back to top

La photo touchante d'une éléphante amputée et sa nouvelle prothèse

Mosha, une éléphante à trois pattes, utilise maintenant une prothèse faite sur mesure pour marcher.

Publié le

Mosha est une éléphante qui, à l'âge de 7 mois, avait perdu une jambe dans l'explosion d'une mine à la frontière birmano-thaïlandaise. Aujourd'hui, elle peut se déplacer grâce à sa nouvelle prothèse artificielle.

L'association «Friends of the Asian Elephant» (les amis de l'éléphant d'Asie), basée à Lampang, en Thaïlande, où réside Mosha, explique que puisque la perte de sa jambe entraînait une pression considérable sur ses autres pattes et sur son dos, ils lui ont créé une jambe artificielle.

Athit Perawongmetha / Reuters

La fondation précise que Mosha est le premier éléphant à avoir bénéficié d'un membre artificiel. Elle a eu sa première prothèse en 2007.

Publicité

À mesure que Mosha grandit, de nouveaux moules pour sa jambe artificielle doivent être fabriqués. Elle est aujourd'hui équipée de sa neuvième prothèse, selon Reuters.

Une autre éléphante, Motola, également victime d'une mine, vit à l'hôpital vétérinaire et a aussi reçu une jambe artificielle.

Athit Perawongmetha / Reuters

Motola, 56 ans, a été blessée par une mine en 1999 alors qu'elle travaillait pour des bûcherons le long de la frontière birmano-thaïlandaise, selon l'Associated Press.

Le cas de Motola est plus problématique: la nature de sa blessure rend le port d'un prothèse inconfortable, et elle risque de développer des escarres, explique la fondation FAE.

La fondation FAE explique que de nombreux éléphants sont blessés par des mines, en particulier ceux qui sont utilisés pour l'abattage des arbres, car ils travaillent dans des forêts éloignées, proches des frontières.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss