toute une série de raisons valides pour lesquelles un enfant peut manger quelque chose de pas très sain — parfois, vous faites juste plaisir à votre enfant — mais en général, la plupart des parents font très attention à ce que mangent leurs enfants. Vous ne le voyez simplement pas de votre point de vue.— Mike Spohr, journaliste à BuzzFeed
foodrunfoodie / Via instagram.com

katel42bb80934

Mon fils est autiste et souffre d'une aversion pour la nourriture, donc il ne mange que quelques rares textures et saveurs, et on me juge tout le temps pour ça. Mais la plupart des parents pensent déjà à cette possibilité tandis que les personnes sans enfants pensent que je suis juste une maman fainéante.

lisac41da3e784

De nombreux enfants sont difficiles à table, et lorsque vous voyez l'enfant de quelqu'un manger un hamburger dans un restaurant (ou des chips/biscuits dans la rue), vous ne voyez pas le temps passé par leurs parents à essayer de leur faire manger quelque chose de différent ou de plus sain. Il existe toute une série de raisons valides pour lesquelles un enfant peut manger quelque chose de pas très sain — parfois, vous faites juste plaisir à votre enfant — mais en général, la plupart des parents font très attention à ce que mangent leurs enfants. Vous ne le voyez simplement pas de votre point de vue.

— Mike Spohr, journaliste à BuzzFeed

7. Avez vous peur de faire du mal à votre enfant ?

Comedy Central

brookec43841d5f8

Tous les jours. On essaye de donner le meilleur de soi-même, mais parfois on se demande si le meilleur de soi-même sera abordé lors de séances chez le psychologue dans 20 ans. C'est effrayant, surtout quand il faut prendre une décision rapidement. On se demande si on y a bien réfléchi ou si c'était une terrible erreur. Il faut juste vraiment faire de son mieux.

zthom11141

Je suis avec mes trois jeunes enfants 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, et il arrive que maman ait besoin d'une pause. Je sens la frustration monter en moi (ma mère me hurlait dessus et mon père me frappait) donc je me mets «au coin» pour souffler au milieu du chaos. Est-ce que je donne la fessée ? Oui, lorsque c'est vraiment nécessaire. Mais la plupart du temps, je les prends dans mes bras jusqu'à ce qu'ils aient terminé leur crise ou se sentent mieux. Je les ai mis au monde, et c'est mon travail de les aimer et de prendre soin d'eux. J'aime mes parents, mais ils sont un bon exemple de ce qu'il ne faut pas faire et je me sers de ça pour me guider.

ninavollmer

8. Comment faites-vous l'amour avec des enfants dans la maison ? Avez-vous peur qu'ils vous entendent ?

— brittanynicoler3En silence ! De toute façon, quand ils sont très jeunes, ils ne comprennent pas. C'est lorsqu'ils grandissent que l'on commence à devenir plus «créatifs» pour ne pas être vus. Ou on leur ment ouvertement s'ils nous voient. «On se battait et il faisait chaud, c'est pour ça qu'on ne porte pas de culotte !» «Ces bruits venaient du film, chéri !» «Retourne au lit !» Les choses deviennent intéressantes, c'est sûr.— emmap4892db9b3En silence en journée, et on fait du bruit la nuit parce que ma fille dort d'un sommeil de plomb, lol.— adaijapNormalement, nous faisons ça la nuit lorsqu'elle dort, et nous fermons temporairement la porte à clé. Il faut juste choisir le bon moment. Quand ils ont un emploi du temps, c'est facile de trouver des moments pour faire l'amour.— endofaneraadtr
mbpani / Via instagram.com

brittanynicoler3

En silence ! De toute façon, quand ils sont très jeunes, ils ne comprennent pas. C'est lorsqu'ils grandissent que l'on commence à devenir plus «créatifs» pour ne pas être vus. Ou on leur ment ouvertement s'ils nous voient. «On se battait et il faisait chaud, c'est pour ça qu'on ne porte pas de culotte !» «Ces bruits venaient du film, chéri !» «Retourne au lit !» Les choses deviennent intéressantes, c'est sûr.

emmap4892db9b3

En silence en journée, et on fait du bruit la nuit parce que ma fille dort d'un sommeil de plomb, lol.

adaijap

Normalement, nous faisons ça la nuit lorsqu'elle dort, et nous fermons temporairement la porte à clé. Il faut juste choisir le bon moment. Quand ils ont un emploi du temps, c'est facile de trouver des moments pour faire l'amour.

endofaneraadtr

9. Est-ce qu'on perd complètement son identité en devenant parent ?

— 53124Je me suis beaucoup battue avec ça après avoir eu la mienne, parce que c'était un vrai pot de colle. Je ne pouvais même pas aller aux toilettes sans qu'elle pleure. Et je suis quelqu'un qui a besoin de beaucoup de temps seul pour se ressourcer, alors c'était dur. Mais d'une manière générale, je n'ai pas le sentiment d'avoir perdu mon identité, j'ai l'impression d'y avoir ajouté quelque chose. Être parent vous apprend de nouveaux trucs, non seulement les choses évidentes avec un bébé, mais aussi l'amour de soi et la tolérance.— glasalienJe suis toujours moi. Ma fille apporte quelque chose à ma vie — et je l'aime tellement — mais elle n'est pas un accomplissement visant à me combler. Je dois aussi trouver mon bonheur ailleurs.— ginah466de269bJe pense que pour un bref moment, oui, on perd son identité. En partie parce que tout le monde se concentre sur le fait que l'on est un nouveau parent, et en partie parce que soudainement, ce petit être humain dépend de nous pour absolument tout, et c'est un rôle qui nécessite beaucoup de travail et d'énergie émotionnelle. On n'a simplement pas le temps ou l'énergie de penser à soi. Mais ensuite on trouve un rythme, l'enfant prend un peu plus d'autonomie, et on se sent à nouveau soi-même.— j48ee8166c
NBC

53124

Je me suis beaucoup battue avec ça après avoir eu la mienne, parce que c'était un vrai pot de colle. Je ne pouvais même pas aller aux toilettes sans qu'elle pleure. Et je suis quelqu'un qui a besoin de beaucoup de temps seul pour se ressourcer, alors c'était dur. Mais d'une manière générale, je n'ai pas le sentiment d'avoir perdu mon identité, j'ai l'impression d'y avoir ajouté quelque chose. Être parent vous apprend de nouveaux trucs, non seulement les choses évidentes avec un bébé, mais aussi l'amour de soi et la tolérance.

glasalien

Je suis toujours moi. Ma fille apporte quelque chose à ma vie — et je l'aime tellement — mais elle n'est pas un accomplissement visant à me combler. Je dois aussi trouver mon bonheur ailleurs.

ginah466de269b

Je pense que pour un bref moment, oui, on perd son identité. En partie parce que tout le monde se concentre sur le fait que l'on est un nouveau parent, et en partie parce que soudainement, ce petit être humain dépend de nous pour absolument tout, et c'est un rôle qui nécessite beaucoup de travail et d'énergie émotionnelle. On n'a simplement pas le temps ou l'énergie de penser à soi. Mais ensuite on trouve un rythme, l'enfant prend un peu plus d'autonomie, et on se sent à nouveau soi-même.

j48ee8166c

10. Votre vie sociale change-t-elle réellement autant que tout le monde le dit ? Est-il vraiment plus difficile de passer du temps avec des amis ?

— sierras41967f676Oui, les choses changent. Inévitablement. Parce qu'à présent, vous devez penser aux besoins d'un petit être qui ne peut pas communiquer — de la nourriture, des siestes, plus de nourriture, et au lit. J'ai parfois envie de sortir et de faire des choses, mais je dois prendre en compte ce que ça fera à mes enfants si ces choses débordent sur les heures de repas ou de coucher. Heureusement, je suis introvertie et je n'ai donc pas sacrifié beaucoup de ma vie sociale. Mais de temps en temps, j'aimerais pouvoir aller faire quelque chose sans devoir trouver quelqu'un pour s'occuper de mon enfant et rentrer à une heure raisonnable !— laurah439324d85Oui, mais seulement pendant un temps, jusqu'à ce que votre bébé devienne plus prévisible et s'adapte à la vie en dehors de votre ventre. J'ai recommencé à sortir trois mois après la naissance de mon bébé. Cela dit, chaque bébé et chaque parent est différent. — endofaneraadtrAprès avoir eu mon bébé, j'ai découvert qui étaient mes vrais amis. Certains de mes amis sans enfants sont devenus mes meilleurs amis, et certains amis ayant des enfants m'ont complètement laissé-e tomber. On ne sait jamais vraiment ce qu'il va se passer. Ça dépend vraiment des personnes. Certaines relations vous accompagneront jusqu'au bout, et d'autres prendront immédiatement fin.— endofaneraadtr
typeaminusgirl / Via instagram.com

sierras41967f676

Oui, les choses changent. Inévitablement. Parce qu'à présent, vous devez penser aux besoins d'un petit être qui ne peut pas communiquer — de la nourriture, des siestes, plus de nourriture, et au lit. J'ai parfois envie de sortir et de faire des choses, mais je dois prendre en compte ce que ça fera à mes enfants si ces choses débordent sur les heures de repas ou de coucher. Heureusement, je suis introvertie et je n'ai donc pas sacrifié beaucoup de ma vie sociale. Mais de temps en temps, j'aimerais pouvoir aller faire quelque chose sans devoir trouver quelqu'un pour s'occuper de mon enfant et rentrer à une heure raisonnable !

laurah439324d85

Oui, mais seulement pendant un temps, jusqu'à ce que votre bébé devienne plus prévisible et s'adapte à la vie en dehors de votre ventre. J'ai recommencé à sortir trois mois après la naissance de mon bébé. Cela dit, chaque bébé et chaque parent est différent.

endofaneraadtr

Après avoir eu mon bébé, j'ai découvert qui étaient mes vrais amis. Certains de mes amis sans enfants sont devenus mes meilleurs amis, et certains amis ayant des enfants m'ont complètement laissé-e tomber. On ne sait jamais vraiment ce qu'il va se passer. Ça dépend vraiment des personnes. Certaines relations vous accompagneront jusqu'au bout, et d'autres prendront immédiatement fin.

endofaneraadtr

11. Pourquoi les parents pensent-ils que l'opinion des non-parents n'est pas valide en matière d'éducation des enfants ?

Lifetime / Via giphy.com

jasminer4c6e42f7c

Ma meilleure amie est une nounou sans enfant, et je lui demande sans cesse conseil. Mais je pense que ce qui agace les parents, ce sont les gens sans enfants qui disent : «Si j'avais un enfant, il ne ferait jamais...» ou : «Je ne ferai jamais ___ quand j'aurai un enfant.» Parce que maintenant, je fais beaucoup de choses que je disais ne pas vouloir faire, puisque la plupart du temps il s'agit de survivre, et qu'on réalise vite qu'avoir des enfants est différent de ce qu'on s'imaginait.

katelynf

Les parents ne prennent pas (la plupart) des décisions en matière d'éducation selon une seule action. Les autres parents savent ce que c'est que de réagir à une situation immédiate en sachant à quoi a ressemblé le reste de la journée/semaine. Il est difficile d'expliquer à quelqu'un qui n'a jamais «été au front» toutes les choses dont il faut tenir compte en permanence. Vraiment, avoir passé du temps avec des enfants n'est absolument pas comparable au fait de les élever. Je sais que ça sonne terriblement cliché, mais c'est comme ça.

lisab4f75848ef

12. Si votre enfant était sur le point de devenir un psychopathe/meurtrier, le réaliseriez-vous, et agiriez-vous ? Ou seriez-vous aveuglé-e par votre amour pour lui/elle ?

— jennyg82Si vous avez un foyer stable et affectueux et que votre enfant devient tout de même un tueur en série, alors non, ce n'est pas de votre faute. On naît psychopathe, on devient sociopathe.— ninavollmerJe pense qu'on s'en apercevrait probablement. En tant que parent, vous analysez constamment tous les aspects de la vie de votre enfant — sa santé, ses résultats scolaires, ses amitiés — et si quelque chose est étrange, vous vous en rendez compte. On veut le meilleur pour son enfant, et l'aider à réaliser son plein potentiel. Cela dit, on ne peut pas complètement contrôler ce qu'il devient, ce qui est effrayant.— Mike Spohr, journaliste à BuzzFeed
Milwaukee Police Department. / Via Creative Commons

jennyg82

Si vous avez un foyer stable et affectueux et que votre enfant devient tout de même un tueur en série, alors non, ce n'est pas de votre faute. On naît psychopathe, on devient sociopathe.

ninavollmer

Je pense qu'on s'en apercevrait probablement. En tant que parent, vous analysez constamment tous les aspects de la vie de votre enfant — sa santé, ses résultats scolaires, ses amitiés — et si quelque chose est étrange, vous vous en rendez compte. On veut le meilleur pour son enfant, et l'aider à réaliser son plein potentiel. Cela dit, on ne peut pas complètement contrôler ce qu'il devient, ce qui est effrayant.

— Mike Spohr, journaliste à BuzzFeed

13. Lorsque votre enfant hurle pour attirer votre attention, pourquoi l'ignorez-vous et le laissez-vous continuer à crier ?

— courtneyh466e3012cParce qu'il veut toujours votre attention et qu'il doit attendre, bon sang. Je me moque de savoir que Squeezie a fait une autre vidéo sur YouTube, et je ne veux certainement pas la regarder.— vanessar4fe0aa3e1La raison principale est que si vous répondez aux cris et leur donnez ce qu'ils veulent, ils recommenceront la prochaine fois qu'ils voudront quelque chose. Répondre leur apprend que ce comportement est efficace et récompensé.— stephaniev23
Screen Australia/Causeway

courtneyh466e3012c

Parce qu'il veut toujours votre attention et qu'il doit attendre, bon sang. Je me moque de savoir que Squeezie a fait une autre vidéo sur YouTube, et je ne veux certainement pas la regarder.

vanessar4fe0aa3e1

La raison principale est que si vous répondez aux cris et leur donnez ce qu'ils veulent, ils recommenceront la prochaine fois qu'ils voudront quelque chose. Répondre leur apprend que ce comportement est efficace et récompensé.

stephaniev23

14. Et pourquoi vous laissez vos enfants pleurer encore et encore dans les lieux publics ?

— janellaaParfois les enfants pleurent sans s'arrêter, et on a des choses à faire. Alors, on essaye de faire les choses aussi vite que possible et de rentrer chez soi. — amybeemanParce que les enfants pleurent sans cesse. On ne peut pas les arrêter. Que voulez-vous qu'on fasse ? Leur mettre une muselière ? Généralement, je quitte les lieux si mes enfants sont turbulents. Mais les enfants n'écoutent pas. Ils n'aiment pas qu'on leur dise quoi faire. Ce n'est pas une question de les LAISSER pleurer.— linzemae
Emran Kassim / Via bit.ly

janellaa

Parfois les enfants pleurent sans s'arrêter, et on a des choses à faire. Alors, on essaye de faire les choses aussi vite que possible et de rentrer chez soi.

amybeeman

Parce que les enfants pleurent sans cesse. On ne peut pas les arrêter. Que voulez-vous qu'on fasse ? Leur mettre une muselière ? Généralement, je quitte les lieux si mes enfants sont turbulents. Mais les enfants n'écoutent pas. Ils n'aiment pas qu'on leur dise quoi faire. Ce n'est pas une question de les LAISSER pleurer.

linzemae

15. Regrettez-vous parfois d'être parent ?

— jessb4d5edcab0Je vais être honnête et admettre qu'il y a des jours où mon ancienne vie avant d'avoir ma fille me manque, parce que je l'ai eue à 20 ans et que j'ai perdu beaucoup d'amis après sa naissance. Je ne me sens pas non plus très proche des autres gens de mon âge à cause de ma fille... Mais je ne dirai jamais que je regrette de l'avoir eue, parce qu'elle est toute ma vie.— adaijapJe n'ai jamais ressenti ça. Pas une seule fois. Mais ma belle-sœur dit qu'elle regrette d'être devenue maman.— cbentley0814
Jose_Armando_Orozco_Reyes / Via pixabay.com

jessb4d5edcab0

Je vais être honnête et admettre qu'il y a des jours où mon ancienne vie avant d'avoir ma fille me manque, parce que je l'ai eue à 20 ans et que j'ai perdu beaucoup d'amis après sa naissance. Je ne me sens pas non plus très proche des autres gens de mon âge à cause de ma fille... Mais je ne dirai jamais que je regrette de l'avoir eue, parce qu'elle est toute ma vie.

adaijap

Je n'ai jamais ressenti ça. Pas une seule fois. Mais ma belle-sœur dit qu'elle regrette d'être devenue maman.

cbentley0814

16. Et si vous avez eu un enfant à un jeune âge ? Avez-vous déjà regretté cela ?

— novacainebluesJe ne peux pas parler pour tous les jeunes parents, mais j'avais 16 et 19 ans (et en prime, j'étais la fille d'un pasteur) quand j'ai eu mes enfants. Et pourtant, aucun regret pour moi. J'étais parfois ÉPUISÉE, bien sûr. Mais j'ai été beaucoup aidée (par mes parents, mes sœurs et la famille de mon père). Je suis allée à l'université (et j'ai même étudié à l'étranger deux semestres), j'ai fait des études supérieures. Si je voulais VRAIMENT aller à une soirée, ce n'était pas un problème. Mais je n'étais pas vraiment du genre à aller en soirée. Cela dit, c'est dur (surtout quand ils sont tout petits), et même si vous arrivez à accomplir beaucoup de choses, ce n'est pas pareil. Les gens devraient profiter de leur jeunesse.— pdc29Il y a eu des moments où j'aurais aimé pouvoir revenir en arrière et faire les choses dans le «bon» ordre, mais maintenant que le temps a passé et que j'ai du recul, je suis heureuse que tout se soit déroulé de cette façon. C'est une petite fille merveilleuse que je n'aurais jamais eue si j'avais fait les choses «correctement», et je ne peux pas imaginer ma vie sans elle.— evelynran
MTV

novacaineblues

Je ne peux pas parler pour tous les jeunes parents, mais j'avais 16 et 19 ans (et en prime, j'étais la fille d'un pasteur) quand j'ai eu mes enfants. Et pourtant, aucun regret pour moi. J'étais parfois ÉPUISÉE, bien sûr. Mais j'ai été beaucoup aidée (par mes parents, mes sœurs et la famille de mon père). Je suis allée à l'université (et j'ai même étudié à l'étranger deux semestres), j'ai fait des études supérieures. Si je voulais VRAIMENT aller à une soirée, ce n'était pas un problème. Mais je n'étais pas vraiment du genre à aller en soirée. Cela dit, c'est dur (surtout quand ils sont tout petits), et même si vous arrivez à accomplir beaucoup de choses, ce n'est pas pareil. Les gens devraient profiter de leur jeunesse.

pdc29

Il y a eu des moments où j'aurais aimé pouvoir revenir en arrière et faire les choses dans le «bon» ordre, mais maintenant que le temps a passé et que j'ai du recul, je suis heureuse que tout se soit déroulé de cette façon. C'est une petite fille merveilleuse que je n'aurais jamais eue si j'avais fait les choses «correctement», et je ne peux pas imaginer ma vie sans elle.

evelynran

17. Ma plus grande inquiétude est la dépression post-partum. Je souffre d'un trouble anxieux et je dépends de médicaments sous ordonnance pour vivre chaque jour comme un être humain normal, et je suis TERRIFIÉE de ce qu'il pourrait arriver si j'avais un enfant !

— jessc414327d83Je souffre aussi d'anxiété, et une naissance difficile a causé quelques problèmes de dépression post-partum et de liens affectifs. Mais votre obstétricien-ne peut travailler avec vous si vous lui parlez de vos inquiétudes avant d'accoucher. Puisque vous prenez actuellement des médicaments, il vaut mieux en discuter avant de tomber enceinte, au cas où il vous faudrait ajuster les doses. —j48ee8166cJ'ai moi aussi quelques problèmes d'anxiété importants, et je prenais des médicaments pour l'anxiété lorsque je suis tombée enceinte. J'ai travaillé avec mon médecin pour trouver un programme qui fonctionne pour moi — et j'ai appris à méditer, à faire des exercices respiratoires, et autres. Depuis que j'ai eu mon merveilleux fils, j'utilise de l'huile de CBD pour calmer mon anxiété, et ça fonctionne très bien pour moi. J'ai aussi la grande chance d'avoir une famille et des amis disposés à écouter et à être là pour moi. Donc oui, il y a vraiment de l'espoir pour vous !— swirl5335
Getty Images

jessc414327d83

Je souffre aussi d'anxiété, et une naissance difficile a causé quelques problèmes de dépression post-partum et de liens affectifs. Mais votre obstétricien-ne peut travailler avec vous si vous lui parlez de vos inquiétudes avant d'accoucher. Puisque vous prenez actuellement des médicaments, il vaut mieux en discuter avant de tomber enceinte, au cas où il vous faudrait ajuster les doses.

j48ee8166c

J'ai moi aussi quelques problèmes d'anxiété importants, et je prenais des médicaments pour l'anxiété lorsque je suis tombée enceinte. J'ai travaillé avec mon médecin pour trouver un programme qui fonctionne pour moi — et j'ai appris à méditer, à faire des exercices respiratoires, et autres. Depuis que j'ai eu mon merveilleux fils, j'utilise de l'huile de CBD pour calmer mon anxiété, et ça fonctionne très bien pour moi. J'ai aussi la grande chance d'avoir une famille et des amis disposés à écouter et à être là pour moi. Donc oui, il y a vraiment de l'espoir pour vous !

swirl5335

18. Pourquoi certains parents sont-ils vraiment contrariés et en colère quand un non-parent appelle son animal de compagnie «bébé» ?

— cool123beansParce que c'est un peu insultant d'entendre des gens appeler leurs animaux leurs bébés quand vous avez vraiment un bébé. Vous ne pouvez pas laisser un véritable enfant seul à la maison pendant que vous sortez, allez au travail ou autre. Élever des enfants nécessite bien plus d'implication qu'un animal domestique. Cela dit, je ne dirais jamais ça à quelqu'un de but en blanc, donc vous ne saurez jamais à quel point ça m'a agacée.— katelynfJ'ai une fille et j'appelle notre chien «mon bébé» même s'il est plus vieux que ma fille. Avoir un animal de compagnie, c'est vraiment comme avoir un enfant.— crystalj49eee522e
zinebenzoura / Via instagram.com

cool123beans

Parce que c'est un peu insultant d'entendre des gens appeler leurs animaux leurs bébés quand vous avez vraiment un bébé. Vous ne pouvez pas laisser un véritable enfant seul à la maison pendant que vous sortez, allez au travail ou autre. Élever des enfants nécessite bien plus d'implication qu'un animal domestique. Cela dit, je ne dirais jamais ça à quelqu'un de but en blanc, donc vous ne saurez jamais à quel point ça m'a agacée.

katelynf

J'ai une fille et j'appelle notre chien «mon bébé» même s'il est plus vieux que ma fille. Avoir un animal de compagnie, c'est vraiment comme avoir un enfant.

crystalj49eee522e

19. Je vis un mariage très heureux et nous nous préparons à essayer d'avoir un enfant. Que puis-je faire pour garder une relation solide au fil des années d'insomnies liées au bébé ?

— jennieb4f04a65b2Discutez honnêtement du fait qu'aucun de vous deux ne sera plus la priorité pendant un moment. Dans un futur proche, toute votre énergie sera consacrée à cet adorable bébé. Pour moi, ça s'est amélioré autour de 8 ou 9 mois. Vous dormirez un peu plus à ce moment, et c'est la moitié du chemin. Vous devriez aussi prévoir un «moment en amoureux hors de la maison», une «soirée en amoureux à la maison» (Netflix et repas livré), et un moment pour que chacun de vous sorte quelques heures seul-e ou avec un-e ami-e chaque mois. Il est sain d'équilibrer le temps passé en couple et seul-e.— halstonleighmJe suis actuellement dans les années d'insomnies liées au bébé et c'est une situation où «ça passe ou ça casse» en matière de couple. Vous devez vous considérer comme une équipe. Si vous vous soutenez et êtes uni-e-s, ça vous rapprochera. Sinon, ça engendrera du ressentiment. La communication est essentielle. Mon petit ami et moi ne passons peut-être pas autant de temps ensemble à nous amuser en ce moment, mais il existe un lien fort entre nous, et nous chérissons le temps que nous pouvons passer seuls.— cassiad413725b83
imgur.com

jennieb4f04a65b2

Discutez honnêtement du fait qu'aucun de vous deux ne sera plus la priorité pendant un moment. Dans un futur proche, toute votre énergie sera consacrée à cet adorable bébé. Pour moi, ça s'est amélioré autour de 8 ou 9 mois. Vous dormirez un peu plus à ce moment, et c'est la moitié du chemin.

