back to top

Première publie l'article le plus sexiste de la semaine

Peut-être même du mois.

Publié le

Il y a encore quelques heures sur Première.fr, on pouvait lire un article sur l'actrice américaine Olivia Wilde, intitulé « Quelle idée a eu Olivia Wilde de s'habiller si court en plein New York ? »

L'article est une série d'attaques sur le physique de l'actrice qui vient juste d'accoucher de son premier enfant.

On apprend que l'actrice affiche " de gros poteaux pleins de cellulite ", qu'elle est " malheureusement [...] loin de pouvoir rivaliser avec ses consoeurs les actrices Kate Beckinsale et Diane Kruger ", et que sa robe est déjà " d'un très mauvais goût ".

Première conclut sur ce passage incroyable : "On avait remarqué qu'Olivia Wilde avait changé de silhouette après son arrivée sur grand écran [...]. Mais de là à gonfler autant enceinte et à ne pas fondre rapidement ensuite, c'est vraiment décevant. "

Twitter a très vite remarqué l'article et réagi.

Et en fin de matinée, le site a supprimé l'article.

D'autres articles, comme celui-ci, sont toujours en ligne.
Twitter: @PeoplePremiere

D'autres articles, comme celui-ci, sont toujours en ligne.

Première.fr a ensuite décidé de publier un autre article sur Olivia Wilde. Cette fois l'actrice est « rayonnante ».

Mais on apprend que même si avant l'actrice « posait à moitié nue et elle était un fantasme masculin, aujourd'hui [elle] est maman, et ça lui va bien. »

Parce que, c'est bien connu, on ne peut pas être une mère et rester attirante.
people.premiere.fr

Parce que, c'est bien connu, on ne peut pas être une mère et rester attirante.

Cette fois, selon le site, « exit la cuisse aguicheuse et le mollet nu, Olivia a préféré un jean, un top bicolore et une veste en cuir grise pour habiller sa tenue casual. »

Pour le magazine, Olivia Wilde « prouve qu'elle n'a que faire des critiques quant à son poids et sa nouvelle allure. »

L'article précédent, qui lui-même s'appliquait à critiquer son poids, n'est pas mentionné une seule fois.