back to top

Une famille musulmane dit avoir été exclue d'un vol à cause de son apparence

United Airlines soutient que la famille a été transférée sur un autre vol à cause du siège enfant qui ne correspondait pas aux exigences des réglementations fédérales.

Publié le

Mercredi 31 mars, Eaman-Amy Saad Shebley a posté un message sur Facebook, affirmant que sa famille et elle-même avaient dû sortir d'un avion United Airlines à Chicago et en partance pour Washington D.C., «sans autre raison apparente que ce à quoi l'on ressemble».

Alors que le message dit que les membres de l'équipage d'United Airlines leur ont demandé de descendre pour des «raisons de sécurité de vol», Eaman-Amy Saad Shebley affirme que c'était de la «discrimination».

«Mes enfants sont trop jeunes pour subir cela», a-t-elle ajouté.

Dans son message, elle compare son expérience à un incident en mai 2015 lorsqu'une autre femme musulmane, Tahera Ahmad, aurait été victime de discrimination raciale à bord d'un vol United Airlines. Tahera Ahmad, une aumônière à Northwestern Univeristy, a affirmé qu'un agent de bord lui avait refusé une canette fermée, en disant qu'elle «pourrait l'utiliser comme une arme».

Publicité

Avec le message, Eaman-Amy Saad Shebley a aussi posté deux vidéos de l'incident, qui montrent des membres de l'équipage United Airlines demandant à sa famille de descendre de l'avion.

Dans la première vidéo, un agent de bord demande à Eaman-Amy Saad Shebley de descendre de l'avion, alors que son mari demande pourquoi.

Facebook: video.php

La seconde vidéo montre le capitaine en train de dire à la famille qu'ils doivent descendre de l'avion car «c'est ma décision». Eaman-Amy Saad Shebley répond: «Est-ce une décision discriminatoire?»

Facebook: video.php

Dans une déclaration à BuzzFeed News, United Airlines affirme que la famille avait été placée «sur un autre vol à cause du siège enfant qui ne correspondait pas aux exigences des réglementations fédérales».

La compagnie ajoute qu'elle a approché la famille d'Eaman-Amy Saad Shebley, et qu'elle «a une tolérance zéro envers la discrimination».

Selon le site Click On Detroit, la famille dit qu'avant qu'on leur demande de descendre de l'avion, ils avaient posé des questions sur les sièges de sécurité à harnais 5 points.

La famille a raconté qu'on ne leur avait jamais dit ce qu'étaient ces «raisons de sécurité de vol», mais qu'après, le personnel du service à la clientèle s'était excusé plusieurs fois et les avait placés sur un autre vol.

Après l'incident, Eaman-Amy Saad Shebley a contacté le Council on American–Islamic Relations (CAIR), c'est-à-dire le Conseil des relations islamo-américaines.

«Je crois que c'est évident que si une des passagères n'avait pas porté un voile et s'ils n'avaient pas une certaine apparence, ceci ne serait jamais arrivé», a dit le CAIR à BuzzFeed News. «La réponse qu'ils ont fourni n'a aucun sens. Nous voulons en savoir plus.»

Le CAIR-Chicago a envoyé une lettre à la compagnie aérienne au nom de la famille, demandant des mesures disciplinaires contre le personnel impliqué.

«Nous en avons assez des passagers musulmans qui doivent descendre de vols pour les plus piètres motifs, pour de mystérieuses raisons de "sécurité"», a dit le directeur général du CAIR-Chicago Ahmed Rehab dans une déclaration. «La sécurité, cela veut dire qu'il faut sécuriser les passagers, et non pas les harceler et les humilier et les faire descendre d'un vol en invoquant justement des raisons de sécurité.»

BuzzFeed News a contacté Eaman-Amy Saad Shebley pour plus d'informations.

Michelle Broder Van Dyke is a reporter and night editor for BuzzFeed News and is based in Hawaii.

Contact Michelle Broder Van Dyke at michelle@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.