Vous devriez aussi prévoir un «moment en amoureux hors de la maison», une «soirée en amoureux à la maison» (Netflix et repas livré), et un moment pour que chacun de vous sorte quelques heures seul-e ou avec un-e ami-e chaque mois. Il est sain d'équilibrer le temps passé en couple et seul-e.

halstonleighm

Je suis actuellement dans les années d'insomnies liées au bébé et c'est une situation où «ça passe ou ça casse» en matière de couple. Vous devez vous considérer comme une équipe. Si vous vous soutenez et êtes uni-e-s, ça vous rapprochera. Sinon, ça engendrera du ressentiment. La communication est essentielle. Mon petit ami et moi ne passons peut-être pas autant de temps ensemble à nous amuser en ce moment, mais il existe un lien fort entre nous, et nous chérissons le temps que nous pouvons passer seuls.

cassiad413725b83

20. Pourquoi certains parents éprouvent-ils le besoin de faire de la fatigue une compétition ? Vous croyez vraiment qu'il est impossible pour les gens sans enfants d'être aussi épuisés que vous ?

— mrsh810Pour moi, c'est juste une fatigue différente. Avant d'avoir des enfants, je connaissais tout à fait la fatigue, mais après avoir eu un bébé, je connais à présent un type d'épuisement différent. Maintenant, il y a ce petit être humain qui dépend à 100 % de moi pour s'épanouir. C'est un boulot à plein temps, sans pause (et pour lequel j'ai signé avec joie), ça nécessite juste de s'adapter un peu.— taylora4e62a0521
MTV

mrsh810

Pour moi, c'est juste une fatigue différente. Avant d'avoir des enfants, je connaissais tout à fait la fatigue, mais après avoir eu un bébé, je connais à présent un type d'épuisement différent. Maintenant, il y a ce petit être humain qui dépend à 100 % de moi pour s'épanouir. C'est un boulot à plein temps, sans pause (et pour lequel j'ai signé avec joie), ça nécessite juste de s'adapter un peu.

taylora4e62a0521

21. Honnêtement, qu'est-ce que vous retirez du fait d'être parent ? Je ne vois absolument aucun intérêt.

— n4f8a5f7b8Quand je regarde mes enfants, je ressens un amour inimaginable pour eux. En tant que mère, rien au monde n'est comparable au moment où on les place sur sa poitrine.— ninavollmerJe vois ce qui vous fait dire ça et je ressentais la même chose avant d'avoir des enfants, mais le rôle de parent est épanouissant d'une façon qu'il est difficile d'expliquer. Passer du temps avec mon fils, le regarder grandir et apprendre est quelque chose que j'apprécie sincèrement. Il m'arrive d'avoir besoin d'une pause parce que c'est parfois épuisant, mais j'aime être mère 100 fois plus que je ne l'imaginais.— crystal6000
deniwlp84 / Via Flickr: deniwlp84

n4f8a5f7b8

Quand je regarde mes enfants, je ressens un amour inimaginable pour eux. En tant que mère, rien au monde n'est comparable au moment où on les place sur sa poitrine.

ninavollmer

Je vois ce qui vous fait dire ça et je ressentais la même chose avant d'avoir des enfants, mais le rôle de parent est épanouissant d'une façon qu'il est difficile d'expliquer. Passer du temps avec mon fils, le regarder grandir et apprendre est quelque chose que j'apprécie sincèrement. Il m'arrive d'avoir besoin d'une pause parce que c'est parfois épuisant, mais j'aime être mère 100 fois plus que je ne l'imaginais.

crystal6000

Les contributions ont été modifiées en raison de leur longueur et par souci de clarté.

Ce post a été traduit de l'anglais.